Comment commencer une peinture à l’huile ?


Photo Doro.T

En réponse à tous ceux qui se posent la question, voici mes suggestions.
Elles sont personnelles, issues de diverses expériences et certainement pratiquées par de nombreux peintres qui hésitent à vous dévoiler leurs secrets et après, qu’importe ! D’autres réflexions sont également notées, elles sont issues du livre de Xavier de Langlais, avec qui je suis tout à fait en accord sur bon nombre de sujets !

Je vous invite aussi à lire d’autres conseils aussi importants sur l’huile, l’acrylique, etc.. sur les autres billets, ainsi que tous les commentaires ci-dessous.

Plusieurs solutions, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux :

A) Sur un chassis/toile, déjà préparé, c’est à dire avec la toile apprêtée blanche :
1- FAIRE LE DESSIN :
. soit au graphite ou fusain (ce que je ne conseille pas). En peignant dessus, soit il disparait, soit il « salit » de gris la peinture (ce qui n’est pas très génant, mais quand on aime le travail propre, ça gène !) A moins de passer doucement un chiffon pour éliminer les traces de particules noires.
. soit à la sanguine (ce que je fais très souvent). Passer ensuite un chiffon pour l’estomper et retirer la poudre du crayon. Une couleur rougeâtre colorera un peu la peinture dessus, mais pas gênante
. soit directement au pinceau avec de la peinture à l’huile très diluée à l’essence
. soit pas de dessin de suite !

2- PREPARER UN JUS -
Le jus, est un peu de peinture à l’huile diluée à l’essence – de façon à faire un jus aquarellé. Souvent, l’ocre est la couleur de base, neutre. Passer ce jus partout sur la toile, à l’aide d’un gros pinceau brosse (soie de porc). Ca coule, tant pis, on essuie au chiffon… il faut que l’on voit encore votre dessin dessous. Ceci prépare bien votre prochaine couche de peinture, légèrement plus grasse.

Vous pouvez passer ce jus d’abord puis faire votre dessin dessus quand il est sec.

B) Sur un chassis/toile, déjà préparé, c’est à dire avec la toile apprêtée blanche :
1- Faire le dessin comme précédemment, à la méthode de votre choix, puis…
2- Préparer les différentes couleurs composant votre sujet. Elles seront posées sur la toile, de façon également comme un « jus », léger, aquarellé, dilué à la térébenthine.

Ces couleurs seront approchantes des couleurs définitives, et PAS LES DEFINITIVES !! Si vous avez à mettre plus tard, un rouge foncé, carmin p.ex., mettez un magenta dilué. Si vous avez un orange, mettez un rouge vermillon ou jaune de cadmium moyen, dilué. Elles vous aideront visuellement à vous rendre compte de l’équilibre chromatique, de votre tableau.

Lorsque toute la toile est recouverte de ce jus coloré, prenez votre toile, et placez-vous devant un miroir (voilà pourquoi il y a toujours un miroir ou des glaces, dans un atelier de peinture !) Vous remarquez alors si les couleurs sont bien placées, si l’harmonie vous plait, si le dessin est bon ! rectifiez alors si nécessaire.

L’EBAUCHE

Elle a une importance primordiale. Cela premièrement, du côté technique. Elle prépare ‘l’accroche’ des couches suivantes, nourrit la toile. Deuxièmement, comme je l’ai déjà signalé, elle prépare l’œil du peintre, à la construction de son sujet.


Début de tableau, chaque pétale est en jus coloré, puis repris en huile plus grasse. Photo Doro.T

Ces bases sont faites à la PEINTURE A L’HUILE. Vous pouvez également faire votre fond préparatoire, à l’ACRYLIQUE.
Vous procédez de la même manière pour le dessin, simplement vous remplacez la peinture à l’huile par de la peinture acrylique (peinture à l’eau). Que ce soit dans la méthode A comme la méthode B.

Vous pourrez alors sur l’acrylique sèche, continuer à la peinture à l’huile. Dans ce cas, les techniques sont possibles et compatibles.
NE JAMAIS POSER DE L’ACRYLIQUE SUR DE LA PEINTURE A L’HUILE. Pourquoi ?
Que votre couche d’huile soit épaisse ou fine, il lui faudra un « certain » temps de séchage. Elle ne sera sèche à cœur qu’après un certain laps de temps ( 15 jours à 8 mois, voire 1 an !!) Donc, si vous lui posez dessus (sur la très fine pellicule sèche) de la peinture acrylique, qui elle, sèchera très vite, l’ensemble en séchant peu à peu à fond, va plisser, craqueler, faire « peau d’orange » comme on dit !! et c’est la catastrophe !

C’est pour cela qu’en peinture à l’huile, une loi est très importante : IL FAUT TOUJOURS PEINDRE GRAS SUR MAIGRE.
La couche de dessous doit être moins grasse que celle de dessus. On commence donc un tableau soit en jus à l’essence + peinture à l’huile, soit à l’acrylique. Puis les couches suivantes, seront avec de l’huile de lin + peinture à l’huile. En très peu de quantité au départ, puis si nécessaire, avec un peu plus après.

C’est pour cette raison que les glacis, venant en phase terminale du tableau, sont bien plus gras, soit en huile, soit en médium, que les couches précédentes. (voir chapitre Glacis dans ce blog)

PINCEAUX EMPLOYES :
En début de tableau, privilégiez les brosses en soies de porc. Les poils blancs, durs. Les formes « langue de chat » ou « plate » sont plus pratiques. Puis au fur et à mesure de l’avancement du tableau, soit vous optez pour des poils en mangouste, plus doux et souples, réalisant des fondus intéressants, sans traces de coups de pinceaux. Soit vous restez aux poils de porcs, auquel cas les marques du pinceau seront plus visibles. C’est selon ses propres goôts.

TECHNIQUE AU COUTEAU :
Si vous optez pour cette technique plutôt qu’avec un pinceau, vous ferez le « jus » puis une première couche maigre au pinceau, avant de commencer au couteau.
C’est tout au moins, ce que je recommande, plutôt que de commencer directement au couteau !

Il y aurait tellement encore à dire !.. à bientôt

N’hésitez pas à poser des questions, à donner vos propres conseils, et LIRE LES COMMENTAIRES... à bientôt.
DoroT

488 réflexions au sujet de « Comment commencer une peinture à l’huile ? »

  1. Bonsoir
    je lis votre site avec intérêt et je me pose la question de cette règle du "gras sur maigre"
    Si je dois ajouter toujours davantage d’huile en plus de celle présente dans le tube, est-ce que je ne risque pas d’avoir une matière lourde comparée à la matière fraÎche et légère de certaines toiles de Picasso par exemple?
    Est-ce que la notion de gras intégre également la résine (le vernis) que l’on incorpore?
    Merci

  2. Bonsoir Vincent,
    Merci pour votre question, et la réflexion qu’elle a suscitée.
    Plusieurs points sont importants.

    1) Dans l’explication sur la technique du ‘Gras sur Maigre’, je précisais que l’on mettait "un peu d’huile".
    En effet, comme vous le remarquez, certaines huiles contiennent dans leur tube, déjà pas mal d’huile (de Carthame).
    C’est souvent les huiles fines et extra-fines qui ont le plus d’huile. Ce qu’il faut faire : écouler le surplus d’huile qui coule du tube, sur un papier absorbant, puis se servir de la peinture avec de l’huile de lin.
    Je recommande des huiles extra-fines de toutes façons. Leur stabilité à la lumière sera meilleure. Ajoutez un peu d’huile de lin si vous sentez qu’elle est un peu ‘sèche’ ou difficile à étaler. Le blanc de Titane, dans le tube, est souvent vite ‘sec’ et c’est souvent cette couleur qui demande plus d’huile.

    J’emploie en cours de travail, les huiles Old Holland, que je trouve extraordinaires dans leurs coloris. Elles ne sont absolument pas grasses, sont extrêmement pigmentées et donc demandent peu de matière pour couvrir. Je les utilise pour une peinture fine et non épaisse. Ces huiles sont assez chères et je ne les recommande pas pour les débutants. Les Rembrandt sont tout à fait correctes.

    2) Concernant cette "matière lourde" et "matière fraiche et légère" de certaines toiles de Picasso… si une matière est lourde et l’autre légère, cela ne vient pas de l’huile mais de la technique employée.
    L’huile de lin n’alourdit pas la peinture, elle l’a dilue, l’assouplit, au contraire. Cela vient peut-être de la façon d’étaler la pâte, ( épaisse ou en fine couche).
    On peut peindre 5 ou 6 couches de peinture, sans que vous puissiez en deviner le nombre, tellement elle est fine ! c’est d’ailleurs le cas de beaucoup de tableaux "trompe-l’oeil".
    Quant aux toiles de Picasso, elles ne sont pas, hélas, un bon exemple ! beaucoup d’entre-elles se désagrègent, s’abiment, et sont un véritable casse-tête pour les restaurateurs. Il a peu respecté les lois de la peinture. Résultat, elles se craquellent lamentablement.

    3) Ce point de notion de gras/résine/vernis incorporé… on n’incorpore pas de vernis à la peinture.
    Je vais faire un chapitre à part pour les vernis.

    J’espère avoir répondu à votre question.
    A bientôt.
    D.

  3. Je voulais savoir si il y avait aucun soucis de commencer directement sa toile sans faire de lavis , merci et n’hesitez pas a me donner votre avis sur mon blog consacre au dessin et a la peinture , votre jugement professionnel m’aidera enormement pour la suite , merci et a bientot

  4. Pour Eva,
    Merci pour la petite visite, et n’hésitez pas pour les questions !

    Pour Marco,
    Une réponse bientôt sur le blog, et je ferai une petite visite sur le vôtre. Merci pour votre question. A bientôt

    D.

  5. merci pour vos conseil sur mon blog , c’est toujours tres interressant de recevoir des critiques de la part d’un professionnel , je vais remedier a vos conseil , qui je pense m’aideront a evoluer dans le bon sens , cordialement

  6. Madame, j’ai pris soin de revenir voir vos oeuvres & aussi vos explications, j’aimerai d’ailleurs vous poser une question…J’ai commencé la peinture à l’huile il y a peu de temps en suivant le conseil d’une amie, je me perds un peu…(j’avais plus facile avec mes aquarelles loll) voilà ma question: est-il vrai que lorsque l’on peind à l’huile sur une toile, on doit y déposer un "vernis" ou une "huile" pour aider le séchage des couleurs? Si oui, quel est t-il & oô puis-je le trouver?Je vous remercie d’avance…NIanki

  7. Nianki bonjour,
    Merci pour le lien sur votre blog.
    Quant à savoir s’il existe un ‘vernis’ pour faire sécher la peinture… à ma connaissance, non.
    Il existe le "médium à peindre", qui, ajouté à la peinture, légèrement dilué à l’essence de T. rend la peinture plus siccative. Par contre, il est brillant, poisse les pinceaux, et sent très fort.
    Mais il n’est pas un vernis ni une huile.

    Je pense avoir assez bien expliqué comment débuter une toile, dans le billet ci-après.

    Si vous débutez dans cette technique, un conseil : apprenez-la classiquement. Vous aurez l’occasion, plus tard, de travailler différents produits, voire même d’autres techniques de peinture avec la peinture à l’huile. Il faut acquérir plus de maitrise dans cette technique, avant de vous lancer dans des emplois de produits.
    C’est comme pour toute chose !!

    A bientôt de vous retrouver sur ce blog. Et un conseil : je m’appelle DoroT !
    Bien à vous
    D.

  8. J utilise beaucoup le couteau pour faire des marines. j’aimerais avoir beaucoup d’epaisseur pour donner beaucoup de relief. j’ai vu certains tableaux en Bretagne et je souhaiterais si on doit ajouter quelque chose à la peinture à l’huile ou tout simplement mettre beaucoup de matière. merci beaucoup pour vos conseils

  9. Grand merci à Dorothée pour ses conseils judicieux.
    Pour ma part, je me suis lancée dans la peinture d’un chat et je souhaiterais savoir s’il existe une technique particulière pour peindre ses poils.
    Il me semble que ce que j’apprécie habituellement dans la peinture à l’huile (elle sèche lentement) me dessert dans ce cas de figure..?
    Merci pour votre réponse

  10. Pour Zuzumadame,
    Il faut savoir ce que vous entendez par ‘beaucoup d’épaisseur’.
    Il y a plusieurs solutions.
    1) Si vous avez déjà commençé votre toile avec de la peinture à l’huile, en maigre (sans huile de lin ajoutée), vous pouvez alors utiliser le Médium d’Empâtement spécial pour l’Huile.
    Vous mélangez à la spatule, peinture à l’huile et médium d’empâtement, ce qui vous fait une pâte épaisse, et vous travaillez avec. MAIS… personnellement, je trouve que le médium change la couleur, et surtout la matifie. Elle n’est plus aussi onctueuse.
    Laisser sécher. Vous pourrez vernir bien plus tard.
    2) ou si vous commencez votre toile, ET que vous savez oô placer votre épaisseur, à ce moment là, mettez à la spatule votre relief en Modeling Paste, par exemple. Puis après séchage ( 1 bonne journée ou 2), vous pouvez peindre dessus en couleurs, mais pas forcément en épaisseur puisqu’elle est en-dessous !
    NE JAMAIS mélanger Modeling Paste ET Peinture à l’Huile !!

    Maintenant, si vous souhaitez avoir de l’épaisseur uniquement en peinture à l’huile, préférez alors des marques peu chères, et ajouter un Médium Siccatif afin de la faire sécher plus vite.

    Vous pourrez ensuite après séchage… un certain temps !! lui poser un ou quelques glacis pour raviver les couleurs ou les mettre en valeur.

    Les peintres ont chacun LEUR truc. Ces conseils sont pour vous guider, ensuite à vous de trouver VOTRE truc.

    A bientôt et merci pour votre question.
    DoroT

  11. Pour Colette,
    Merci pour votre petit mot.
    Les poils !!!! ouÏe c’est toujours difficile comme les cheveux.
    Un petit truc. Commencez par la couleur la plus foncée du pelage. Mettez-la presque en aplat, en fond. C’est une bonne base. Laisser sécher. Faites un autre tableau en attendant !!
    Puis repérer la couleur moyenne et la plus claire, et peignez en superposition, au pinceau le plus fin possible (poil de martre c’est mieux). Les poils dessus / les poils dessous, tout ça fera un subtil mélange. Laisser sécher.
    Puis seulement, vous reprenez la couleur la plus claire de tout à l’heure, et vous lui mettez + de blanc. Là, vous ne peindrez que les poils à la lumière.
    Vous verrez c’est magique !! la profondeur arrive, l’illusion est intéressante.
    Une chose importante : REGARDEZ ! Savoir REGARDEZ, OBSERVEZ.
    Quitte à prendre une loupe, et scrutter juste un cm2.. pour comprendre. Après ça vient tout seul !!
    Quand à savoir si vous continuez à l’huile ou autre technique… adoptez celle qui vous convient le mieux ! Simplement , à l’huile il faut être patient ou utiliser un médium siccatif. Mais quand on aime.. on compte pas !! c’est bien connu.
    A bientôt !
    D.

  12. Chère DoroT,
    Merci pour votre réponse rapide et vos explications très claires.
    Je visite votre site avec délectation, j’y découvre tout un univers de Beau ainsi que votre grande générosité à nous aider chacun dans nos questionnements et nos tâtonnements.
    Encore merci et bravo.
    Colette

  13. Bonjour Dorothée…et merci pour votre blog.
    J’ai 57 ans et suis une débutante. Vous dÎtes : "On commence donc un tableau soit en jus à l’essence + peinture à l’huile, soit à l’acrylique. Puis les couches suivantes, seront avec de l’huile de lin + peinture à l’huile. En très peu de quantité au départ, puis si nécessaire, avec un peu plus après."
    Ma question est : je croyais qu’il fallait faire un mélange "essence thérébentine+huile de lin" à mélanger à la peinture à l’huile ?? Conseillez-vous de ne pas mettre d’essence thérébentine ? nl1807@yahoo.fr

  14. Nadine, bonsoir
    Votre question demande plusieurs réponses !
    Souvent lorsque je dis "essence", cela signifie essence de térébenthine. Donc, un jus à l’essence + de la peinture à l’huile, en petite quantité, cela signifie qu’il y a de la térébenthine.
    On peut également remplacer l’essence t. par du white spirit. Il sèchera plus vite.
    Sinon, la première couche, vous pouvez la faire à l’acrylique. Auquel cas, ce sera de l’eau + peinture acrylique très diluée.

    Pour les couches suivantes, effectivement on met un peu d’essence + huile de lin + peinture. Mais de nos jours, il n’est quasiment plus nécessaire d’ajouter de l’huile de lin. Les peintures sont de bonne qualité – surtout les extra-fines – aussi je n’ajoute presque pas d’huile.
    Seulement si je sens que la peinture est trop pâteuse, comme le blanc de titane.

    Simplement bien respecter la loi du Gras sur Maigre. Plus vous apporterez des couches à votre toile, plus elle sera grasse.
    C’est pour cela qu’il ne faut pas mettre trop d’huile au départ !

    Belle année à vous, et à bientôt.
    D.

  15. j’ai une grande planche de carton compresse que je voudrais peindre afin de la poser en été en décoration devant le trou de ma cheminée pour faire jolie. Puis-je utiliser de la peinture ?

  16. Nanou,
    Si c’est de carton-plume auquel vous faites allusion, alors je vous mets en garde sur la solidité de la "planche".
    Même s’il est épais, le carton-plume se gondolera à la longue, à moins qu’il soit entouré d’un cadre.

    Quant à peindre à la peinture à l’huile dessus, tout est possible.
    Les premières couches feront de belles auréoles grasses autour des endroits peints. Il faut donc recouvrir toute la surface. L’huile sera absorbée rapidement, et paraitra sèche. Continuez de peindre normalement, puis vous vernirez. Tout simplement.

    Un truc si le carton se gondole : coller une feuille de papier craft sur toute la surface, envers. Il devrait se remettre droit !

    Bien à vous
    DoroT

  17. Bonsoir Dorothée, et merci pour votre blog qui donne de précieux conseils.Je suis débutante pour des portraits à l’huile et j’ai quelques soucis pour faire les cheveux, ça ne fait pas des cheveux fins réels. je ne dois pas faire la bonne technique. pourriez vous me donner la bonne technique svp?
    Huguette

  18. Bonsoir à vous Dorothée
    Dans un premier temps merci pour l’aide que vous apportez à des passionnés. Pour ma part j’ai une grande envie de me lancer dans la peinture. Je pense bientôt franchir le gué. Mais je suis encore dans la phase des questions. Celle-ci peut paraÎtre naÏve mais bon vous avez derrière ce message un grand néophyte. Sachant qu’une toile sera encadrée y a-t-il des règles à respecter pour la disposition du sujet ? Je veux dire devons nous laisser des «marge º sur les coté ? Le choix du cadre n’étant fait que bien plus tard je pense pourtant que nous devons prendre ce paramètre en compte
    Cordialement
    GB

  19. Bonjour ,

    Je me suis lancée hier ds un tableau à l’huile , en néophyte, sans apprêt sur la toile ( j’avais lu qu’ il fallait un jus mais ne savais pas ce que c’ était… ) bon, j’ ai compris maintenant avec votre site (merci)et, j’ai voulu commencer par le fond; Celui ci est trop sombre et trop épais (peinture du tube directe oui madame!) le portrait que j’ai esquissé devait apparaitre assez sombre sur fond clair, y a t il un moyen de rattraper ceci ou suis condamnée au charbon de bois?
    MERCI DE VOTRE SITE
    A+NATH?

  20. bonjour,
    je viens de voir votre site et je vous remercie de vos conseil
    je vais avoir 50 ans et je comence ma, passion qui est de savoir peindre
    je suis des cours en belgique mais je dois passer par beaucoups de techniques avant d’apprendre l’huile
    je vous remercie des conseils que vous donner et vais donc faire un petit essais tous seule
    cordialement
    Lisette

  21. Madame,
    Merci de vos précieux conseils, rares sont ceux qui acceptent de les diffuser.
    Je me permets une question : quand emploie t-on du médium et pourquoi l’emploie t-on.
    Merci de votre réponse

  22. Saanich,
    Concernant l’encadrement d’une toile, on peut toujours utiliser une caisse américaine. Le cadre arrive juste à côté de la toile, et ne la recouvre pas.
    En effet, le choix du cadre est important par rapport au sujet. Mais il ‘recouvre’ si peu qu’il me semble que seule, l’épaisseur de la peinture (ou des matières) pourrait gêner la mise en place d’un cadre. Cordialement..

    Ahtan,
    Pour éclaircir le fond, que vous avez fait trop sombre, pour pouvez gratter la peinture si elle est encore un peu fraiche, nettoyer à l’essence, puis repeindre. Ou attendre qu’elle soit sèche, et repeindre plus clair !
    C’est tout simple !! Cordialement et merci pour votre passage.

    Lili,
    Merci pour votre gentillesse, et courage pour les essais ! A bientôt.

    Jean-Marie,
    Merci à vous aussi pour votre petit mot.
    Concernant les médiums.. un monde à part !! Médium veut dire "produit ajouté à.." Je suppose que vous voulez dire "médium à peindre" ? Si tel est le cas. Le médium à peindre s’utilise pour faire sécher un peu plus vite la peinture.
    Il a quelques inconvénients : il colle les poils du pinceau, il faut vraiment bien nettoyer. Il est brillant. Et donc créé des embus.
    Il est recommandé de l’employer dès les premières couches de peinture (sauf pour le jus de départ). Il remplacera l’huile de lin.
    Le médium à peindre n’est pas indispensable.
    A bientôt, très cordialement

    DoroT

  23. Bonjour Doro T.
    Peut-on utiliser de l’huile essentielle de pétrole pour diluer de la peinture à l’huile, celle-ci ayant l’avantage de retarder le séchage de la matière sans la modifier,est-ce un procédé interessant pour un débutant ou le temps de travail est bien moins rapide qu’une personne avisée?
    Merci de votre réponse
    Jean-Marie

  24. BONJOUR DOROT. j.ai trouve votre sit comme par hasard ,alors jevoudrai vous remercie pour l,interet que vous portez a tous ces amateures et debutants dont je fais partie j.ai commence a faire de la peinture sur soie il y a 4ans et j.ai realise de beaux tableaux. il y a qlq mois je me sius lancee dans la pntr a l.huile.mais, j.ai les yeux qui piquent apres chaque utilisation des prduits, je veux esseyer l.acrylique etant une peinture qui se melnge a l.eau.alors je voudrai savior- 1-est ce que on a beson de plusieurs couches comme la pntre a l,huile?- 2 peut on rectifier UNE ERREUR et comment on fait?3-si j.utilise le bois comme support comment dois je prosseder? - MERCI

  25. Bonjour dorothée,
    Je viens de découvrir votre site en faisant une recherche sur la technique de peinture à l’huile.
    Et merci de tous ces renseignements de professionnel.
    Je viens de reprendre la peinture après plusieurs décennies d’arrêt, et à cette époque je travaillais l’huile avec le siccatif de courtrai.
    Certes, la matière obtenue était pauvre, mais elle me permettait de travailler en finesse.
    Qu’en pensez-vous : est-ce préférable ou pas à l’essence de thérébenthine ?
    Sinon, qu’appelez-vous appréter une toile ?
    Je la peinait d’une première couche de blanc (de titane, je crois). Est-ce cela ?

  26. Bonjour j’ai trouvé votre site , il ma beaucoup intéressé.Je dissinait depuis mon enfance sans règles de dessin ,parfois je reussi de bons tableaux .mais je sens toujours que quelque chose me manque.je veux organiser mon travail ,aidez moi s’il vous plait et merci.
    lahcen

  27. Cybione, bonjour,
    Merci pour votre petit passage et voici mes réponses.
    Le siccatif de Courtrai est comme son nom l’indique un siccatif, càd qu’il va aider la peinture à sécher plus vite. Si la dose est supérieure à celle infime déjà qu’il faut mettre, votre peinture va ‘casser’, se durcir. Ce n’est pas super ! il faut bien connaitre ce produit. Cela était surtout utiliser auparavant.
    Désormais, les huiles du commerce, extra-fines, sont de bonne qualité, et ne nécessitent pas forcément de Siccatif.
    Vous parlez de ‘peindre en finesse’, vous le pouvez avec d’autres produits autres que le Courtrai ! Il existe des médiums à glacis, médium à peindre (fait sécher + vite), ect.. la térébenthine n’est utilisée qu’en DEBUT de tableau pour faire ce fameux jus, dont je parle.
    Je parle d’une toile apprêtée, c’est une toile blanche achetée dans le commerce. Je veux dire qu’elle est déjà prête à peindre, pas brute en lin..
    Si vous voulez enduire une toile brute, il existe le gesso, la colle de peau, le blanc de Titane, un anti-fongique (contre les bactéries), etc…
    A bientôt. D.

  28. Lahcen, bonjour,
    Je veux bien vous aider, mais dites moi exactement ce que vous voulez et dans quelle technique vous souhaitez des renseignements.. qu’appellez-vous ‘votre travail’ ?
    Vous pouvez aller sur le lien ‘Site’ en haut de la page, et me contacter plus directement..
    A bientôt. D.

  29. Dorothée,

    Félicitations pour vos oeuvres ! Elles se regardent avec plaisir et vos conseils sont judicieux.

    Ce qui m’impressionne aussi, c’est votre coiffure, son mouvement. Comme ces ondulations ressemblent à vos créations ! Cela donne envie de vous peindre.

    Je vous imagine avant une séance de peinture, rassemblant vos cheveux en cette forme spontanément naturelle, si féminine.

    N’en changez pas, c’est ainsi qu’on vous aime.

    Sincèrement.

    Francis.

  30. Francis,
    Des mots qui touchent, merci pour cette image.. et rassurez-vous, je ne souhaite pas changer..
    Je vous souhaite un excellent week-end, D.

  31. Bonjour Madame,
    je découvre votre site en cherchant des conseils sur la peinture à l’huile. Je lis scrupuleusement vos conseils et pars découvrir votre blog. Je suis autodidacte . Peut on peindre à l’huile sur du papier? Et si oui, quels conseils pourriez vous me donner?
    cordialement

    Nicole FRAYSSE

  32. Bonjour Nicole,
    J’ai parcouru =ment votre blog, et j’aime bcp ces visages avec un nombre de couleurs restreint, ainsi que la matière qui domine.
    Concernant l’huile sur papier. Biensôr que l’on peut peindre sur papier, mais il est préférable de prendre un papier pas trop buvard.. ou sans huile, juste la peinture qui sort du tube.
    Le mieux c’est le papier Figueras, qui a une trame toilée, et que j’utilise le plus avec mes élèves. On ne travaille que sur un côté.
    J’ai débuté l’huile à l’âge de 14 ans et n’ayant aucun conseil sur les supports, j’ai peint sur du calque !! et ça marche !!
    Figueras : il existe des blocs de feuilles précollées, à la feuille format Raisin, en rouleau de 10 m ! le choix est large..
    A bientôt et bravo pour votre blog. Faites moi signe si vous descendez dans le Midi !!
    D.

  33. merci beaucoup pour tous ces renseignements!
    ah le midi !! si un jour je descends je viendrai vous rencontrer , maintenant si vous avez l’occasion, ou la curiosité de "monter" dans le Nord , vous y remarquerez des ciels extraordinaires de nuances!
    merci pour votre parcours sur mon blog.

    Je pars acheter du papier figueras!!

  34. j ai pas comprit pour la mettre sur la toile .. j ai acheter de l huile je suis débutant .. est ce quil faut en mettre un peu sur une assiete en plastique puit avec le pinceau peindre ?? et les couteau il servent a quoi ?? peut tu me répondre stp

  35. bonjour je peint dessine et sculpte sans avoir appris mais j’arrive toujours a realiser ce que j’ai immaginé cependant quand ma peinture seche elle est toujours mate alors que les couleurs a l’huile sont réputées pour etre brillante dois-je mettre un vernis brillant apres ? merci pour votre reponse
    cordialement

  36. Ludovic,
    Vous mettez un peu de peinture sur une assiette en carton par exemple si vous n’avez pas de palette. Au centre vous faites vos mélanges puis vous peignez avec des pinceaux.
    Les couteaux à peindre -inutile d’en avoir bcp, un seul suffit au début- servent à mélanger la peinture puis à l’appliquer sur la toile, pour faire des épaisseurs.
    Renseignez vous bien, relisez les explications, on ne peint pas comme ça, au feeling ! il y a des bases à respecter.
    Courage ! D.

  37. Quel plaisir de trouver pareil blog ! Merci, merci, merci et bravo.
    J’y apprends des tas de choses et comprends que je peins mes tableaux… à l’envers, je suis donc une anti-méthodiste barbare au vu du méthodiquement correct…Voilà qui fait que je sais maintenant pourquoi je n’arrive pas à finir mes tableaux!
    Je fonctionne à l’aveugle et tâtonne beaucoup: j’ai expérimenté le craquelé, qu’à mon grand désespoir je n’arrivais pas à refaire (ah, ces ratés auxquels on tient, que c’est intriguant!), bref, je suis ravie de trouver ce tuyau ci-dessus.
    Cela fait trois heures que je navigue pour trouver des renseignements sur une technique fort énigmatique et me désespère de ne pas trouver de réponse… M’aidez ! M’aidez!

    Mettons que j’aie une toile huile presqu’aboutie et que je veuille jouer avec des photos ou articles de presse (histoire de disloquer l’ensemble et de faire un clin d’oeil à l’esprit grâce à des photos historiques en noir et blanc) . Comment diable "transférer" une photo noir et blanc sur toile?

    Je croise les doigts de pieds et ceux du haut en attendant votre avis à ce sujet…

  38. Mona,
    Après avoir lu mon article et tous les commentaires, comment pouvez-vous dire que l’huile de lin est moins intéressante que les médiums ?
    Chaque produit a son effet et son objectif. L’huile n’est pas à utiliser comme les médiums.
    Souvent on appelle médium en peinture à l’huile, le médium à peindre. Il est plus siccatif que l’huile. On l’utilise seul ou additionné d’un peu de térébenthine. etc..
    Les conseils que je donne avec l’huile de lin dans le billet, s’adressent à des personnes débutantes ou qui souhaitent avec quelques conseils de base.
    Quant aux médiums, on les utilise quand on a déjà un peu d’expérience.
    Bien à vous
    D.

  39. Hélène,
    Merci pour ce long message, et rencontrer quelqu’un qui tente "des choses" pour arriver à créer ce qu’il a dans la tête, j’aime ça aussi.
    Alors voici ce que je ferai si j’avais une photo noir/blanc à transférer sur toile.. Si la toile est déjà peinte – et j’espère en couche assez fine – attendre son séchage complet.

    Puis je fais une photocopie N/B de la dite-photo, mais avec une vraie photocopieuse, pas une imprimante. Si possible faire une photocop inverse.

    Et j’appose la photocopie -encre côté toile- et je passe sur toute la surface du papier du trichlo. Travailler dans une pièce très aérée ou dehors.
    L’encre se dissout au travers du papier et se dépose sur la peinture.
    Bien sôr ce serait mieux de le faire au départ, avant la peinture. Mais ce n’est pas votre cas..

    Si les manques d’encre noire sont trop nombreux, vous pouvez les reprendre à l’huile. L’effet n’en sera que plus intéressant !
    Décrisper vos doigts de pieds et au travail !
    Bien à vous
    DoroT

  40. C’est un gigantissime, un sincérissime, que dis-je…, un reconnaissantesque MERCI pour cette résolution d’énigme, pour cette aide préciosissime.
    Je trouve enfin le second souffle nécessaire pour que mes peintures…marchent!

    A très bientôt!

  41. Bonsoir Dorothée,

    Faut-il rajouter quelque chose avec la peinture à l’huile sur la palette pour que celle-ci soit plus importante et liquide ou cela n’est pas nécessaire?

  42. Il est bien évident que cela dépend du style de peinture ou du sujet, concernant une peinture épaisse ou liquide.
    Pour avoir une peinture liquide, vous pouvez ajouter plus d’huile ou de médium à peindre.
    Pour avoir une peinture ‘plus importante’, je suppose que vous voulez dire épaisse, vous ajoutez du médium d’empâtement pour huile.
    Mais rien n’est obligé !
    bien à vous..

  43. Bonjour,

    Je suis artiste et ma fille de 9 qui dessine depuis un bon moment voudrais se "mettre" à l’huile sur les conseils de son professeur artistique, hors je dessine au crayon, aux pastels et à l’aquarelle donc j’étais un peu perdu. Vos explications m’ont bien aidées.

    Merci

  44. Merci Merci Merci …….
    pour tout ce que vous mettez en ligne.
    Je peins depuis peu et je manque franchement de techniques.Votre site fourmille de tout ce que je recherchais et ce que vous créé est superbe.J’ai une préférence pour les collages-encres qui correspondent exactement au style que je souhaite donner à mes œuvres (!!!). Ce que vous faite est superbe et m’inspire.
    J’ai une toute petite question : Comment ne pas être malade lorsque l’on peint avec de l’essence?
    J’ai malheureusement la nausée et des vertiges à chaque fois que je peins.

    Bien à vous

  45. Merci Sandra pour le petit mot..

    Lydie, pour ne pas être incommodée par les odeurs d’essence ( et j’ai ce gros problème d’allergie désormais !) vous pouvez utiliser du White Spirit désodorisé. Vous pouvez également -comme je le fais- utiliser du distillat d’agrumes, qui sent très bon les oranges/mandarines, mais qui est plus ‘décapant’ pour la peinture. De toutes façons, il ne faut pas peindre dans un endroit trop fermé ou trop chauffé ! Mon atelier n’est pas très chaud l’hiver.. je mets les mitaines !!!!

    Et vous pouvez utiliser simplement de la peinture à l’huile soluble à l’eau ! Elle existe, mais la palette de couleurs disponibles n’est pas très étendue.
    Personnellement, je ne l’emploie pas. Quelques unes de mes élèves utilisent cette marque : Winsor et Newton Artisan water mixable oil colour.
    Bien à vous !

  46. Bonjour, je viens de terminer une copie de la jeune fille à la perle de Weermer j’avais envie de le faire….., je trouve mon fond un peu trop noir par rapport à la clarté du visage, comment puis-je le récupérer ?peut être en faisant un glassis ? de quel ton ? je nage….complètement, merci, votre site est super et vos conseils idem, bien sincèrement

  47. Bj voila comme je commence j’évite de trop rentrer dans les frais donc j’ai acheté un panneau en aggloméré après je suis parti acheter du GESSO mais je suis tomber sur une personne qui peint depuis plusieurs années et elle m’a dit de plutôt acheter blanco une simple peinture c’est moins cher que le GESSO.
    Ma question est:
    j’ai de la peinture blanche chez moi qui va pour l’aggloméré. Vous pensez que ça va aller quand même ?que la peinture a l’huile va bien s’accrocher?
    merci d’avance.

  48. Christiane,
    avec un peu de retard.. une réponse rapide pour le glacis sur un fond noir. On peut ajouter de l’outremer violet ou pour rester dans le style de Vermeer, mettre un glacis plutôt brun/ocre. En couche légère biensôr !

    Grégory,
    1èrement, si je vous conseille de peindre sur du bois, c’est plutôt du CP mais pas de l’agglo. Concernant le Gesso ou le Blanco, mon choix va sur le gesso. Ce n’est absolument la même composition.
    2èment, vous n’êtes pas obligé de mettre du gesso avant de peindre à l’huile. Vous pouvez protéger le bois avec un apprêt acrylique, ou une couche fine de colle à papier peint (p.ex.) ou un Capaplex qui va boucher les pores du bois, l’imperméabiliser puis vous pourrez peindre.
    Personnellement, je peindrai directement sur le bois. Rien ne vous en empêche. Simplement qu’il vous faudra mettre 1 couche supplémentaire de peinture à l’huile si vous la voulez plus lumineuse.
    de rien…….

  49. Bonjour,
    Je cite :
    "
    Personnellement, je pense que trop de peintres imaginent peindre "d’inspiration" ( sans connaissance technique et instinctivement).. alors qu’ils peignent n’importe comment !"

    C’est un peu (voir au mot près) ce que disait Xavier de l’Anglais dans son excellent livre "La technique de la peinture à l’huile"…

    "Il y aurait tellement encore à dire !.."
    Peut-être, serai-t-il intéressant pour vos visiteurs de mentionner vos bonnes références?

    Ceci dit, Bonne continuation.

    V.

  50. V,
    Oui il est vrai que Xavier de Langlais (et non de l’Anglais) est une excellente référence. Je l’ai lu il y a quelques années déjà. Ceci dit, les autres conseils cités me sont personnels, et issus de toute mon expérience ..

    bien à vous

  51. Alain,
    Comme je l’indique, en peinture à l’huile, on peint de plus en plus gras (gras sur maigre). Donc si vous souhaitez diluer un peu plus votre peinture, vous ajoutez de l’huile de lin. Un peu.. pas trop !
    Elle sèchera lentement.
    Si vous souhaitez qu’elle sèche plus vite, à la place de l’huile de lin, mettez un peu de Médium à Peindre. L’effet sera plus brillant.
    Personnellement, je préfère l’huile au Médium. Question de goôt et de confort.
    Dans tous les cas, respectez les délais de séchage entre les couches.
    Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.
    D.

  52. Bonjour,
    J’ai 16ans et je suis débutante en peinture a l’huile, et ne sais pas vraiment comment m’en servir …
    j’ai donc qq questions a vous poser, vous y avez surement répondu avant, je m’en exuse.
    Avec quoi faut-il mélanger la peinture exactement ? de l’escence de thérebantine convient ?
    Est-on obligé de faire une ‘pré-couche’ comme vous l’avez expliqué, ou peut-on peindre directement à l’huile sur la toile blanche ?
    Puis-je utiliser les mêmes pinceaux que pour la gouache ou l’acrilique ou il faut des pinceaux spéciaux comme vous l’avez conseillé plus haut ?

    merci bcp

  53. Gaëlle bonsoir,
    L’huile de lin et l’essence de térébenthine, vous pouvez les trouver en grande surface, au rayon droguerie. Mais..
    L’huile de lin est trop jaune pour la peinture artistique. Je vous conseille de l’acheter dans un magasin Beaux-Arts.

    Pour la térébenthine, il est préférable de prendre une essence clarifiée. Elle se trouve en magasin B-Arts.

    On peut aussi remplacer l’essence de térébenthine par du white spirit désodorisé (en grandes surfaces).
    Bonne Année 2009 ! D.

  54. Bonjour !

    J’ai eu, pour noel une malette "chevalet" garnie de peinture a l’huile avec huile de lin … fourni d’une toile.. le probleme c’est que c’est ma toute premiere toile et je ne sais pas par quoi commencer.. comment commencer une toile.? J’ai dessiner mon dessin au crayon a papier mais j’ai peur de me lancer…
    Tout ces trucs de mélanger la peinture a de ‘essence.. et tout et tout… je suis perdue.. j’aimerai s’il vous plait , que vous me disiez sous forme d’étapes ce que je doit faire pour arriver a mes fin avec ma toile… Mes dessin porte sur des peintures africaines. j’ai bcp de question en tete… Peux t’on apliquer directement la peinture a l’huile sur la toile ?

    Merci

  55. Je suis tombée par hasard sur votre quand je cherchais des notions sur la peinture à huile. Merci pour toutes les informations que vous donnez, surtout pour nous les débutants. Ma question est la suivante, j’ai commencé un portrait de mon fils, je voudrais savoir quelles sont les couleurs utilisées pour trouver ou se rapprocher de la peau africaine, merci de me répondre sur mon email

  56. Bonsoir,

    J’ai un petit souci avec mon vernis brillant que j’ai appliqué sur ma toile. Le rouge de mon coquelicot c’est dilué. Pourtant j’ai attendu bien 2 mois avant de l’appliquer. Est-ce que je peux rectifier en repeignant dessus ou dois-je enlever le vernis final. Merci

  57. Cathy
    Craqueler de la peinture à l’huile ? si elle craquelle, ce n’est pas normal !
    Je conseille de prendre plutôt de l’acrylique et de la faire craqueler. C’est mieux !
    Puis après le craquelé, appliquer un petit glacis à l’huile dessus pourquoi pas, mais pas craqueler la peinture à l’huile !

  58. Paola
    Problème : si le rouge s’est dilué avec le vernis il y a quelque chose qui ne va pas !! merci de me donner votre mail dans un autre commentaire. Il ne sera pas mis en ligne. Vous m’expliquerez quel vernis vous avez mis et quelle peinture vous avez utilisée. A bientôt. D.

  59. Bonjour,
    Pour cette toile de coquelicots, j’ai peinds à l’huile dilué avec de l’essence de th. je ne pense pas que j’ai utilisé de médium. Mais je n’en suis plus très sôre. Une fois ma peinture finie, j’ai appliqué un vernis à tableaux brillant de chez marin (arcueil). Sur la toile ça fait des petits filets rouge, mais très légés et que sur 2 coquelicots sur 3. C’est vraiment bizarre. Parfois il y a des réactions chimiques qui ne s’explique pas.
    Qu’est ce que vous feriez à ma place, je suis très embêtée pour une fois que mon tableau était joli. Merci beaucoup de nous consacrer autant de temps à nous répondre. Cordialement. S

  60. Je réponds à votre petit mot mis sur mon blog. Par mail il m’est revenu pour adresse incorrecte. Normalement, vous auriez dô peindre avec de l’huile de lin mélangée à votre peinture. L’essence de téréb. s’emploie au début du travail. Quant on applique un vernis, il faut que la peinture soit absolument sèche. Cela peut prendre des mois, lorsqu’elle a été mise au couteau par exemple. Si la peinture ne l’est pas, la réaction peinture/vernis peut se fluidifier et couler. Mais c’est rare quand même !! Il se peut aussi d’après « les petits filets rouges et légers » que vous décrivez, que le vernis a dilué la peinture à peine sèche ou pas du tout et elle a coulé.

    Si vous avez fait cela il y a peu de temps, je ne vois qu’une chose : essuyer à l’essence de térébenthine avec un chiffon les 2 coquelicots que vous avez peints. Comme si vous vouliez les nettoyer. Vous verrez alors si les coulures grandissent. Si oui, alors essuyer correctement, puis repeindre dessus. Recommencer en quelque sorte ! Je ne vois pas d’autre raison à ce phénomène. Si vous êtes sôre d’avoir employer de la peinture à l’huile et un vernis à base huile diluant térébenthine.

  61. Bonjour,

    Merci beaucoup, ça a marché, j’ai pris un coton tige mouillé à de l’essence de therebentine. C’est génial, merci.
    Mai je ne savais pas que pour une peinture on devais diluer par la suite à de l’huile de lin.

    BOnne journée. S.

  62. Oups…moi je fais le contraire : je commence par le fond, quitte à dessiner ensuite avec du pastel blanc quand j’ai une couleur de fond foncé…Je trouve que ça me laisse plus de liberté pour travailler ce fond avant d’attaquer le thème.
    En tout cas bravo pour vos peintures, et vos conseils…rares sont les peintres qui "dévoilent" leur secret !

  63. Merci Karine pour ce conseil. C’est effectivement une des techniques que j’indique. On peut aussi peindre sur un fond coloré puis faire son sujet.. pas de règle vraiment !

  64. Bonjour,
    peut-être avez-vous déjà répondu à ces questions.
    Je peins depuis une dizaine d’années, j’ai eu l’occasion d’exposer dans des salons et je vois plein de jeunes artistes entre vingt et 40 ans peindre à l’huile avec une virtuosité qui devient la norme. Pour ce qui me concerne je m’en tiens avec regret à la peinture acrylique car plusieurs difficultés me semblent insurmontables même après 10 ans d’effort:
    -la lenteur du séchage est exaspérante: les artistes professionnels doivent je suppose utiliser du siccatif au cobalt pour peinture glycéro pour obtenir au moins un séchage en 24h nécessaire à une production soutenue.
    -La thérébentine laisse peu de temps de travail dans le demi-frais et poisse
    -l’huile de lin jaunit irrémédiablement; si on superpose 3 ou 4 glacis tout vire au marron
    or ce qu’on peut voir dans les galeries n’est absolument pas jauni. J’ai remplacé la thérébentine et l’huile de lin par le pétrole désaromatisé utilisé comme médium qui laisse environ 1h de travail dans le quasi-frais et qui par contre matifie totalement la peinture.
    -je ne suis jamais arrivé à empâter sans incorporer une quantité conséquente de cheveux et poussières diverses à la peinture même en ayant passé l’apirateur or ce que l’on peut voir…etc. Le problème se pose également avec le glacis à l’huile de lin et surtout avec le vernis: là,c’est vraiment choquant j’ai visité plusieurs expositions récemment ou étaient exposées des toiles de vastes dimensions dont le vernis brillant était parfaitement lisse, sans embus ni poils.
    Je suppose que ce résultat est obtenu au pistolet dans une cabine de peinture. Mais au final c’est assez décourageant …
    Merci de votre attention.

  65. bonjour, voila moi j’ai toujours eux un brin artiste , me me suis remie a la peinture a l’huile recement mais , j’ai une question,
    *voila pour une premiere aproche de son tableu , y a t’il un produit qui premet de bouché les pors de la toile de facon a se que le pinceau par la suite glisse sur la toile?
    *comment faire ou sinon? merci pour vos reponce

  66. Emmanuel,
    merci pour ce long message.. mais quel défaitisme de votre part ! la peinture à l’huile est passionnante !! alors il faut l’aimer comme telle.
    Pour ce qui est de faire sécher plus vite, je n’emploie pas de siccatif au cobalt etc.. j’utilise mon blanc de Titane (il est souvent associé à d’autres couleurs) Alkyd chez Winsor et Newton ainsi il sèche très vite.
    Quant aux glacis, ou j’utilise du médium à glacis et auquel cas cela sèche vite (plusieurs jours) ou si vous ne voulez pas voir jaunir l’huile de lin, prenez l’huile d’œillette…mais elle est moins siccative !!
    Les poussières sont l’ennemi du peintre lors d’un vernis. Il faut être vigilant ou avoir une cabine spéciale séchage. Mais là déjà, on est dans le haut de gamme !!!
    bien à vous.

  67. Lola,
    merci pour votre petit mot. On ne bouche pas les pores de la toile pour que le pinceau glisse plus.
    On dilue la peinture à l’huile avec un peu d’huile de lin pour qu’elle soit plus onctueuse. On prend aussi des pinceaux plus doux que les soies de porc. Des pinceaux mangoustes par exemple.
    Il existe aussi des toiles extrêmement lisses, en lin. On les appelle des toiles américaines. Mais elles sont très chères et on ne les trouve pas partout. Pour un débutant, je ne vous la recommande pas.
    Si vous souhaitez absolument peindre sur un support plus lisse, tentez le bois ou le papier toilé Figueras.
    A bientôt

  68. bonjour, merci de répondre à toute sorte de question. J’allais commencer une peinture en débutante que je suis j’avais acheté un pot de modeling paste. Problème c’est que quand je j’ai ouvert le pot j’ai remarqué que la pâte était extremement dure et du coup je ne vois pas comment l’utiliser. a-t-elle séchée? ou faut il la diluer? et si je la dilue du coup c tout le pot qui est dilué et donc apres je dois impérativement l’utiliser dans la journée qui suit? merci de vos réponses!

  69. Bonjour, tout d’abord, je suis allés sur votre blog et votre site. Permettez-moi de vous dire que vous peignez magnifiquement bien (soupirs). Merci pour tous vos conseils et astuces. J’aimerais également formuler une "requête". En effet, mon gros problème, c’est l’harmonie des couleurs. J’aimerais comprendre comment fonctionne le disque chromatique. J’ai cherché sur des sites mais tout me paraÎt trop technique, je ne sais pas si j’ai bien tout compris. Par exemple, mettons que je choississe le bleu pour couleur dominante, et que je veuille faire un contraste, je prends la couleur orangé, ainsi que le jaune-orangé et le rouge-orangé -c’est bien ça?- mais est-ce que je peux également mettre du bleu-vert et du bleu-violet? Je précise que le sujet, c’est une rue assez sombre de Bénarès avec un pouss-pouss en gros plan. J’aimerais ne pas reprendre les couleurs de la photo et faire quelque chose de plus gaie dans des tons qui ne soient pas agressifs à l’oeil. Merci de bien vouloir m’aider.

  70. Je n’ai jamais peint et je voudrai me lancer dans la peinture à l’huile. Quel matériel dois-je acheter, toile, peintures (la marque), les pinceaux, huile de lin, essence de térébenthine enfin tout…

    Pouvez- vous m’expliquer ce qu’est le glacis. Merci par avance pour vos conseils.

  71. Jasmine, merci pour votre petit mot.. mais je dirai simplement. Allez dans un cours pour apprendre. On ne peut se lancer seul dans la peinture à l’huile sans faire de grosses erreurs et c’est tellement compliqué à expliquer.. trop long sur ce blog.
    Il me semble que j’ai déjà mis et expliqué bcp de choses.
    Ou alors contactez-moi par mail perso. Je vous répondrai plus longuement. Bien à vous.

  72. Madame,
    J’ai pris le temps aujourd’hui de lire toutes les questions réponses qui se trouve sur ce site, et j’ai eu ainsi beaucoup de réponses aux questions que je me posé.
    J’ai quand même envie de débuter seule pour l’instant, je verrai par la suite pour prendre des cours.
    Vos conseils sont précieux.
    Vous prenez quelques instants pour nous répondre, mille fois merci.

  73. Bonjour Dorot, j’espérais que vous m’aideriez un tout petit peu mais vous sembez avoir "zappé" ma question (commentaire 87) tant pis pour moi! Cordialement, Isabelle

  74. Isabelle, excusez-moi si j’ai « zappé » votre question.. Mais elle concerne un domaine si vaste qu’en un mot résumé, il serait bien difficile de vous répondre. Oui, on peut utiliser les couleurs dites complémentaires pour faire un contraste, mais. MAIS. Pas n’importe comment, ni en même quantité, ni de même valeur, etc… Par exemple, on voit souvent le bleu outremer avec la couleur Terre de Sienne Brôlée. Vous me direz : je ne vois pas ce ‘marron rouille’ sur le cercle… Et bien si il y est ! La TSB est simplement dérivée du rouge orangé avec un peu de noir, par exemple. Or, l’orangé est opposé au bleu outremer. Et donc ces couleurs sont accordées. A voir ensuite, si ce sera le bleu dominant ou la TSB. Sachant que les couleurs chaudes (du magenta au vert-jaunâtre) « rapprochent » (donnent l’impression que les objets ou personnages de ces couleurs sont plus près) et que les couleurs froides(magenta-pourpre au vert-jaunâtre) « éloignent ». Il faut surtout savoir utiliser les gris chromatiques, les complémentaires avec du noir, ou du blanc. Etc.. c’est si vaste ! mais passionnant. A la fois, vous pouvez aussi utiliser d’autres couleurs (pas plus de 3 – 4 ) proches sur le cercle ou intermédiaire aux complémentaires. Mais pas pures. Faites des mélanges. Vous découvrirez vite plein de choses ! Pour être corrigée, vous pouvez m’envoyer une copie de votre sujet ou de votre peinture, et je vous donnerai (j’espère en avoir le temps) quelques petits conseils. Bien à vous

  75. Merci beaucoup Dorot pour tous ces précieux conseils. C’est vrai que vu comme ça, ça a l’air compliqué! Il faut que je décortique. Merci beaucoup pour votre gentillesse et votre patience. Cordialement, Isabelle.

  76. Je viens de débuter la peinture à l’huile et je dois vous dire un grand merci pour toutes ces explications…. On devine à quel point vous aimez la peinture et vous nous faites partager votre passion. J’ai moi même trouvé un immense plaisir dans la création de toiles… Bisous et bonne continuation à vous !!!!
    Christèle

  77. je suis actuellement entrain de faire une toile. Je l’ai enduite de gesso. Après séchage (2 jours), la peinture à l’huile a du mal à prendre, comme si e peignais sur du mouillé. Pourriez-vous me dre ce que je dois faire ? j’utilise du médium à peindre, peut être n’est il pas approprié ?
    Merci pour vos suggestions.

  78. Chantal bonjour, Pourquoi enduire avec du gesso une toile qui doit être certainement déjà apprêtée ? Je ne comprends pas non plus votre problème, mais il faudrait me donner plus de détails. Marques employées en huile, quel médium à peindre, etc… peut-être pourrai-je vous répondre. Donnez-moi votre mail perso. A+

  79. Je vous remercie pour vos conseils avec quelques semaines de retard, si vous vous souvenez mes déboires avec la peinture à l’huile me rendaient défaitiste. J’ai essayé le papier toilé, comme vous l’indiquiez et c’est très utile pour s’entr?

  80. Bonjour ,
    Etant debutante , je me demandai si preparer la palette de couleurs avant de commencer a travaille sur la toile est indispensable ,ou bien une technique de professionnel ??
    Je ne sais jamais a l`avance quelles couleurs je vais avoir envie d`utiliser …(j`utilise la peinture a huile )
    (j`avais dis etre debutante !!!)
    merci

  81. bonjour,
    merci pour le temps passé à nous répondre…

    Je suis novice en peinture à l’huile et je voudrais savoir s’il est préférable de peindre d’abord en foncé puis aller de plus en plus clair , ou bien le contraire?
    merci pour votre réponse
    Sylves64

  82. je viens de faire ma 1ere huile mais sur gros papier aquarelle, donc façon légère, je voulais faire un essai avant de faire sur toile – essayer de travailler cette matière- faut-il faire un verni ? ou comme pour une aquarelle , mettre un sous-verre ?
    MERCI, pour tous vos conseils, je les ai lus et relus avant de me lancer, une mamie qui veut y arriver !!!

  83. Bonjour madame
    je suis ravi d’avoir visité votre site , peintre amateur depuis une quinzaine d’années, autoditacte, j’ai decouvert petit a petit les techniques de la peinture a l’huile, qui en definitive sont très proche des votres. j’y consacre une partie de mon temps libre, et a chaque fois , le meme bonheur, cette odeur de peinture, cette atmosphère particulière. je tiens a vous remercier pour tous vos conseils qui j’en suis sur aideront beaucoup d’amateurs débutants ou non.

  84. Emmanuel,
    Concernant les toiles à tendre. Il est préférable de les tendre déjà apprêtées, achetées ainsi ou en lin brut et préparé.
    Personnellement, j’achète désormais des toiles déjà sur chassis, de bonne qualité. Mais un ami peintre, Claude FLACH, tend lui-même ses toiles sur chassis. Il faut dire qu’il voyage 6 mois de l’année en emportant toiles prédécoupées + peintures. A son retour en France, il les tend.

  85. Sandra,
    Préparer sa palette, oui je le fais. Mais je sais déjà à l’avance quelles couleurs j’emploierai ! pas toutes mais la plupart ! Il vaut mieux avoir déjà une idée en tête au lieu de se lancer comme ça un peu à l’aveuglette ! vous risquez de gâcher bcp de peinture et d’être déçue.

  86. Sylve,
    en peignant, les couleurs arrivent peu à peu à se répondre. Foncées ou claires c’est selon et selon le sujet ! rien à répondre à cela. A vous de voir (à l’huile j’entends)

    Marie-France,
    l’effet de peindre de l’huile sur un papier aquarelle n’est pas le même que sur toile. Mais, vous pouvez tout à fait peindre à la peinture à l’huile sur bcp de support. Donc dans votre cas, pas la peine de mettre un verre de protection et lorsque vous êtes sôre qu’elle est sèche, vous pouvez passer un peu de vernis "gloss" (brillant) – peu – à la bombe p.ex. Bien à vous.

    Christian,
    merci beaucoup pour ce mot fort sympathique et d’avoir compris que pour moi aussi c’est une passion !

    Véronique,
    la peinture à l’huile en séchant normalement, devrait être ‘satinée’ si son épaisseur est normale. Il arrive parfois qu’à certains endroits, il y ait plus de brillance. Cela est dô à l’excès d’huile de lin. On appelle cela des EMBUS. Il faut alors poser un "vernis à retoucher" partout sur le tableau mais en insistant sur les parties mates. Puis après séchage de plusieurs jours, vous pouvez procéder au vernis final "vernis à peindre". Relisez une partie de mon blog sur ce sujet. Bien à vous

  87. Bonsoir,

    J’ai toujours voulu commencer la peinture à l’huile, ce mélanges qu’on peut faire et voir le résultat sur tableau m’émeut! vraiment! enfin bref et j’aimerai commencer mais je n’y connait strictement rien à la peinture à l’huile, biensur avec votre blog je me suis sentie confiante de commencer, mais c’est vrai que je n’y connais rien!! alors est-ce vraiment mieux de prendre des cours?? est-ce qu’on va m’expliquer des astuces pour donner des effets à mes couleurs ou je me lance et on verra, parce que demain j’achète ce qu’il faut ! et puis j’ai une dernière question! Est ce que le secret d’un bon tableau c’est le temps de séchage? Et pour finir je trouve vos tableau intrigants, ils me font penser à des images tout droits sortis d’un rêve, je les trouve très réussit, en image pur bien sur parce que je n’ai pas de connaisance pour critiquer plus loin! voilà !! Merci pour ce blog!!! Je vous suis très reconnaissante de le partager, parce que dès que je serai plus loin dans l’aventure, je vais revenir ici!! :-)

  88. Ah, j’ai oublié……………et pour faire les poils, faut-il commencer à "brosser" en partant de l’extérieur de la gueule pour remonter vers les yeux ou bien l’inverse? Merci de votre aide.

  89. Merci pour les bonnes pratiques diffusées. Moi je suis plutôt débutante, j’ai 54ans, mais j’ai toujours aimé barbouiller et dessiner. Je n’ai hélas pas de connaissances techniques et pas de temps pour prendre des cours (un travail prenant et deux jeunes ado). Mais je peins dès que je peux, avec pour objectif d’acquérir de la pratique et d ela technique avant ma retraite (j’apprends aussi le piano dans la même perspective). Aujourd’hui j’ai terminé ( je crois) un tableau 30X30 à l’huile que j’avais commencé pour participer (sans illusion) au concours du site de Jean Fontan. Mais finalement, je vais le garder pour ma petite famille! . Je l’ai réalisé au couteau et j’ai eu des difficultés pour faire resssortir la tempête d’écume blanche autour du phare avec les couteaux! comment faire? j’e lis assidôment pratique des arts et plaisir d epeindre en attendant un jour de prendre des cours. Ce qui me manque le plus c’est le partage avec des gens qui débutent comme moi!…. j’aime surtout les marines, passionnée de bretagne et native du Morbihan!
    Bon je n’arrive pas à faire partir mon message!
    bonsoir et merci par avance de votre réponse…..

  90. Je vais commencer la peinture à l’huile et merci déjà pour toutes les réponses que vous avez apportées. Une chose m’intrigue, comment nettoyer le pinceau entre chaque couleur,
    a l’aquarelle il suffit de le nettoyer dans l’eau popur ensuite prendre une autre couleu. Mais comment fait-on et avec quel produit pour la penture à l’huile ?
    mERCI mICHELLE

  91. Carole, merci pour ce petit mot en passant…

    Michelle, oups !! la peinture à l’huile se nettoie à l’essence de Térébenthine ou au White Spirit (désodorisé si possible). Bien à vous..

  92. bonjour doroT
    merci bcp pour toutes ces informations …. je suis algérienne , architecte et étudiante à l école des beaux arts en 2eme année … je suis en tr1 de faire mon 1er tableau à l huile et je vais suivre vos conseils…….merci encore

  93. Pour les incrustations tissus ou dentelles, quelle colle utilises-tu ? Tu nous avais indiqué une colle blanche de chez DECITRE. Je trouve que ce n’est pas une merveille ! Peut-être est-elle trop ancienne. Merci pour tes conseils. Amitiés.

  94. merci pour votre blog, j’ai juste une question toute simple ,si après avoir peint plusieurs heures je laisse le travail jusqu’au lendemain ,est-il possible de reprendre sans temps de séchage.En fait est-on toujours dans "le demi-frais".Peut-on repeindre un même endroit pendant plusieurs jours sans risque. Merci encore.

  95. je viens de me lancer dans la peinture a l’huile, et de decouvrir votre blog ou j ‘ai pris des notes ce qui me ravie j en avais vraiment besoin, on peux pas tout apprendre en cours de dessins… j’ai une question la terebentine remplace t ‘elle le medium ou doit on l y ajouter? et quelle quantite de meduim utiliser??merci beaucoup.

  96. SALUT:
    Je n’ai jamais pris des cours de peinture, mais j’adore dessiner et je crois que je suis assez douer, ce que je veux dire c’est que j’aimerais bien apprendre la peinture et pourquoi pas commencer un jour a peindre.Pour m’initier est-ce que je dois commencer avec de la peinture a l’huile ou aquarelle et qu’elle est le matériel que je doit acheter?,merci d’avance pour votre aide.

  97. Réponses à plusieurs questions :

    Christiane, pour coller des choses un peu épaisses sur toile, je recommande le Médium Gel ou Heavy Médium Gel, souvent de Liquitex ou Lefranc. C’est génial ! il existe en ‘matt’ ou ‘glossy’.

    Sophie, lorsque vous dites ‘la térébenthine peut-elle remplacer le médium’ je suppose que c’est le médium à peindre. Ce médium doit être utilisé dès le départ de votre tableau et vous ne peignez qu’avec cela + peinture du tube. Il donnera de la brillance à votre toile. Cela peut gêner parfois. Mais il a l’avantage de faire sécher votre peinture plus vite. La quantité : tout dépend de la consistance de votre peinture. Mais n’abusez pas trop ! vous auriez du sirop gluant et brillant et franchement… ce n’est pas le but !

    Gauguin, deux solutions dans votre question : soit vous peignez avec la couleur or en peinture, soit pour donner l’illusion de l’or dans votre sujet.. et bien vous regardez attentivement votre modèle et vous reproduisez exactement les couleurs que vous voyez. Petit à petit votre sujet va se construire et en vous reculant, vous découvrirez que le sujet en or donne l’illusion d’être de l’or ! C’est ce qu’a découvert Monet en peignant « Illusion, soleil couchant ».. d’oô le mouvement peu après « Les Impressionnistes » !

    Pat, merci pour votre petit mot !

    Haifa, Concernant l’aquarelle et la peinture à l’huile… rien à voir ! L’aquarelle est une technique à l’eau qui semble plus facile à faire mais c’est une erreur. Il faut bcp de pratique, de la persévérance, une méthode, pour arriver à un résultat qui soit correct et présentable, à l’aquarelle… Mais c’est passionnant !! j’aime beaucoup en faire aussi.

    La peinture à l’huile est un peu plus complexe à utiliser, parce qu’il y a pas mal de produits qui existent pour la rendre comme ci ou comme ça. Mais on a un rendu complètement différent. Et elle s’utilise avec des produits à base d’essence. Vous pouvez peindre sur du papier toilé avant de vous lancer à peindre sur une toile !

    Je dirai simplement ceci : par expérience de plus de 20 ans d’enseignement de la peinture, j’ai remarqué que les personnes qui ont appris l’aquarelle AVANT la peinture à l’huile, utilisent des couleurs plus subtiles et douces et cela semble plus facile pour elles. Par contre, les personnes qui ont appris l’huile AVANT l’aquarelle, ont tendance à mettre trop de couleurs, de matière et ce n’est pas toujours joli. Elles tiennent leur pinceau aussi autrement !!

    C’est aussi une question de moyens. L’aquarelle : quelques couleurs (10 env.) dans une boite adaptée, un bon pinceau à lavis, un bloc de feuilles de 300g, de l’eau et un bon dessin… c’est tout. Cela vous coôtera environ : 40/50 euros le tout. L’huile : des tubes de bonne qualité (10 env.), quelques pinceaux, térébenthine, bloc de feuilles toilées (Figueras ou Clairfontaine), un peu d’huile de lin.. cela vous coôtera entre 70/90 euros.

    Bonne semaine à tous !

  98. bonjour, je pratique modestement un peu de peinture à l’huile , mais je ne suis pas très fort pour réaliser les chevelures des têtes de mes personnages, car les ondulations me posent problèmes à réaliser avez vous une tactique ou une combine personnelle et particulière pour réaliser les effets des ondulation de chevelure, moi cela fait plutôt paté bien que je donne quelques effets par des couches successives de peinture; merci d’avance si vous m’apportez vos conseils

  99. Lasoupe, merci pour votre petit mot et peut-être trouverez-vous une réponse à votre question si vous lisez le commentaire que j’ai fait le « dimanche 7 octobre 2007″ à une personne me posant des questions sur comment faire des poils d’un animal. Mais votre peinture ne doit pas être forcément épaisse pour faire l’effet d’une chevelure. Tout est dans la façon du « rendu », de l’effet d’optique. Bien à vous

  100. Jacques,

    Votre message est bien trop long pour être publié sur ce blog et confirme en beaucoup de points ce que j’ai déjà écrit. Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire mon billet et les commentaires sur ce sujet ainsi que d’écrire un si long message.

    Vous citez en référence, plusieurs fois un même site de peinture et techniques sur meubles. Leurs techniques et produits ne sont pas tout à fait identiques à ceux utilisés sur une toile en vue de faire un tableau. Il existe également un nombre important de sites ou de blogs qui parlent de la peinture à l’huile.

    Par ailleurs, je m’adresse ici à des personnes extrêmement débutantes, soucieuses de bien commencer un tableau et je leur donne des conseils issus de ma propre expérience de 25 ans de peinture et d’enseignement en atelier.

    J’ai ma bible moi aussi, qui complète parfois mon expérience, celle de Xavier de Langlais. J’ai fait l’acquisition de « Peindre à l’huile comme les MaÎtres » de Claude Yvel… impossible de faire ses recettes ! les produits indiqués sont interdits à la vente ou introuvables !! comme quoi !!

    Alors je dirai simplement ceci. Chaque peintre a ses recettes. Chaque site et chaque blog a ses conseils. Je donne les miens.

    Par contre, j’aurai souhaité avoir vos conseils à vous, qui ne vous êtes pas présenté. Etes-vous peintre ?

  101. Baya, si vous faites du couteau sur un tableau déjà peint au pinceau, il faut que cela reste assez discret et.. sur une couche sèche. Si vous souhaitez utiliser le couteau en peinture assez épaisse, alors il vaut mieux (c’est plus esthétique) que tout votre tableau soit fait au couteau. Maintenant, à voir si votre sujet est figuratif ou abstrait. On peut « jouer » sur ces différences là dans l’abstrait. Dans le figuratif, ce n’est pas génial ! Mais avant de commencer le couteau, il est recommandé de faire déjà une première couche d’accroche au pinceau avec une peinture à l’huile assez maigre, juste pour donner déjà une première impression visuelle.. un truc ! Bien à vous D.

  102. Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog très instructif, j’ai lu pas mal de commentaires qui m’ont renseignés sur certaines choses je voudrais juste pour être sure vous posez ces questions.
    les toiles achetées dans le commerce faut il faire une couche d’impression avant de commencer la peinture et que mettre pour ce fond ? gesso tout prêt ou peinture diluée grandement avec de la térébenthine ?
    Pour la transparence d’un sujet , avec la peinture largement dilué et passée délicatement cela peut il être suffisant ?

    Votre site est vraiment bien fait, il y a beaucoups d’explications et de réponses à tant de sujets, je peins sans connaissance depuis 2008 et j’y trouve vraiment un réel plaisir
    A plus je reviendrai visiter votre blog. Merci de votre réponse.
    Mamini

  103. Mamini, merci pour votre passage ici. Avant de commencer une peinture, pas besoin d’apprêt puisque les toiles (blanches du commerce) sont déjà préparées. Pour la première couche de peinture, voir l’explication du billet : on commence avec un peu de peinture diluée à la térébenthine.

    Concernant la transparence d’un sujet. Le terme transparence du sujet est un peu vague. Si vous peignez des transparences de verre p.ex. vous devez peindre ce que vous voyez avec les reflets bien placés, qui donneront l’illusion de la transparence du verre. Si par contre, vous parlez de transparence en pensant à ‘glacis’, je vous conseille d’utiliser une peinture à l’huile ‘transparente’ (cela est signalé sur le tube) et de lui ajouter un médium à glacis. Suivant le sujet que vous aurez à peindre, vous adapterez votre médium à glacis (il en existe plusieurs). Personnellement j’utilise simplement de l’huile de lin pour un glacis léger. Mais c’est tout à fait personnel. Je suis quelqu’un de très patient ! et surtout je crains un peu tous ces produits récents, qui sentent très fort et qui m’ont occasionné des petits problèmes de peau. J’utilise désormais des produits plus sains, biologiques.

  104. Jacques, puisque vous semblez être tout à fait convaincu de peindre comme il se doit, pourquoi ne feriez-vous pas vous-même un blog pour expliquer votre façon de faire ? L’expérience d’un peintre ne confirme pas son expérience pédagogique. Peindre pour soi c’est une chose, savoir l’enseigner et l’expliquer en est une autre. Relisez simplement certains points sur lesquels vous semblez ne pas être d’accord avec moi et vous verrez que je ne suis pas si ‘à côté’ que cela ! Vous pouvez me contacter directement -sans l’intermédiaire du blog- par mail. A l’accueil de ce blog, vous trouverez ‘contact’ : http://www.dorotheemerle.com . Cordialement.

  105. j’adore la peinture a l’huile mais le probleme c’est que j’ai plein de question a poser sur cela et pourquoi 1 mois pour que le peinture seche c’est trop long,non??

  106. BONJOUR DOROTHE
    je decouvre votre blog et je tiens à vous remercier pour votre generosité à partager votre experience ainsi que pour le temps que vous y consacrer.
    Je voudrais peindre des colonnes à l’huile mais je n’arrive pas à bien faire ressortir la forme cylindrique,bien que je contraste les couleurs claires et foncées. Y A t il une astuce?MERCI de me repondre .bonne journée.

  107. Océane,

    c’est un peu le problème des personnes débutantes ! Elles veulent tout TOUT DE SUITE ! Voilà pourquoi -souvent- on rencontre des inconditionnels de l’huile et d’autres de l’acrylique !

    En huile, on peut ajouter un médium pour la faire sécher un peu plus rapidement et à l’acrylique, on peut lui ajouter un médium pour retarder le séchage !!

    Maintenant il est normal qu’une peinture à base d’huile sèche moins vite qu’une peinture à l’eau. La peinture à l’huile va sécher (siccativer) lentement, d’abord en surface (vous croirez qu’elle est sèche !) puis peu à peu en profondeur. Et c’est là qu’il faut être patient. Maintenant vous pouvez peindre sur du ‘semi-frais’ mais en veillant bien toujours à respecter la loi « gras sur maigre » (la couche que vous posez doit être un peu plus grasse que la précédente, pour éviter des problèmes plus tard en cours de séchage). Il faut pratiquer encore et encore pour comprendre tous les phénomènes physiques que cette peinture nous apporte. Bien à vous. D.

  108. Nora, il sera plus simple de me contacter par mail, un échange de photo de votre peinture me permettra de mieux voir oô il y a un problème. Vous cliquez sur contact en page d’accueil de site. A bientôt D.

  109. Bonjour, Je peins sur toile à l’huile.
    Comment rendre les blancs vraiment blancs ?
    J’utilise la peinture directement du tube mais après quelques heures j’ai l’impression que le blanc n’est plus aussi lumineux.
    Et une autre question : Comment réaliser le "flou" entre deux couleurs, c’est à dire que le "changement" de couleurs n’est pas très marqué (suis-je assez clair ?)
    Merci pour tout.
    B

  110. j’ai adoré ton blog…….c vraiment un autre monde pour ceux qui y croient:) bon j’ai commencé mes cours de peinture il y a un mois et je suis vraiment heureuse parce que lorsque je peins je sens que je me suis retrouvée dans ce vaste monde…..merci pour vos conseils c’est vraiment très utiles et j’espère rester avec vous en contact:) mercii

  111. J’ai adoré votre blog…merci pour vos conseils c’est vraiment très utiles:) bon c’est myriam, j’aime la peinture depuis l’âge de 11 ans et là j’ai 25 ans et j’ai commencé mon premier cours de peinture il y a un mois…je me sens très heureuse parce que lorsque je peins je sens que je suis dans un autre monde..mon monde que j’ai crée et auquel j’appartiens.. j’espère qu’on reste en contact et je vais vous communiquer mes nouvelles:) mercii

  112. Bernie,

    Pour les blancs, je ne vois qu’une chose assez simple. Utiliser de l’huile d’oeillette pour diluer un peu votre peinture. Les blancs resteront plus lumineux. Ne pas mettre une peinture à l’huile à l’ombre ni dans une pièce sombre. Il lui faut de la lumière pour garder son éclat.

    Pour réaliser des flous entre deux couleurs, voici comment je procède : je peins normalement les deux couleurs l’une contre l’autre. Puis, à l’aide d’une brosse à poils doux (mangouste p.ex.) je passe perpendiculairement à la limite le pinceau en vaetvient sur 1 ou 2 mm. Cela créé comme des zébrures. Puis doucement, le pinceau nettoyé (essuyé sur le chiffon pas dans la térébenthine qui remouillerait les poils !) je passe très doucement le pinceau dans le sens de la limite. Et là apparait le flou intéressant. Ne pas trop appuyé, ni revenir sur votre geste. Juste d’un seul geste, du début à la fin.

    Vous avez-compris ? merci de me laisser votre mail si vous souhaitez plus de détails !! A+

  113. Myriam,

    Merci pour votre petit mot sympa. A 25 ans si vous commencez la peinture, vous avez de belles années devant vous pour évoluer, pour vous faire plaisir encore plus devant la toile ! merci de me laisser votre mail. A+

  114. bonjour DoroT, merci pour tous les conceils que vous apportez aux débutants comme moi, voila ma question, quand peut on utiliser le graphite (ou la sanguine) avant ou après avoir passer les couches de gesso?et 2 couches de gesso sont elle suffisantes? Merci d’avance, j’attends votre réponse impatiemment.

  115. Sofia G, pourquoi passer 2 couches de gesso ? votre toile n’est pas déjà blanche ? si oui, ce n’est pas la peine. Vous faites votre dessin sur la toile avec le graphite ou sanguine, puis vous peignez dans l’ordre que j’indique au début du billet. Si elle est brute (le lin naturel), bien tendue, vous passez 2 couches (gesso pur), chacune dans un sens différent en attendant bien entre les 2, puis vous poncez un peu et vous pouvez faire votre dessin. Voilà ! j’espère avoir été assez rapide ! on est toujours pressé quand on veut commencer quelque chose !! bien à vous.

  116. Merci beaucoup Doro T pour la réponse, maintenant je sais que j’ai quelqu’un sur qui conté, je croyais que le gesso remplace le jus(essence de térebenthine+peinture), je croyais aussi qu’il fallait l’utiliser pour fermer les pores, donc elle est déja préparer, tanpis, j’ai comme même passer 2 couches puisque je l’ignorais, je veux poser d’autres questions:
    Est ce de même pour le papier toilé, et les cartons toilé, on commence directement par un jus sans passer du gesso et quels sont les autres cas oô on peut utilser le gesso?

  117. C encore moi, je veux savoir aussi si le médium siccatif est ajouté directement au mélange(peinture+huile)ou on doit le mélanger avec l’essenceT, et aussi si l’utilisation du médium gel s’applique au choix ou il est favorisé dans certains cas, j’ai fais un dessin d’un bouquet de tulipes dans un vase, me conseillez-vous d’en mettre?si vous savez comme je voudrai être à la place de vos élèves pour pouvoir vous posez le max de questions merci encore et à la prochaine question!!!

  118. Sofia, ouh lala il est vraiment tard pour vous répondre maintenant.. arrêtez tout ! vous semblez tout mélanger et confondre ! Je vous expliquerai plus en détail mais sur votre mail. Merci de me le donner (confidentialité oblige)..

  119. Merci beaucoup pour l’importance que vous m’aviez accordé, je passe le tps à cerfer sur le net pour comprendre, et tout cela est si pationnant au point de vouloir tout essayer, d’ailleurs, j’ai préparé 3 dessins sur des plans différents, en 2 jours, l’un est deja peint à l’huile, j’attends le séchage pour continuer, je ne peux pas m’arrêter! c fous le dessin, je vous envoie mon email, à +.

  120. au cours de la réalisation d’un tableau à l’huile, peut on appliquer plusieurs couches les unes sur les autres sans attendre le séchage de la couche précédente?
    commente procéder pour donner de la profondeur ou du relief à un tableau.
    merci pour tous vos conseils et félicitations pour vos réalisations

  121. Bernard, il n’est pas très recommandé de peindre couche sur couche sans attendre le séchage, simplement parce que la couche dessous mettra moins de temps à sécher que celle dessus, etc… à condition biensôr que celle dessus soit plus grasse. MAIS on peut peindre dans le semi-frais. C’est à dire de rajouter une couche fine sur une autre couche qui a commencé à sécher. Les deux couches ne se fonderont pas entre elles, il faut peindre délicatement. Le pinceau doit être à poils doux.

    Quant au relief ou à la profondeur d’un tableau, il faut bien travailler les contrastes ombres et lumières, les relations entre les couleurs, ne pas mettre des couleurs ayant la même valeur, mais jouer sur les différentes valeurs au contraire, et travailler avec le glacis en fin de séchage. Souvent le glacis ajoute une profondeur, un rendu étonnant (voir le billet sur le glacis).

    Pour savoir si votre tableau a des valeurs intéressantes : photocopier ou photographier votre tableau et mettez le en noir et blanc. Vous aurez alors tout un panel de gris différents. Si vous clignez un peu des yeux, et que vous semblez voir une dominante de gris moyens un peu partout sans vraiment des contrastes, ce n’est pas terrible ! Il faudra alors accentuer telle ou telle couleur. C’est un petit truc.

    Voilà. Bien à vous et merci pour votre mot sympathique.

  122. merci de vos bons conseils, je vais les utiliser dès que je reprends mes toiles, j’aurai certainement d’autres questions à vous poser, votre site est tellement intéressant mais c’est vrai lorsqu’on est novice sans base direct , parfois je vais , je viens ou gré de mon temps et ma fantaisie et partois, je peine ou alors je gache trop de peinture, il faut que je sois plus rigoureuse….
    En tout les cas , merci de votre réponse(réf 125 du 26 janvier 2010.) A bientôt. j’ai mis mes dessins et toiles sur le site : ateliermagique.com/mamini.
    Bonne continuation et bonne semaine.
    Mamini

  123. Justement Dorot,une question, j’ai peins une reproduction de Renoir les jeunes filles dans le pré, (petite toile) je me rends compte qu’il y a des endroit ou c’est brillant en rapport au reste qui est mate, cela vient il du fait que j’ai mis trop de medium à peindre, essence térébenthine ….c omment rattraper pour que tout soit uniforme (avec du veris à retoucher ?)
    Merci de votre réponse

  124. Mamini, les endroits irréguliers en brillance, s’appellent les embus. On peut les corriger avec le vernis à retoucher en effet. Puis après séchage, si votre peinture est terminée, vous la vernissez avec un vernis définitif. On peut repeindre sur un vernis à retoucher.. et attention de ne pas mettre trop de « médium à peindre » quand vous peignez !

  125. Bonjour,
    Je ne sais pas si mon message est bien arrivé….
    Je le double !
    Question : avez vous découvert comment les "hypers" s’y prenaient pour obtenir une peinture acrylique aussi "léchée" ?
    Je disais aussi que ce n’était pas urgent évidemment, de mon coté j’ai rien trouvé mais je ne connais pas de peintres réalistes ou hyperréalistes qui pourraient m’éclairer.
    Bien à vous.
    Bernie

  126. bonjour, j’ai découvert votre site par hasard en surfant, il est très intéressant.
    j’aimerais savoir comment faire le glacis dont vous parlez.
    merci et au plaisir de vous lire.Suzanne

  127. Suzanne, vous cliquez simplement sur Conseils.. à gauche dans le blog dans les catégories différentes, puis vous faites défiler jusqu’à ce que vous voyez  » comment faire un glacis à la peinture à l’huile ». Il y a même deux grands billets sur ce sujet ! il faut naviguer sur blog, être curieux. Il y a plein d’infos !! merci pour votre passage..

  128. Bernie, non je ne vous ai pas oublié ! et voici ce qu’une de mes amies artistes, qui peint de l’acrylique m’a confié : « je ne travaille pas avec un retardateur, je travaille vite, dans le frais » et elle fait un figuratif, très réaliste.. Je crois en effet qu’il faut une certaine dextérité, une rapidité et une bonne maitrise de cette technique pour pouvoir peindre en hyperréalisme.. merci Bernie pour votre petit mot..

  129. Z’êtes vraiment sympa !
    Je veux bien croire votre amie peintre, cependant est-ce que la qualité de la peinture utilisée ne joue pas autant que la technique….Je travaillais avec une peinture de qualité , disons, courante et je déplorais quelle ne soit pas très "couvrante". Certaines étaient même quasi transparentes.
    Va falloir que j’essaie encore ! Pour voir.
    Remarque : Vu l’heure à laquelle vous répondez, vous ne dormez jamais ?

    Bien à vous.
    Bernie.

  130. Ouf… comme cela fait du bien un peu d’humour !! je dors peu.. ça travaille tou’le temps ! oui il faut une bonne peinture de qualité. Flash ce n’est pas mal je pense. Quant aux transparentes.. je suis tout à fait d’accord avec vous.. pas assez de couvrantes.. mais je chercherai encore.. bonne nuit !

  131. Bonjour Dorothée et merci pour tous vos conseils. J’ai pris le temps de lire TOUTES vos réponses, car je commence un stage mardi et je ne voulais pas m’y rendre sans avoir pris quelques renseignements. J’ai retenu que "Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple".(peiture sortie du tube, sans additif)
    Mais voilà ce qui m’amène à vous envoyer ce message: je dois pour ma fin de stage préparer une toile avec un jus que j’ai fait à l’acrylique, afin de peindre gras sur maigre. Peut-être ai-je trop dilué ma couleur, car elle n’adhérait pas à la toile, comme si celle ci était grasse. J’ai essuyé avec du papier essuie- tout afin de tout enlever et là enfin j’ai pu passer mon jus. Un conseil sur ce problème. Par avance MERCI.

  132. Hello, si vous avez le temps et si parfois vous vagabondez sur Internet pour voir ce que font d’autres artises, allez voir le site de Vivian Kral.
    Le meilleur est sur :membres.multimania.fr/vkr…
    C’est une amie belge qui fait un travail étonnant….
    A soon
    Bernie

  133. Bonsoir DoroT. Je m’interroge sur le nettoyage des pinceaux après utilisation pour de la peinture à l’huile.
    Une fois sortis du white spirit, ils sont encore imprégnés de peinture, faut-il alors les passer sous l’eau? les savonner au savon gras? Simplement les essuyer, les retremper,puis les essuyer encore? Ou bien est-ce que je ne mets pas assez de white spirit pour les rincer. Juste question écolo par rapport à ce produit : j’en mets peu à la fois et pour éviter de le verser dans les canalisations, je l’absorbe ensuite avec un essuie-tout que je jette. Mais ce que je crains toujours le lendemain, c’est de trouver les poils durcis à jamais et les pinceaux bons à jeter.A quoi c’est dô, ça? Peux – t-on récupérer un pinceau dont les poils sont agglomérés et durcis????
    J’ai une autre question, lorsqu’une peinture à l’huile est finie depuis près de trois ans, peut-on encore vernir? Est-ce obligatoire de vernir une peinture à l’huile?
    Votre site est une bouffée de vie et de fraÎcheur.Je suis tombée dessus en cherchant une réponse pour mes pinceaux justement. Merci pour tout ce que vous exprimez.

  134. Josette P, j’avoue que je ne comprends pas très bien la chronologie de votre peinture sur la toile.. merci de m’envoyer un petit mot personnel sur mon mail. Nous pourrons mieux nous comprendre ! merci.

  135. Bernie, je viens de visualiser le site de votre amie belge. C’est du pastel.. technique que je connais très bien. On peut effectivement avoir de très bons résultats. Juste une petite chose qui fait que je n’accroche pas vraiment à son univers : je le trouve triste. Il émane une solitude terrible de ces tableaux, presque angoissant.. Merci pour votre fidélité..

  136. Anne, merci pour ce gentil petit message et voici ma réponse. Lorsque je peins plusieurs jours sur une toile, le soir, je laisse tremper mes pinceaux dans la térébenthine jusqu’au lendemain. Lorsque je dois les laisser quelques jours sans y toucher, je les nettoie bien dans la térébenthine, puis je les lave sous l’eau tiède en les frottant un par un, sur un savon (de Marseille ou spécial peinture) puis dans la paume de la main jusqu’à ce que la mousse soit blanche. Bien rincer et essuyer. Les faire sécher les poils en l’air.

    Si les pinceaux ont séchés et durcis. Les faire tremper toute une nuit dans la térébenthine et procéder le lendemain comme ci-dessus. Si vraiment vous ne pouvez pas les rattraper, c’est un peu foutu !

    Côté écolo : je collecte mes essences usagées dans un vieux bidon (ou de lessive ou d’essence). Je peux me resservir de l’essence décantée pour juste nettoyer les pinceaux. Puis je dépose mes bidons à la déchetterie. SURTOUT PAS DANS L’EVIER !!

    Pour la poubelle contenant les papiers absorbants souillés d’huile ou d’essence, et autre, je me sers de grands sachets en papier ayant contenus de la farine.. vous pouvez les demander à votre boulanger.. il les jette !!

    Pour le vernis. Oui, vous pouvez toujours vernir une peinture même après tant de temps. A condition de bien dépoussiérer votre toile auparavant. Est-ce obligatoire ? cela est fortement recommandé. Pour protéger votre toile des diverses agressions de l’atmosphère, de la nicotine, de l’humidité, du gras, etc.. les couleurs n’en seront que plus lumineuses et solides.

  137. Bonjour,

    Je peignais à l’aquarelle dans ma jeunesse. J’ y passais des heures et nuits entières. Et puis, suite à un changement radical imposé par la vie j’ai tout arreté, d’un coup.
    Comme beaucoup de femmes (ou d’hommes!) je me suis oubliée, et consacrée à mes enfants.

    Aujourd’hui, à 54 ans, je désire m’y remettre. J’ai commencé.
    Néanmoins, auparavant je pratiquais l’aquarelle et je repars avec l’huile.
    Techniquement celà me semble plus dificile. je me sens un peu noyée par la facon d’utiliser les essences, huiles et médiums.
    A l’époque, en aquarelle, je travaillais avec amour et sans chercher plus de possibilité d’évolution ayant ma propre technique.
    C’est a dire que j’en étais arrivé au point oô je travaillais, sans m’en rendre compte, l’aquarelle comme l’huile. Je travaillais en épais, quitte à gratter ce qui ne me convenais pas avec un simple couteau de cuisine et à recommencer.

    Mon oncle (décédé) reproduisait des toiles. Dans l’armoire, il y avait à l’époque, des copies roulées de Monet, Manet, Cézanne, Renoir.
    Je n’ai jamais su ce qu’étaient devenues ces copies.
    Je sais qu’il se rendait souvent à Lausanne.
    Enfin, c’est du passé et je voulais simplement exprimer le retour à ma source.

    Surtout, je désirais aussi vous remercier Dorothée pour tous les conseils que vous offrez généreusement.
    Je n’ais pas pu me rendre cette année à Lamballe. Je le regrette bien. Ce sera pour l’année prochaine.

    Je prends le temps de lire tous les posts pour me permettre d’avancer.
    Je me permettrais également de poster sur ce blog si je suis bloquée.

    Un site peut être interessant pour tout le monde.
    Suite à une commande d’un client, ce peintre à voulu nous visualiser toutes les étapes de l’édification de sa toile en plusieurs vidéos.

    C’est l’atelier Milone.
    http://www.cours de peinture.com
    Sur la page d’accueil, il faut cliquer sur La Grande Aventure.

    Désolé, n’étant pas douée en informatique je ne sais pas faire les liens.
    Mais allez voir ce site c’est hyper instructif.

    Bonne journée à tous.

    Daria.june

  138. Bonjour,
    Message perso : J’ai tout retrouvé….
    A propos du gras sur maigre, un peintre décorateur en trompe l’oeil mural m’avait indiqué une technique que j’utilise parfois et ce depuis que je peins à l’huile.
    Il s’agit de faire macérer des copeaux de bois de panama (on trouve ça chez les herboristes) à proportion de 1/3 de bois pour 2/3 d’eau durant 24 heures.
    Ensuite je verse sur le tableau cette mixture et je le "nettoie" doucement avec un chiffon doux ou du Sopalin……..
    Ce bois riche en saponite dégraisse la surface de la peinture. On peut ensuite peindre dessus à l’acrylique tranquillement
    Avez-vous déjà essayé ?
    A très soon !
    B

  139. Bernie, je ne vois pas bien le rapport « gras sur maigre » et « copeaux de bois de panama » !

    Quant à peindre à l’acrylique tranquillement sur l’huile nettoyée avec la mixture de bois de panama.. vous faites ce que vous voulez ! mais moi, non. Acrylique sur huile… Xavier de Langlais doit certainement nous voir de là-haut et rugir ! Pourriez-vous me dire que vous apporte le fait de mettre de l’acrylique sur de l’huile ?

    Voici une recette mais c’est une patine !

    100g de copeaux de bois de Panama

    3/4 litre de bière

    environ 100 g de pigments naturels, mais la masse étant différente pour chacun, c’est à l’œil !

    vernis à l’alcool

    Après 2 ou 3 couches de peinture à l’huile et après un dégraissage avec une décoction de bois de Panama (100g de copeaux dans 75cl d’eau tiède) faire chauffer la bière pour la réduire et la concentrer.

    Mélanger avec les pigments. Passer la « patine » au pinceau. Et après le séchage, poser un vernis à l’alcool pour protéger.

    Vous avez réussi à me faire sortir de mon calme légendaire !! bien à vous Bernie

  140. bonjour Dorot, j’ai été trés heureuse de découvrir votre site et vous remerçie pour toutes ces explications et ces conseils je fais de la peinture à l’huile depuis peu de temps et je suis un peu perdue , pouvez-vous me donner un petit tuyau pour faire un flou sur un paysage de montagne et donner de la profondeur à un tableau je vous remerçie pour votre réponse qui me sera précieuse . Odile

  141. Odile, merci pour votre petit mot. Faire un flou sur un paysage de montagne ? il faut être devin pour tenter d’imaginer le tableau que vous peignez ! un flou veut peut-être dire mettre le dernier plan dans une petite brume, ou une impression de lointain. Dans ce cas, les couleurs de fond de toile seront plus grisées, bleutées, blanchâtres (mettre du violet dans les bruns de la montagne, mettre du bleuté sur le blanc de la neige, etc..). La couleur du ciel peut venir recouvrir la montagne en légèreté.

    Donner de la profondeur, c’est donner un peu plus de contraste dans les ombres, les modelés, travailler la perspective, faire un bon dessin. C’est hélas le problème des débutants. Le dessin n’est pas assez abouti. Il est très difficile de vous répondre ainsi sans voir votre travail… Cordialement, D.

  142. Liagre, comment voulez-vous que je résume les 169 commentaires ?? lisez simplement mon billet sur la peinture à l’huile. Si c’est trop compliqué… prenez des cours. Je ne peux me substituer à un prof de peinture. Je l’ai été durant + 20 ans.. et je ne veux pas passer tout mon temps à résumer tous ces messages. C’est énorme ! je passe déjà un certain temps à répondre aux questions, il me semble que peu de professeurs ou peintres professionnels le font ! Prenez, vous, le temps de les lire.. Bien à vous. D.

  143. bonjour DoroT, tout d’abord merci pour ce merveilleu blog, je voulai vous demander si l’on pouvait apréter sa toile avec de l’enduit de lissage, que l’on trouve dans le commerce pour reboucher les trous muraux, afin d’apporter de la matière. Si oui, faut- il passer une couche de gesso sur cet enduit avant de commencer à peindre à l’huile, ou tout simplement faire directement un jus peinture + térébentine. Merci d’avance

  144. Isabelle bonsoir, On peut poser de l’enduit « Touprêt » sur une toile pour imiter de la matière. Seul inconvénient, il casse en séchant !

    Soit vous lui ajoutez du Binder pour l’assouplir soit vous travaillez sur du bois, à moins que votre toile soit vraiment bien tendue !

    Vous pourrez lui ajouter ou inclure plein de choses (graines, fil métallique, tissus, gaze, papier de soie, rafia, coquillages, boutons, etc..) mais pas obligé !

    Ensuite, vous pouvez peindre à l’huile dessus, diluée à la térébenthine sans passer forcément de gesso. Cela vous donnera un aspect un peu d’émail quand vous vernirez plus tard. L’enduit a tendance à ‘pomper’ l’essence, il faut en mettre beaucoup.

    Une chose : l’enduit en séchant est un peu coloré, pas vraiment blanc. Bien à vous, D.

  145. Merci DoroT pour ces bons conseils, je vais tester l’enduit "Toupret". On m’a parlé aussi de la poudre de marbre mais ça me parrais un peu compliqué car il faut, je crois, une préparation avant de l’étaler sur la toile. Je ne trouve pas grand chose sur l’emploi de la poudre de marbre, a savoir si elle serait moins cassante en séchant que mon enduit.
    Encore merci et vu que c’est vendredi, bon week end à vous.

  146. chère dorothy…..j ai toujours eu de la difficulté à peindre des traits très fins et des figures géométriques parfaites …même avec un pinceau très fin ….si vous avez une astuce….je vous remercie de m en faire profiter….je vous remercie.
    salutations du maroc

  147. Je souhaite offrir à mon mari des peintures et le matériel adéquat afin qu’il reprenne la peinture à l’huile,qu’il a abandonné depuis longtemps.Je viens de lire votre site mais je suis absolument nulle dans ce domaine aussi pouvez-vous me dire,ce qu’il lui faudrait pour recommencer:huile? médium? couteaux?quelle marque de peinture?Puis-je commander auprès d’un site sérieux sur internet tout ce matériel?
    Par avance je vous remercie de vos conseils.

  148. El Architecto ! pour faire des traits très fins il faut adapter votre pinceau tout simplement. Bien câler la main qui va travailler pour ne pas trembler et avoir une peinture assez liquide (si acrylique) ou huileuse (si huile). Le pinceau avec des poils très longs, effilés pour la peinture sur porcelaine convient très bien. C’est en martre. Un peu cher mais parfait.

    Pour les figures géométriques nettes, je vous conseille tout simplement aussi de mettre des caches le long de votre ligne. C’est à dire un scotch. Du scotch que l’on trouve dans les magasins de bricolage pour protéger les fenêtres lorsque l’on peint. Ou si vous avez peur de déchirer en ôtant le scotch, de prendre une feuille de papier et de s’en servir comme cache.

    Bonjour au Maroc que je connais un peu et que j’ai apprécié !

  149. Bonsoir Dorothée,
    Que d’informations et merci à vous Dorothée de nous faire aimer votre passion. Je suis prête à peindre "Le pommier psychédélique" de LOGAN et je voudrai savoir de quelle façon je dois peindre la grille doré. Pour la couleur pas de problème mais dois je utiliser un mélange épais pour avoir un effet de relief et la façon de manier le peinceau est-elle importante Notre artiste LOGAN travaille dans le très fin et le relief apparait. Comment fait il ???Lol

  150. Eljo, Tous ceux qui me connaissent ne seront pas étonnés de lire cette réponse de ma part : il est hors de question que je vous dise comment peindre le tableau d’un collègue artiste, vivant de surcroit, ni de vous aider à en faire une copie !! Mettez vous juste une petite seconde dans la peau d’un peintre qui a mis des années pour avoir son style, trouver sa voie, et qui constate qu’un autre peintre donne des conseils pour peindre comme lui ! Je pense que vous me l’avez demandé sans penser à cela, et simplement je vous conseille de le lui demander directement. Vous pouvez le joindre sur son site. Bien à vous (voir mon billet « Pour tout vous dire » dans Conseils et Idées)

  151. Bonsoir Dorothée,
    Désolée, je ne cherche pas à copier (je n’y arriverai jamais) mais seulement à savoir comment obtenir un aspect de relief .
    Ce n’est qu’une solution technique que je souhaitais avoir. Je regarde votre billet "pour tout vous dire".
    Je lis tout vos conseils et vraiment ils m’apportent beaucoup.
    Merci à vous
    Eljo.

  152. je suis novice en matière de peinture a l’huile et là oô j’habite les toile déja préparé n’existe pas.
    comment arriver à les faire sois même . merci d’avance pour ce renseignement.

  153. Bonjour Doro T
    Je viens de lire tous vos bons conseils, et cela m’interresse beaucoup… eh oui je redécouvre les joies de la peinture après un long break… famille oblige… une question : peut on rattraper une aquarelle ratée avec de l’acrylique ou du pastel? En effet j’aimerais me lancer dans l’aquarelle, ce qui n’a jamais été ma tasse de thé… et cela me rassurerait de savoir que je peux éventuellement corriger avec une technique que je maitrise un peu mieux (entre autre l’acrylique).

    Davance merci pour votre réponse.
    Clara

  154. Clara, je réponds simplement. Si vous faites de l’aquarelle, faites de l’aquarelle. Cette technique est belle, seule. A partir du moment oô l’acrylique ou le pastel viennent « compléter » ce qui ne va pas…. alors il vaut mieux arrêter. Les anglais pratiquent souvent aquarelle / pastel, mais ce n’est pas raté. Une aquarelle ratée ? il faut la recommencer, et recommencer encore ! pratiquer tous les jours ou presque. Puis un jour………. Yessss le tableau arrive !! et là toutes les ratées sont récompensées et oubliées !! Si vous souhaitez rectifier par l’acrylique, ce n’est pas à mon avis une bonne idée. Vous avez juste mon opinion. Bien à vous.

  155. Merci beaucoup Doro T pour votre réponse rapide!
    Je ne manquerai pas de vous contacter à nouveau, pour d’autres questions.
    Je suis très admirative de vos oeuvres!
    A bientôt
    Clara

  156. Bonjour DoroT, je me permets encore de vous solliciter au sujet de l’enduit "toupret", car vous m’aviez conseillé de lui ajouter un peu de Binder afin de l’assouplir si je voulais le travailler sur une toile. "le binder" je ne voyais pas trop ce que c’était et je pense avoir compris aujourd’hui que c’est un liant accrylique. Alors si j’ai tout bon, pouvez-vous venir à mon secour car je me trouve devant différentes marques comme : GERSTAECKER, Caporal-binder ou encore AMSTERDAM.
    Que me conseillez-vous d’acheter ?
    Je vous en remercie d’avance.
    Amitié artistique Isabelle

  157. Isabelle, j’utilise le Binder Lefranc Bourgeois, qui me satisfait. Vous pouvez le voir en image dans Images de Google. C’est un peu comme le Gesso. Il est différent suivant les marques et il faut trouver celui qui convient le mieux à sa technique. Bien à vous. D.

  158. Bonjour , alors voilà je suis vraiment une vrai débutante , débutante de chez débutante j’ai 14 ans et recemment j’ai vue une toile vide chez moi et j’ai voulut peindre alors j’ai essayé avec de la gouache ( peinture acheter pour l’école ) car je n’avais que ca sous la main , et il se trouve que peindre m’interesse énormement , c’est juste agréable donc à la fin je n’était ni satisfaite ni insatisfaite , puis j’ai voulut peindre encore et encore alors je suis aller acheter des accesoires ( sans mettre renseigner avant >,< ) voilà ce que j’ai acheté : 2 tubes de peintures à l’huile noir , carmin , blanc titan zinc 1 tube jaune citron et 1 tube bleu outremer tous de 50 ml et 5 pinceaux n20 en soie de porc ,n12 Polyamide dore n000 polyamide dore n6 Polyamide dore et n2 polyamide dore ( marque : colorem ) et des tableaux avec ces tableaux je voulais faire des oeuvres plutot modernes ( car cela me parait plus simple avant de commencer de vrai peinture tel que des paysages …) avec la représentation de ma guitare et celle d’une amie sur un fond unicolore pareil pour une batterie et des logos tel que Superman ou the Rolling Stones et aujourd’hui je me suis renseigner sur la peinture j’ai trouver des astuces une par la une par ci et ce site me parait le plus interessant serait il possible que vous m’expliquiez absolument tout de la peinture à l’huile s’il vous plait que ce soit des outils , des etapes ou des techniques ? et que dois-je acheter de plus ? peut etre une fois mes tubes finis je me lancerais dans une peinture plus facile mais étant donné que ma mere a acheté tout cela pour moi je dois les utiliser
    Pouvez vous me répondre le plus tot possible s’il vous plait j’aimerez commencé bientot car voyez vous je souhaiterez offrir certain tableau a une amie qui met chère mais je ne me lance pas a l’aveuglettre cette fois ci !
    Pouvez vous me contacter avec l’adresse suivante Expressioniste-Rock@hotmail.fr
    A.

  159. Bonjour
    Je voudrai savoir comment les peintres  »deshuilent » la peinture a l’huile. Le peintre Louedin en parle mais sans détailler! Est-ce que cela vous dit quelquechose?
    Merci!

  160. A. bonsoir,

    Je réponds à votre long message sur mon blog.

    Tout d’abord vous prenez des risques. Commencer une technique de peinture en pensant que l’on va s’en sortir ‘comme ça’ juste en lisant des conseils et surtout investir autant dans du matériel sans savoir… vous commencez par la fin !

    Soyez patiente. Prenez quelques cours avec un peintre, dessinez, faites des essais. On n’apprend pas la peinture à l’huile comme ça. Je peins depuis très longtemps, je me sens sôre de moi mais j’apprends encore ! biensôr que mon blog est intéressant. Il donne des conseils en détails, mais à des personnes qui peignent déjà ou qui se corrigent en me lisant. Il me semble que j’explique correctement comment débuter puis continuer une peinture à l’huile. Je ne vous redirai pas à nouveau tous ces conseils. Lisez les 130 commentaires, ils sont aussi importants.

    Vous voulez commencer par une peinture compliquée, puis vous me dites que lorsque vos tubes seront finis vous vous lancerez dans une peinture plus facile !! j’avoue ne pas bien comprendre.

    Voici donc mes conseils.

    Cordialement, DoroT

  161. Bonjour,
    J’ai peint à l’huile auparavant et je souhaite recommencer. J’ai commencer à regarder pour racheter du matériel, mais j’ai du mal à savoir quels pinceaux choisir.
    Aussi, la plupart des pinceaux que j’ai regardé ont les poils rigides dans leur paquet… je ne me souviens plus comment étaient les pinceaux quand je les achetais, mais il ne me semble pas qu’ils aient eu les poils rigides au départ.
    Pouvez-vous m’éclairer s’il-vous-plaÎt.

  162. Didi, concernant les poils de pinceaux : les premiers que l’on utilise souvent sont les poils de porc ou soie de porc. Ils sont assez durs, et marquent la peinture. Les seconds, sont les poils de mangouste (que j’affectionne particulièrement), doux, agréables, souvent intéressants pour les fondus et les glacis, prix abordables. Un petit défaut : ils s’usent vite hélas ! Puis vous avez au même niveau les ‘cobra’, les putois, les poils de boeuf. En troisième, les poils de martre, souvent utilisés par les peintres hyperréalistes et pour les glacis ou les filets. Les poils synthétiques sont utilisés par certains peintres à l’huile. Personnellement, je pense que le pinceau a tendance à enlever plutôt qu’à poser la peinture. De plus, un pinceau acrylique ayant touché de l’huile, restera – malgré les lavages – un peu gras pour l’acrylique.. il faut donc réserver les pinceaux pour leur technique et ne pas les utiliser pour une autre. J’espère avoir répondu à votre question..

  163. bonjour doroT,
    je viens de lire les 190 message, bravo !
    merci de nous devoiler vos p’tits trucs et astuces pour nous aider ! j’ai enfin franchi le pas après de longues années d’hesitations ! et je trouve sur ce site toutes reponses à mes questions ! je peins à l’huile, enfin j’essaie !
    un grand bravo pour vos photos et celle d’Adrenaline
    votre blog et tout le reste de votre site à tout naturellement trouvé sa place dans mes favoris .
    encore une fois merci pour tout ce que vous faites pour nous "les debutants "
    cordialement d’alsace,
    Bertrand W.

  164. Bonjour DoroT,
    Je viens de comprendre comment fonctionne ce blog … J’ai laissé un message mais dans une mauvaise rubrique de votre site (désolée …).
    Tout d’abord, merci pour ce site et pour les merveilleux conseils que j’ai pu lire. Je suis tombée par hasard dessus à la recherche d’info sur la peinture à l’huile. Je suis un amateur et passionnée de peinture … Sur ce site je découvre un bonheur … Peu de gens donne ainsi leur temps et leur conseil sans profit … MERCI
    Je voudrais des conseils ou des techniques à exploiter … Je suis entrain de peindre à l’huile un tableau sur un groupe de Touareg à dromadaire dans un espace désertique. Je voudrais mettre en relief le désert (le rendre chaud et mystérieux à la fois). Je pensais créer un effet relief en utilisant un empâtement sablé (d’après ce que j’ai lu : médium+empâtement, posé sur les endroits que l’on veut mettre en relief => séchage => puis ajout de l’huile). Ensuite après séchage complètement je ferais un glacis (coloré pour le sable et blanc pour le lointain / technique du glacis blanc que j’ai trouvé sur votre blog dont je ne connaissait pas et que je vais tester car l’effet donné est très intéressant …).
    Qu’en pensez-vous ? Quel conseil pouvez-vous me donner et les choses à éviter ?
    Merci d’avance et bien à vous,
    Cordialement

  165. Bonjour Do,
    Quand on débute et que l’on regarde vos toiles, on a envie de jeter les pinceaux à la poubelle!
    Pouvez vous me dire comment rendre les ombres ? par exemple et surtout l’ombre ou les ombres qu’il peut y avoir sur un vêtement blanc? j’ai essayé le bleu mais cela fait un peu trop bleu …est-ce toujours le bleu qu’il faut utiliser quelle que soit l’ombre portée?
    Merci de tous vos conseils !

  166. Jdiou, merci pour votre message. Concernant l’empâtement malheureusement ce qui arrive souvent, les personnes « pensent » que mettre de la matière pour imiter du sable ou des rochers, est bien et fait un bel effet ! erreur !! je trouve que cela alourdit énormément, rend kitch le tableau, et souvent ce n’est pas si bien fait que ça ! si vous le faites en peinture, c’est mieux. Peindre puis faire un glacis. Simplement. Les empâtements – à mon avis – sont plus intéressants dans l’abstrait ou le non figuratif.

    Quant à rendre un aspect « chaud et mystérieux »… c’est à vous de donner l’ambiance au tableau, pas la matière soi-disant avec du sable. C’est difficile de vous conseiller ainsi sans voir la toile.. à bientôt

  167. ClaudeF, ne jetez rien, ça peut toujours servir !! Pour les ombres dans les blancs, plusieurs solutions. Oui, on peut utiliser le bleu ou l’outremer violet (pour la neige p.ex.). Pour un vêtement, on peut utiliser du outremer + 1 pte de Gris de Payne ou parfois j’ajoute une pte de Terre d’Ombre Naturelle. Le tout léger, dilué à l’huile de lin, en glacis. Si parfois, il y a des reflets de couleurs des choses autour du vêtement, alors vous mettez une petite pointe de cette couleur par-dessus, après séchage. La T.O.N. sera plutôt utilisée dans le creu le plus profond du pli, là oô c’est plus sombre puis vous allez en éclaircissant et estompant avec l’Outremer+ G.d.Payne.

    Vous parlez d’ombre portée. L’ombre portée c’est celle qui est faite par l’objet lui-même – pas SUR l’objet mais à côté dans le sens opposé à la lumière ! l’ombre comportera : la couleur du support sur lequel elle est, un peu de bleu outremer+Gris de Payne + 1 pointe de sa couleur complémentaire.

    Le gris de Payne dont je parle est le Pébéo Artist nº145. Je le trouve plus bleuté que les autres, qui me semblent plus noirs. De même à l’aquarelle.

  168. Merci Dorot
    Ma question portait bien sur les 2 types d’ombre..je dois mettre trop de bleu et/ou de gris…( tableau des périssoires de Caillebotte).
    Merci pour tous vos précieux conseils…ça permet de ne pas jeter les pinceaux tout de suite!

  169. Bonsoir,
    Je ne suis pas satisfaite de certaines toiles réalisées à l’huile (non vernis) et je voudrais les réutiliser pour d’autres dessins. Comment faire pour apprêter les anciennes toiles en toiles neuves ? Doit-on nettoyer la toile avec de l’essence de térébenthine ? Après séchage, refaire un "jus", est-ce-que c’est nécessaire ? Merci d’avance.
    Bien à vous

  170. Jdiou, comme je l’ai déjà expliqué maintes fois……… il est évident que je ne vais pas donner la recette de ma technique ! je donne assez comme ça, + de 25 années à peindre et chercher, alors vous comprendrez qu’il est normal de me garder un peu de personnalité !! Le papier du trichlo : vous photocopiez tout simplement une image en noir et blanc (pas avec une imprimante) puis vous passez le trichlo au dos de cette photocopie, en la posant sur un autre papier plus épais ou une toile (c’est mieux le papier). Vous avez alors un transfert plus ou moins net, MAIS A L’ENVERS !! pensez donc si cela est possible à photocopier à l’envers (il y a une touche) et vous aurez votre image transférée à l’endroit. Vous parlez de pastel gras puis de mettre un médium acrylique pour les craquelures… attention, cet effet est très aléatoire, jamais renouvellé à chaque fois puisque vous posez acrylique sur gras !! A bientôt

  171. Pour récupérer d’anciennes toiles sèches, vous passez 2 ou 3 couches de gesso pur (attendre entre chaque couche). Puis vous pouvez peindre direct dessus.

  172. Bonsoir Dorot
    Que pensez-vous des peintures à l’huile diluables à l’eau? les avez-vous testées? ressemblent-elles plus à l’acrylique dans leur consistance?pouvoir couvrant?
    Je comprends Jdiou qui aimerait réussir les "effets" comme vous le faites! et oui!!! bravo l’artiste!!et merci pour tout!

  173. ClaudeF, comme il est intéressant ce tableau de Caillebotte ! les huiles à l’eau : certaines de mes élèves les utilisaient à cause de l’odeur de la térébenthine qui les gênaient, mais elles ne ressemblent pas à l’acrylique. Elles sont miscibles aussi avec les huiles ‘normales’, je crois. Je ne les utilise pas. J’opte pour une térébenthine du Portugal, moins agressive, moins odorante et toute aussi efficace, mais plus chère. Chacun son truc !! Evitez la térébenthine des grandes surfaces.

  174. A la recherche de "technique d’écume" j’ai rencontré votre site. Vous vous trouvez dans une superbe région et j’ai beaucoup aimé vos expo. Moi-même animatrice d’une section dessin enfants et adultes dans ma commune, j’ai trouvé vos explications et réponses très claires. A bientôt sur nos sites avec d’autres commentaires!!!

  175. bonjour
    très beau site et j’ai apprécié vos peintures et les nombreux conseils ! bravo pour votre partage.
    Si vous pourriez me renseigner sur quelques unes de mes interrogations :
    -j’ai peint à l’huile un tableau, fini le 25/05/10 et je souhaiterai savoir combien de temps attendre pour pré-vernir avec un vernis à retoucher lefranc-bourgeois; il existe deux petites zones oô la peinture est encore humide et non sèche en surface.
    -j’ai appliqué le principe gras sur maigre et j’ai terminé avec des couleurs +huile lin ; cependant je n’ai pas lésiné sur l’huile de lin ; sur certaines petites zones (foncées) j’ai même recouvert d’une fine couche de cette huile ; grave?
    -relativement à la pose du pré-vernis lefranc-bourgeois (à retoucher), j’ai entendu dire de le mélanger avec de la thérébenthine, exact ? quelles proportions ?
    -je n’ai pas trouvé votre article sur les vernis

    merci de vos réponses
    patrick

  176. Patrick bonjour, concernant le petit article sur les vernis, vous cliquez dans Conseil-Idées puis Archives à Avril 2007. Je parle du vernis à retoucher. Pour le séchage, il faut être patient SI en plus vous avez repassé de l’huile pure dessus !!! pas vraiment indispensable et je me demande quel intérêt ? Ca ne sert à rien de surcharger en huile, vous risquez d’avoir des endroits plus brillants et qui sèchent plus lentement ou qui coulent ! Le vernis à retoucher est à poser après séchage. Il fera respirer la peinture, protégera et permet des retouches. Peint il y a 15 jours, suivant l’épaisseur, si elle est ‘normale’, il vaut mieux attendre encore au moins un mois (sec à coeur). Bien à vous !

  177. Bonsoir Dorot,
    Je comprend … Comme on dit qui tente rien n’a rien … Vous donnez déjà beaucoup Merci …
    A chacun de trouver sa voie et d’établir ces recette. C’est pourquoi j’ai fait l’acquisition de "Peindre à l’huile comme les MaÎtres" de Claude Yvel (livre que je trouve intéressant) mais impossible de trouver celui de Xavier de Langlais.
    Connaissez-vous des livres intéressant traitant de la technique de peinture ? et aussi sur l’anatomie (je recherche un livre sur terme mais orienté sur la peinture) …
    Bien à vous,

  178. merci Doro T pour ces infos ! attendre est le mieux.
    Concernant le vernis à retoucher Lefranc-Bourgeois il existe le "surfin" et le "J.G.Vibert" ; y a t’il une différence et lequel privilégier ?
    cordialement, patrick

  179. Jdiou, Le Xavier de Langlais est passionnant, indispensable pour tout peintre, avec un historique intéressant. Le C.Yvel, je l’ai aussi mais bon nombre de ses recettes ne peuvent être faites car les produits ne sont plus en vente en France !! il m’a déçu, c’est vu et revu. Pour l’anatomie, il faut vous mettre devant un bon rayon de livres sur le thème et vous prenez celui qui vous plait! simplement.

  180. Patrick, Vernis Surfin LB : (résine acrylique, essence pétrole). Incolore il ne jaunit pas. Parce qu’il a de l’essence de pétrole il s’infiltre mieux dans la couche de peinture, que les vernis à base d’essence de térébenthine. On peut le diluer avec l’ess. téréb. Sec, il s’enlève à l’essence de térébenthine.

    Vernis JG Vibert (résine acrylique, cétonique, essence de pétrole). Mêmes propriétés que le précédent mais il faut le poser en respectant ceci : appliquer en frottis léger, brosse douce surtout sur les zones mates. C’est délicat. On peut le diluer à l’essence de pétrole. Sèche en quelques minutes. Il peut convenir pour les glacis mais ils seront plus fragiles que ceux faits aux médiums à base d’huile polymérisée. Voilà !

  181. Bonsoir Doro T
    Je galère avec un tableau de Tamara de Lempicka…comment rendre la couleur des visages ? j’essaye l’autoportrait dans la voiture…mais j ‘ai vraiment du mal à trouver le mélange! Et en plus, là encore, une ombre…sur le visage !Pouvez-vous m’aider?
    Merci
    Bien cordialement

  182. ClaudeF, merci de me laisser votre mail (message protégé) je vous répondrai plus en détails . Bonne journée………. sous la pluie, ici !

  183. Bonjour DoroT
    la pluie…les parapluies de Caillebotte, les pavés qui luisent…pas mal quand même…
    Je n’ai pas du vous dire que je débute, mais vous l’aurez compris!
    Grand MERCI

  184. Bonjour,

    Pouvez-vous me dire si les pinceaux doivent seulement être nettoyé à l’essence de T. ou s’il faut mettre un peu d’eau après pour les rincer comme il faut ?

    Et est-il mieux de les entreposer tête en haut ou en bas ?

    Merci et bonne journée :)

  185. Didi, après l’essence, vous les nettoyez à l’eau tiède et du savon dans le creux de la main jusqu’à une mousse blanche. Bien rincer. Les faire sécher les poils en l’air !!

  186. Bonjour Doro T

    Sans votre aide,Tamara a une vraie maladie de peau !ou de foie… que je ne sais pas soigner ! pouvez-vous m’aider???
    Bonne expo!

  187. Bonjour dorothée votre blog est très interessant , peut etre allez vous pouvoir m’aider, j’ai peint un tableau il ya une dizaine d’années , la personne me la rendu pour que je la nettoie et que je la retouche !
    le soucis c’est que biensur cette toile est vernis mais impossible de savoir quel vernis j’ai utilisé , j’ai tenter d’enlever le vernis avec un nettoyant tableau mais la peinture part et meme pas le vernis !!! ,
    puis je faire des retouches directement sur le vernis avec un glacis ou c’est impossible ? comment faire pour arranger les endroits ou la peinture et parti ? j’espere que vous pourrez m’aider , merci d’avance , cordialement

  188. Bonjour,
    Plein de richesses dans ce blog. Je peins depuis une dizaine d’années, à l’huile exclusivement maintenant.
    J’ai toujours du mal à peindre des surfaces uniformes (sans coups de pinceaux), quelle est la technique ?
    Actuellement il fait trés chaud et mes peintures semblent sècher en quelques minutes c’est trés déroutant pour de l’huile, est-ce normal ou mes tubes sont-ils trop vieux. Je pense que c’est du à la température de la pièce (28ºC). Dois ajouter de l’huile de lin quand il fait trop chaud ?
    J’aimerais aussi prendre quelques cours mais plutôt des cours particuliers, juste des conseils au vu de ce que j’ai envie de faire. Y-a-t-il des adresses (région parisienne ouest) ? un site ? (j’ai pris des cours pendant 3 ans puis mon professeur est parti).
    Merci pour votre réponse.

  189. Bonsoir Doro T, excusez-moi svp de revenir vous solliciter! J’ai fait un embus…est-il possible de rattraper cette bêtise???
    Un grand merci!

  190. Aurore, je me renseigne ou alors si vous avez la possibilité de lire « La peinture à l’huile » de Xavier Langlais, vous aurez je pense une réponse. En fait, il faudrait neutraliser le vernis puis repeindre..

    Nanouyaz, pour peindre des surfaces sans trace de pinceau, utilisez des pinceaux à poils de martre ou mangouste si c’est trop cher, et surtout mettez peu de peinture. Plus vous en mettez plus on verra les traces !

    Quant à dire que la chaleur fait sécher plus vite votre peinture à l’huile… non ! à moins que ce soit des peintures à l’huile à l’eau ? C’est quand même bizarre… pouvez-vous me donner le nom de votre peinture ?

    Pour ce qui est des cours de peinture dans votre région, cherchez sur internet à cours de peinture à … (nom d’une ville) ou téléphoner aux mairies qui vous donneront les noms d’association oô un professeur exerce..

    ClaudeF, vous ne me quittez plus !!!!! un embus ? et bien vous n’avez pas bien lu ! mettez du vernis à retoucher. Laissez sécher, puis vernir définitif.. Voilà !

  191. Didi, vous prenez un peu d’ocre jaune, du rouge vermillon et un peu de blanc. Vous aurez la peau d’une personne ‘blanche’. Vous variez la quantité soit du rouge soit de l’ocre soit du blanc suivant l’ombre ou la lumière. Allez-y doucement sur le rouge !! dans les ombres vous ajouterez une couleur complémentaire à l’ocre c’est à dire un peu de vert. Du vert de chrome ou de vessie ou simplement un peu de turquoise. C’est plus lumineux. Mais avec modération tout ça !! Pour la peau d’une personne à la peau plus colorée, vous utilisez un peu de terre de sienne brôlée en plus des autres couleurs. Dans l’ombre, vous pouvez mettre un peu de violet ou outremer-violet. C’est joli ! A bientôt…

  192. Merci beaucoup pour votre réponse.
    Ma peinture est très classique (Rembrandt ou Sennelier ou Lefranc, ça dépend des tubes et des couleurs). C’est la première couche, directement sur du Gesso qui a sèché trés vite. Dès le lendemain, voire une heure après je pouvais passer ma main sans qu’elle soit tâchée. Les passages suivants ont été mieux. Le mélange de marque de peinture peut-il poser un problème ?
    Je fais beaucoup de portraits, j’ai lu attentivement votre réponse à Didi … et suis pressée d’essayer. Merci.
    C’est génial de pouvoir avoir des conseils aussi directement.

  193. Bonjour
    j’aime beaucoup votre site, j’y suis très fidèle dommage que la distance soit trop grande (Besançon).
    A mon tour de poser une petite question. J’ai un tableau que j’ai beaucoup peint en glacis. Il n’est pas encore absolument sec et je constate que des petites impuretés sont collées sur certains endroits. Comment faire pour nettoyer tout ca ? aussi comment supprimer des petits poils qui se sont déposer une toiles et qu’on soit soit aperçu une fois le travail sec ? Merci infiniment

  194. Fadette, si la peinture n’est pas tout à fait sèche, il vaut mieux éviter de ‘gratter’ les petites peluches qui se sont collées ! Quand le tableau sera vraiment sec, si ce ne sont juste que des petites poussières, vous passez un chiffon légèrement rugueux dessus et elles partent facilement. Il faut absolument faire sécher vos toiles hors poussières. C’est difficile mais dans un tiroir ou un placard, pourquoi pas ? Bien à vous D.

  195. bonjour merci pour ce que vous faites pour les autres.
    je découvre votre site merveilleux. 1 question j’aimerai savoir comment lors de manifestations comme les peintre dans la rue les artistes font pour peindre en une seule journée, que mettent ils dans la peintures a l’huile (médium, térébenthine etc) peuvent ils faire le jus et peuvent ils faire plusieurs couches ou une seule. J’aimerai faire peinture a l’huile de cette façon car je n’aime pas attendre et ne plus pouvoir peindre ou alors il faut faire plusieurs tableaux a la fois. J’ai fait de l’aquarelle mais je suis débutante pour ces 2 techniques merci

  196. Martine, quand on fait de la peinture à l’huile, vraiment, on ne dit pas « je n’aime pas attendre » ! mais hélas notre époque, tout doit aller très vite, et les nouveaux peintres pensent qu’ils pourront déroger à cette loi de la peinture à l’huile qui demande une patience exemplaire ! Alors, il existe cette technique de la peinture à l’huile, qui est de peindre « a la prima », c’est à dire en une seule fois. Pas de préparation proprement dite de la toile, on part direct. Mais cela ne veut pas dire que vous faites n’importe quoi. La première approche sera moins grasse que la 2de, etc.. à la fin de la journée, la peinture n’est pas sèche ! Lors d’une journée « peintres en liberté », on expose les différents travaux réalisés mais il faudra quelques semaines pour un séchage complet. Pour faire ceci une fois, comme ça, pas de problème. Mais pour peindre régulièrement dans son atelier, sérieusement, on ne procède pas comme cela. La qualité de la peinture sur la toile sera meilleure. Voilà ! après………. ma foi, vous faites bien comme vous voulez ! bien à vous. D.

  197. Bonjour DoroT
    Mais si !je vous quitte !!!! :-)
    mais je reviens… parce que je n’ai su résister au plaisir de retourner sur votre blog, d’y relire vos conseils si utiles! et de vous remercier encore pour le temps que vous prenez à nous répondre…et avec quelle patience!! Tamara va mieux grâce à vous.
    Bien cordialement,

  198. Bonjour! J’ ai exécuté un tableau à L’ huile de façon tout à fait classique et de la même manière que d’habitude. Fine couche de peinture à l’ huile puis une fois que c’est sec glacis neutre pour faire un sfumato. Je ne l’ ai pas vernis. C’était il y a plus d’ un an. Aujourd’hui la peinture colle elle aux doigts et en insistant un peu on réussit à enlever de la matière. Comment est-il possible de la stabiliser?
    Bien à vous.

  199. Matéo, ce n’est pas normal… si on enlève de la matière ! il serait souhaitable que vous me contactiez sur mon mail personnel (voir contact dans le site) afin que vous puissiez me décrire les produits que vous avez utilisés et dans quel ordre.

  200. merci pour votre réponse j’ai commencer hier peinture a l’huile quoi qu’il en soit je suis loin de faire une peinture en 1 journée il m"a fallu pour une grappe de raisin 3 heures donc de la patience et j’en ai et puis j’ai aimé ca donc j’ai envie de faire les choses comme il faut, d’apprendre et il y a beaucoup de choses a apprendre c’est un bel art qui ne s’improvise pas. Je suis contente car l’envie de peindre m’avais quitté longtemps mais elle revient je vais alterner les 2, peinture a l’huile et aquarelle.

  201. Bonsoir Doro T,
    Je travaille depuis un moment la peinture acrylique et j’ai l’envie d’employer l’huile. J’ai trouvé sur votre site toutes les réponses à mes questions, je voulais juste vous remercier de partager ainsi votre savoir,
    Aline

  202. salut, je voulais savoir comment préparer la peinture a l’huile? l’autre jour je voyais des personne la mélanger a de l’eau ! je comprend pas !!:( expliquer moi svp!!

  203. Salut Daphnée !! ben oui il existe de la peinture à l’huile à l’eau ! pour les personnes allergiques ou qui ne supportent pas l’odeur de la térébenthine. Voilà !

  204. J’aimerais qu’il y ait plus de lumière dans mes toiles. Comment ajouter cette lumière ? Est-ce par le blanc ? Est-ce par un ton plus pâle de la couleur déjà sur la toile ? Comment y arriver ? Merci, votre site est précieux pour moi.
    Alice

  205. Bonjour DoroT,
    J’ai trouvé sur internet une photo que j’aimerai reproduire en peinture à l’huile. Il s’agit de coquelicots qui sont en arrière plan très floutés, seul au premier plan un bouton floral est clair et précis, ma question est: comment obtenir ce flou en peinture.
    Je vous remercie pour votre réponse et pour les précieux conseils que vous nous donnez, pour cet art que l’on ne maitrise pas toujours.

  206. Mais oô est Dorothée???je savoure vos paroles…je recommence juste l huile et j ai tellement envie d’y arriver encore…j ai peint il y a longtemps et m y remet juste…je peins avec des médiums, de l essence de pétrole inodore,médiums brillant…mais je crois que dans tout ça je n utilise pas le principal : huile ou essence de t…j ai vraiment du mal avec ces solvants…mais bon en attendant je m amuse bien et mes projets ne sont pas tant que ça ratée.malgré que le découragement et le manque de confiance parfois me ferait tout arrêter, mais non…un grand merci encore à vous de prendre de votre temps pour alimenter ce blog…entre de charmantes nuances…

  207. Bonjour Dorothée…oô êtes vous passé?cela pourrait m inquiétez sauf que c l afflux de création qui doit vous empêcher de regarder ce blog..je ne sais comment vous remercier d’ alimenter ce blog a titre généreux comme vous le faite!!!je me lance dans l huile sur le tard mais l aboutissement d’ un rêve, que la vie ne m avait pas permis jusque là assouvir…maintenant je m’y lance en autodidacte avec passion…tout ces dessins imaginés ont été stocké dans ma mémoire et je compte bien tous les rendre en image…je suis perdu avec les solvants…les médiums a peindre dispensent ils vraiment de l huile de lin et therebentine!!!j ai de l essence de pétrole et du médium flamand, de la therebentine…en fait je fais une croquis sur ma toile, je passe un après a l acrylique pour fixer le dessin..et ensuite je fais les nuances les plus hautes diluées…mais je crois que je me trompe avec tous ces produits…c que j ai déjà fait est pas mal mais la mauvaise utilisation des solvants risque de ne rendre rien pérenne….merci de votre aide….

  208. Bonjour Sandy, je vous réponds sur votre mail directement. Bien à vous.

    Bonjour Josette, et bien votre question sur le flou en peinture à l’huile, n’est pas unique.. et je pense donc faire très prochainement un billet spécial sur le « flou ». Guettez le !! bien cordialement.

  209. Bonjour Dorothée.
    Je m’appelle Roman et c’est pour la première fois que je vous écris. Je voudrais vous demander si vous pouviez m’aider avec mes questions. Et voilà les questions que je me pose sont :

    – est ce que quand j’achète une toile dans un magasin spécialisé pour les artiste, est ce que les toiles sont déjà traitées avec le Gesso, ou est que je dois mettre le Gesso obligatoirement sur la toile ? Je peins mes tableaux avec la peinture à l’huile.

    – si les toiles que j’achète sont déjà préfabriquées ou traitées avec une couche de Gesso est ce que je peux comme même mettre encore une ou deux couches sur la toile ?

    -est ce que Gesso apporte quel que chose en plus pour la peinture à l’huile ? (Meilleurs prise de couleurs ?)

    – est ce qu’on dilue le Gesso avec de l’eau ?

    – et avec quel type de pinceau c’est mieux de l’appliquer sur la toile ? (pinceau ou brosse naturelle ou synthétique ?)

    Car jusqu’à maintenant je n’ai jamais mis du Gesso sur mes toiles avant peindre avec mes peintures à l’huile et je ne sais pas si je n’ai pas fait une erreur.

    Je vous remercie d’avance. J’espère à très bientôt.

    Roman

  210. Roman,

    réponses à vos questions :

    1) lorsque vous achetez une toile ‘blanche’, elle est enduite, prête à l’emploi. Son apprêt est à base de gesso et d’autres ingrédients aussi. Il est donc inutile de remettre du gesso avant votre peinture.

    2) pourquoi remettre une autre ou 2 couches de gesso sur la toile, déjà enduite ? quel intérêt ? si c’est juste pour avoir une toile plus lisse, sans avoir la marque du tissu dans votre peinture, alors préférez une toile à grain plus fin (lire la notice sur la toile).

    3) je crois que la réponse est donnée précédemment. Personnellement, aucun intérêt. Sauf.. sauf si vous souhaitez donner un effet particulier – cela se voit surtout dans la peinture abstraite ou de matière – mais pour un sujet assez classique, ou si vous peignez de façon normale, le gesso n’a aucun intérêt.

    4) oui le gesso se dilue à l’eau, on nettoie les instruments à l’eau. Il peut s’utiliser pur ou dilué. Il a les mêmes fonctions que l’acrylique.

    5) on peut l’étaler de plein de manières, poils doux pour peu de traces, poils de porc pour une couche plus grossière et épaisse. Sur des grandes surfaces, sur un papier Figueras p.ex., j’utilisais même un rouleau mousse.

    Conclusion : le gesso n’est absolument pas indispensable pour la peinture à l’huile, et non vous ne faites pas d’erreur en ne l’utilisant pas !

    Il est possible d’acheter de la toile à peindre, polyester ou lin brute, (j’ai même essayé sur du gros drap épais ancien), et de l’enduire de gesso + colle de peau + blanc de Titane + antifongique. L’effet est évidemment moins ‘joli’ que celle du commerce. Mais tout ces efforts et ce temps passé ne sont pas forcément nécessaires quand on débute.

    Merci pour votre message Roman, et bonne peinture !

  211. Bonsoir Dorothée.

    Merci beaucoup pour votre réponse et surtout de me répondre si vite. C’est vraiment trop sympa. Je suis allez voir ici chez nous (à Strasbourg), une ou deux fois des peintres artistes pour avoir des conseils. Car j’essaye d’apprendre la peinture à l’huile et comme je ne peux pas prendre des cours alors j’essaye de me débrouiller tout seul. Et j’ai vu que je les embête plus qu’autres chose. Alors vraiment merci beaucoup pour vos conseils. Hmmmm?

  212. Bonsoir Dorothée

    J’espère que vous allez bien. Merci encore pour vos réponses à la dernière fois. Et voilà, j’ai de nouveau quelques questions et j’ai besoin de vos lumières. Aujourd’hui le thème c’est « Le Vernis à retoucher º

    Alors voilà :

    – Si j’ai bien compris je peux poser mon vernis à retoucher quand ma toile (la première couche de peinture) est sèche au touché. A peu prés une semaine après mon dernier coup de pinceau. (Pour le vernis définitif il faut attendre entre 6-12 mois) ?

    – Est-ce que suffit poser une couche de vernis à retoucher ou deux ? Et dans ce cas là il faut attendre que la première couche soit sèche avant poser la deuxième en la croisant avec la première ? Bref, comment on applique le vernis à retoucher ?

    – Est-ce qu’il y a plusieurs vernis à retoucher (mat, satin, brillant) et si oui le quel vous préférez ? Ou plutôt quelle marque ? (Je sais que là c’est personnel comme réponse)

    – Pour l’appliquer c’est mieux un pinceau synthétique ?

    – Et est-ce que quand je pose le vernis à retoucher, est-ce que dans 6-12 mois je peux appliquer directement un vernis définitif ?

    Voilà c’est tout. J’espère que je ne suis pas trop « soulant º avec toutes mes questions.

    Je vous remercie beaucoup et je vous souhaite un très bon week-end. A bientôt Dorothée.

    Roman

  213. Roman, Attention ! on ne pose pas de vernis à retoucher sur la première couche de peinture. On le pose lorsque le tableau est déjà assez bien avancé, que vous devez le laisser de côté parce que vous partez en voyage quelques mois, qu’il sera à la poussière, à la fumée, ou à l’humidité etc.. donc il vaut mieux le protéger provisoirement. Mais rien n’est indispensable et pour tout vous dire : je ne mets pas de vernis à retoucher SAUF si j’ai des embus. Il arrive parfois que sur la toile, la peinture soit mate ET brillante sur plusieurs endroits. Alors je passe du vernis à retoucher en bombe, Pebeo, mat, partout. Il a tendance à être moins poisseux que les autres

    MAIS si vous ne devez pas attendre, si votre peinture est sèche depuis 4 ou 7 mois, dans un endroit à l’abri de la poussière, etc.. vous pouvez la vernir définitivement. AUTRE CHOSE : vous pouvez repeindre sur le vernis à retoucher ce qui n’est pas le cas sur le vernis définitif !

    Je pars bientôt à Paris exposer au Carrousel. Je risque de ne pas vous répondre de suite !! à d’autres questions !!

  214. slt, moi j ss meriam de l’algerie, j’ai 22 ans j’ai terminé mes études en finance et maintenent je dois chercher 1 travaille, mais j’ai telement aimer le dessin la peinture la decoration et tout ce qui a une relation avec l’art, j’ai vu ton blog et j’ai aimé ton art tu est vraiment merveilleuse, bon j’ai besoin de ton aide pour me guider et me conseiler que dois-je faire pour dessiner professionnelement(je veux fabriquer des tableaux mais j’aime bien que soit moi qui les dessine) , quel materiel j’aurai besoin (genre de papier, peinture et pinceaux)

  215. Meiam, ce serait bcp trop long de donner tous les détails du matériel qu’il faut pour peindre quand on débute. Je conseille toujours de commencer à dessiner et peindre sur des feuilles de papier toilé, comme le Figueras, qui est un bon papier solide et qui donne l’impression d’être sur une toile.. le reste et bien, je vous conseille de prendre un bon livre sur la peinture à l’huile avec des photos, des explications simples ou simplement un cours de peinture, régulier, à l’année.

    Souvent, les personnes me demandent après, des conseils plus ciblés, plus précis parce qu’ils se sont confrontés à certaines difficultés et là, je réponds. Mais quand on débute vraiment comme c’est votre cas, je ne peux m’investir encore plus..

    Mais sachez une chose, même si cela ne vous satisfait pas : vous n’arriverez pas à avoir un tableau super, bien dessiné, bien fait comme il faut, du premier coup ! Vous parlez de dessiner professionnellement……. passez déjà quelques années à apprendre ! après…… on en reparlera. Bien cordialement..

  216. Quand elles maÎtrisent parfaitement un sujet, rares sont les personnes qui veulent, ou même qui peuvent redescendre tout en bas de l’échelle pour aider les néophites à gravir les tous premiers barreaux.
    DoroT, merci d’appartenir a cette catégorie et de nous faire partager votre savoir avec tant de patience. Vous nous êtes précieuse ! merci beaucoup.

  217. bonjour
    je viens d’acheter du blanc de zinc de lefranc bourgeaois et je vois sur le tube ces indications : 009 M*** , un carré rempli de noir (en diagonal) et blanc, pigment PW4, liant huile de soja
    Je voulais savoir la signification des indications codées et surtout si je pouvais mélanger ce blanc (contenant huile de soja) avec d’autres couleurs à l’huile dont je dispose (elles sont en effet anciennes, série 104 avec 1 à 3 ***, et je ne sais pas quel type d’huile elles contenaient) ; merci de votre réponse !

  218. Martine, je ne sais que dire.. merci.

    Patrick, voici quelques explications : 009 est un numéro d’identité, rien d’intéressant pour vous. Le « M » signifie miscible. Cette couleur peut se mélanger avec les autres. Ce qui ne veut pas dire que dans d’autres marques, si rien n’est marqué, elle ne l’est pas !

    Les *** signifient la stabilité à la lumière. Plus vous avez d’étoiles, plus la couleur sera stable et ne bougera pas aux UV ou dans le temps.

    Le carré… noir plein : couleur opaque ; noir/vide : semi opaque ; vide : transparente. Ceci est très important de le savoir. Le carré est parfois remplacé suivant les marques par une lettre. T : transparent ; T/O : semi opaque ou semi transparent ; O : opaque.

    Pour les huiles qui accompagnent les pigments dans le tube, c’est souvent de l’huile de carthame, qu’il n’est pas toujours bon de garder pour peindre. Lorsque j’ai des peintures dont l’huile coule hors du tube, je l’absorbe sur du papier et je peins à l’huile de lin ou d’œillette si c’est du blanc (elle ne jaunit pas la couleur comme l’huile de lin). Voilà !

  219. bonjour Dorothée et merci pour toutes ces réponses à nos questions !
    -1º)je possède une peinture à l’huile exécutée il y a 18 ans et dont je me souviens avoir verni la surface avec du vernis à retoucher ; est-il possible de vernir définitivement l’oeuvre, même 20 ans après ? y a t’il des risques ? comme par exemple, et si je me trompais et que la toile avait été déjà réellement vernie avec un vernis définitif, que se passerait-il de vernir une 2 ieme fois ? est ce grave et contre-indiqué ?
    -2º)je suis un peu perdu dans le choix d’un vernis définitif ; je souhaite un vernis brillant , sans trop malgré tout ! lefranc propose le "vernis à tableaux JG Vibert" et le "vernis à tableaux surfin" ou encore le " vernis à tableaux à séchage rapide " (le plus brillant des trois)
    question : lequel préférer ?et dois-je couper avec de l’essence de thérentine rectifiée ?
    -3º)jusqu’à présent j’utilisai "l’essence de thérentine rectifiée", est ce que "l’essence de pétrole" est bien mieux ?
    Que pensez-vous de l’essence de thérentine non rectifiée (celle en bouteille de 1 litre, disponible en grande surface par exemple) , peut-elle se substituer à celle qui est rectifiée ?
    merci de vos commentaires qui sont toujours très appréciés, cordialement

  220. Bonsoir Dorothée.

    Tout d’abord je vous souhaite que du bonheur et des bonnes choses en ce nouvel an. Plein d’idées pour vos toiles et encore plus de joies de les réaliser.
    J’espère que votre expo s’est bien passée. On va avoir le droit à quelques photos ?
    Et pour finir, je voudrais vous demander ?

  221. Patrick, ce long silence est dô à mon absence de l’atelier pour exposer à Paris.. me revoilà !! et bonne année à vous !

    Pour répondre à la question 1) : oui vous pouvez vernir sur le vernis à retoucher ou si c’est du vernis définitif, une 2ème couche le ravivera. Pas de souci.

    2) pour le vernis, c’est un choix personnel. Vous préférez le vernis très brillant, libre à vous. Maintenant, il y a aussi des « modes ». Le brillant n’est pas trop à la côte mais dans 2 ans peut-être ? le mien est mat ou satiné. Mais j’ai un enduit dessous, pas la toile donc c’est différent. Pas la peine de le diluer, utilisez le pur.

    3) l’essence de térébenthine est d’origine végétale plus « nourrissante » que l’essence de pétrole appellée aussi White Spirit qui n’a pas les mêmes origines ! La première étant considérée comme une huile maigre (oui l’essence téré est une huile), elle sèchera moins vite que le white spirit. Le w.s. a tendance à matifier les peintures, on ne l’utilise que dans les premières couches !!

    Quant à la térébenthine du commerce ‘grande surface’, elle est bonne pour le bricolage pas pour vos poumons ni votre peau !! j’en ai fait les frais..

    Prenez de la bonne térébenthine, si possible du Portugal. La mienne je l’achète dans un magasin ‘naturel’ concernant tout ce qui est aménagement de la maison. Ils vendent des produits relativement ‘bio’ et il est vrai que depuis que je l’utilise, je n’ai plus de plaques rouges sur la peau !!

    Roman, excellente année à vous aussi et bonne continuation dans votre passion.. j’ai mis des photos sur mon blog ! Le médium à glacis.. les marques que vous me citez sont bonnes et conviennent. Personnellement…….. vous allez être déçu ! mais j’utilise le glacis à la mode ancienne, c’est à dire uniquement à l’huile de lin ! comme un vrai glacis. Je trouve que les médiums poissent rapidement, et il faut toujours mettre un peu de térébenthine dedans pour les étaler (mais en petite quantité !). A tout bientôt !

  222. Roman, merci pour tous ces compliments.. Pour l’huile de lin, j’utilise la plus pure, la moins jaune. A vous de trouver celle qui vous convient en magasin BxArts (pas supermarché !!). Sur mon blog, à Archives, Juillet 2007, vous avez la méthode pour faire un glacis à la peinture à l’huile. J’espère que cela vous conviendra. Et oui !!! il y a des médiums qui mettent très longtemps à sécher ! et on dit que l’huile de lin sèche lentement ! pas toujours !! A bientôt..

  223. j vous remerci énormément miss dorothee pour tes conciels et pour ta répence surtou j sais pas parler couremment le français mais je veux dire simplement merci de tout mon coejr vous etes merveille

  224. Merci à tous les visiteurs de pays étrangers, francophones et autres, pour leur petit mot sympathique, et surtout écrit avec leur cœur ! A tout bientôt

  225. Je suis admirative devant la patience avec laquelle vous prodiguez tous ces précieux conseils aux visiteurs de passage ! J’ai pris le temps d’en lire la plupart, mais voilà que j’ai à mon tour une question : j’utilise le ‘noir de mars’ mais il sèche beaucoup plus rapidement que les autres couleurs et devient quasi systématiquement mat. Y a-t-il une explication rationnelle à cela ? Que dois-je faire pour l’éviter ? Merci d’avance.

  226. Elo, merci pour ce petit mot. Concernant le noir de Mars; il n’est pas vraiment recommandé en aquarelle et en huile, il est plus intéressant de le recomposer en mélangeant un bleu et un brun, pour moduler des noirs chauds et froids. Il est vrai que si vous utilisez le noir en tant que tel et pur, il va ‘envahir’ votre toile. Càd qu’il sera très présent plutôt que d’apporter une ambiance composée par un mélange. (bleu : outremer ou ceruleum + brun : Terre Ombre Natur. ou brun Van Dyck ou rouge de Venise + Bleu de Prusse, etc..).

    Pour ma part, j’utilise la Terre de Cassel ou la Teinte Neutre (va vers le violet).

    Si l’effet ‘mat’ vous dérange (on peut le comprendre, cela crée un embus), faites un mélange qui sera plus gras. Sinon, peignez avec votre noir de Mars, laissez sécher, puis passez du vernis à retoucher sur les parties mates. Après séchage complet, vous vernissez définitif partout.

  227. Bonjour je suis néophite en la matière mais j’ ai réalisé une peinture a l’ huile, brosse et couteau, cela fait maintenant 4 jours et la peinture ne sèche pas exist’il une solution merci pour votre réponse

  228. Guy bonsoir, il me semble avoir déjà parlé maintes fois du séchage de la peinture à l’huile.. 4 jours une peinture au couteau qui n’est pas sèche, c’est tout à fait normal ! il faut attendre plusieurs mois avant qu’elle soit sèche à coeur !! la solution est de mettre un médium siccatif dans la peinture mais c’est un peu tard maintenant à moins de tout racler et ………. de recommencer ! ou alors vous avez mis trop d’huile ?

  229. Merci pour ces conseils, que je mettrai bientôt en pratique. Bonne continuation à vous (et bravo pour la médaille d’argent, cela doit procurer un plaisir certain de se sentir "reconnu", de constater que d’autres aiment ce que l’on fait.)

  230. Bonjour Doro T,

    J’ai essayé de trouver dans vos précédentes réponses comment vous conseillez de fabriquer la demi-teinte et l’ombre par rapport à une couleur donnée. Avez-vous une recette ? Merci de vos précieux conseils.
    Bonne année à vous. Marjorie.

  231. Marjorie, la demi-teinte ? c’est quoi est-ce ??

    Pour l’ombre : un peu de la couleur complémentaire de l’objet (opposée sur le cercle chromatique + un peu de bleu) Simplifié, mais c’est à peu de chose près ce qu’il faut faire. On peut aussi faire juste un glacis avec la couleur complémentaire, uniquement. Et voilà !

  232. bonjour Dorothée et merci pour la réponse ci-dessus, suite à ma question sur des vernis..
    J’ai acheté une toile recouverte coton…. format 30P, chassis avec barre centrale et les clés qui vont avec….
    Jusqu’à présent j’utilisai des toiles en lin.
    Est-ce que la toile coton sera sujette à des déformations une fois la peinture effectuée (distentions , vagues dans les coins….) ; que dire en effet de la tenue dans le temps ? je sais que c’est moins performant que le lin, mais moins onéreux en tous les cas….
    Néanmoins, les toiles coton d’aujourd’hui sont-elles de meilleure qualité qu’auparavant, et exemptes de ce défaut …
    Au fait : peux-t’on retendre la toile, plus tard, une fois peinte, sans souci ?
    merci de votre réponse, patrick

  233. Patrick, que vous choisissiez coton ou lin, c’est vous qui voyez ! mais il est vrai que le lin est de meilleure qualité, résiste à l’humidité, l’hygrométrie ambiante, et se déforme moins. Le coton c’est plus fragile, plus sensible à l’humidité. Ce sont des toiles que je ne recommande pas dans des maisons au bord de mer ! La tenue dans le temps : je ne pense pas que le coton se déforme plus que d’autres mais c’est plus fragile. Il y a un intermédiaire, le coton/polyester. Solide, moins cher que le lin.

    Je crois tout simplement qu’il faut faire attention à la marque, il faut qu’il y en ait une ! souvent les toiles en promo vendues au km linéaire dans des magasins, en allée centrale sur des 10zaines de piles, ne sont pas idéales pour un travail sérieux. Regardez le châssis. Il doit être assez lourd, robuste et large. J’ai vu des toiles qui se tordaient rien qu’en tournant les poignets, le châssis hyper léger !! Oubliez !!

    Bien sôr que l’on peut retendre la toile, il le faut d’ailleurs ! elle va se détendre au fur et à mesure que vous peindrez dessus.

    Bien insérer les petits tets, le côté « hypoténuse » contre le montant (le coin angle droit en l’air). A bientôt !!

  234. Bonjour,
    J’ai fais un dessin avec de la pastel à l’huile, mais j’en ai trop mis. Comment puis-je faire pour effacer ce qu’il ya de trop et rendre plus clair mon dessin? Merci et à bientot.

  235. XXM, bonsoir. LE pastel à l’huile s’enlève avec soit : en grattant au couteau à peindre, on enlève le surplus. Soit : en frottant avec un pinceau brosse et de la térébenthine mais cela va faire « sale » rapidement !! il vaut mieux gratter ! Parfois c’est même très joli, on retrouve dessous une couleur plus vive (la première qui a été posée) et ça donne de beaux effets. Voilà !

  236. Bonsoir DotoT

    Comment allez-vous ?
    J’imagine qu’à cet heure ci c’est pour vous la pleine journée n’est ce pas ?:) Merci encore une fois pour vos conseils me concernant. Ca m’a bien aidé.

    Je voudrais vous poser encore une ou deux questions. (Oui je sais. Je vous ai promis seulement une question à la fois ?

  237. Roman bonjour ! Plein de questions, voici quelques réponses… Pour enlever la poussière sur un tableau déjà vernis, on utilise simplement un peu d’eau et du savon de Marseille, rincer au chiffon humide, sécher. Voilà. Mais AVANT un vernis.. il n’est pas vraiment recommandé de le passer à l’humide ni à la salive (encore moins !!) Si ce n’est juste que des petites poussières, mettez vous dehors et passez dessus un séchoir à cheveux froid, ou avec la brossette de l’aspirateur, sur Aspiration douce. Mais pas de nettoyant tant que le tableau n’est pas protégé !!

    Pour le vernis à retoucher, vous pouvez le passer sur une peinture sèche. Ce vernis laisse ‘transpirer’ votre toile. C’est le vernis définitif qu’il faut mettre quelques mois plus tard ! Je préfère le vernis à retoucher en bouteille. On maitrise mieux les endroits passés, mais surtout il vaut mieux le diluer un peu avec de l’essence (téréb.) afin qu’il puisse s’incruster dans les endroits plus poreux, mats donc. En fait les vernis à retoucher sont fortement concentrés en résine, ce qui est la cause de leur ‘empoissement’ quelques jours encore après leur passage sur la toile. Proportion : rallonger de 5 ou 6 fois à l’essence, le volume de v-à-r. Le livre de Xavier de Langlais est une bible ! bien que certains produits ne soient plus en vente libre pour nocivité.. On ne le trouve plus en effet, mais il sera ré-édité. Il l’est régulièrement. Il faut être patient.. je vais me renseigner.. Bien à vous ! D.

  238. Merci DoroT.

    C’est vraiment trop sympa de ne pas m’oublier.
    J’ai presque failli acheter un vernis à retoucher en bombe (en spray).

    Alors demain je vais acheter un vernis en bouteille (classique), je rallonge avec l’essence de (téréb.) et je vernis.

    Merci aussi pour Xavier de Langlais. Si vous avez des infos sur le livre n’hésitez pas de nous le dire. De mon côté si j’entends qu’il va être réédité je le mettrai sur votre site. Je pense que ça peut intéresser pas mal de gens qui viennent sur votre blog régulièrement.

    Merci encore une fois pour tout et pour votre patience.

  239. Bonsoir DoroT

    Pour les gens qui s’intéressent au livre de Xavier de Langlais « Technique de la peinture à l’huile º !

    Le livre va être réédité. La sortie est prévue le 04/05/2011 chez Flammarion au prix de 25 euro.
    Vous pouvez vous inscrire sur le site de la librairie « Decitre º dont je vous passe le lien et vous pouvez le commander.
    J’espère que pour cette fois-ci c’est bon.

    http://www.decitre.fr/livres/Tec...

    Bonsoir DoroT.

    Comment allez-vous ? J’espère que l’inspiration pour vos prochaines toiles ne vous manque pas. Je vous ai promis que si j’ai des nouvelles pour le livre de Xavier de Langlais « Technique de la peinture a l’huile º je vous tiendrai au courant.

    Alors voilà c’est fait. Portez vous bien et à bientôt.

  240. Bonjour Dorothée,
    Vue au Grand Palais…très émue j’imagine. Bravo sincèrement. C la passion du partage qui vous a menée jusque la… Après quelques mois de galère j’avance…j ai presque assimilé l utilité de tous ces essences, huile, médium,vernis…toujours pas trouvé de cours sur mon ile…. je cherche toujours. J ai essayé de classer mes envies…ce que j aimais…j avais envie de peindre tout ce que je voyais…du coup, j ai lu plein de livres, de blog dont un qui disait "on peint pour le plaisir de peindre" ça m a libéré…je travaille le jour et peint la nuit…pas toutes heureusement. J ai toujours des soucis pour ne pas me perdre dans mes "couches" en route sur différents projets…je crois que j ai un problème de clarté dans mes tableaux…je commence à utiliser des siccatifs…trop long d’ attendre…mais je ne voudrais pas me tromper…la chimiiiiiieeee! Cette pratique est pire que le loto, entre le choix des solvants, des huiles, de médiums, des couleurs, de leur mélange, de leur transparence ou opacité, du choix des pinceaux, des brosses ou couteaux,de la toile…bref les sujets et les techniques infinis…merci de votre aide vous n’avez pas idée…Avec toute mon admiration.

  241. Bonjour Doro T,

    Je suis impressionné par la qualité exceptionnelle de vos peintures, particulièrement les oeufs dans le nid, c’est splendide!

    Je fais des aquarelles mais j’aime aussi beaucoup la peinture à l’huile.

    Continuez votre art…

    Jean-Charles Decoudun
    Mon blog de peintures et d’aquarelles :
    jeancharlesdecoudun.fr

  242. Bonjour doroT , j’ai l ‘habitude de peindre à l’acrylique avec collage de matière mais je n’aime plus le rendu "plastique" une fois la toile terminée A côté l’huile a un rendu magnifique et vivant mais je suis un peu perdue avec l’huile.
    Quelles sont les matières autorisées avec l’huile ?
    Peut-on peindre à l’huile sur du papier journal collé (ou autre papier)sur la toile il existe peut-être une technique pour protéger le papier de l’huile?
    Peut-on dessiner avec de la craie grasse sur une peinture à l’huile sèche?Je vous remercie par avance de votre attention

  243. Babeth, concernant l’huile sur du papier. Effectivement, des auréoles vont se produire à cause de l’huile de la peinture. On peut protéger le papier avec un peu de Caparol ou du médium gel légèrement dilué. Laisser sécher. Puis vous pouvez peindre à l’huile dessus. Possibilité aussi d’utiliser les pastels gras sur la peinture à l’huile sèche. Pas de souci. Attention : les pastels gras sèchent peu !!

  244. Bonjour,
    J’aurais une toute petite question concernant la finalisation de ma peinture à l’huile.
    Je constate que certains endroits sont plus brillants que d’autres, ce qui n’est pas très joli au final.
    comment peut on unifier le tout? avec un vernis a retoucher mat ou brillant?
    Je vous remercie.

  245. Virginie, généralement le vernis à retoucher est brillant. Donc le poser sur les endroits mats. Attendre quelques jours. Et vernir définitivement si vous êtes sure d’avoir terminé ! on appelle cela des embus.

  246. bonjour, je suis en train de faire un petit tableau à la peinture à l’huile et ça ne séche pas… j’ai lu plus haut qu’il fallais d’abord faire une couche de peinture acrylique, mais je ne savais pas et je ne l’ai pas fait… du coup j’ai un peu de mal à finir. comment faire?

  247. Kiara, La couche de peinture acrylique n’est PAS INDISPENSABLE ! c’est parfois un recours plus rapide pour commencer une toile. Ce n’est pas la cause de votre peinture encore fraiche. Le séchage date depuis quand ? avez-vous peut-être mis un peu trop d’huile ? Patience.. contactez moi sur mon mail perso (voir contact sur le site). Bien à vous..

  248. Annie bonjour, quel dommage que vous ayez ce souci de térébenthine. Avez-vous essayé le White Spirit désodorisé ? c’est tout aussi efficace. Il me semble que vous êtes alors allergique au pin (l’arbre) dont est extraite l’essence. A savoir si les huiles sont compatibles entre elles : oui. Merci pour les 2 heures passées !

  249. Bonjour DoroT,
    Tout d’abord, je tiens à vous féliciter pour votre travail qui est splendide, et qui doit demander un travail très long et important. De plus, j’admire le fait que vous passiez du temps à répondre a tant de personnes et faire des articles sur un blog. Bravo !
    J’en viens à un point de technique que je n’ai pas vraiment compris, je crois ! Etant une autodidacte, je compte me lancer dans la peinture à l’huile. Lorsque vous parler de "peindre gras sur maigre", on fait la base soit en acrylique, soit en peinture à l’huile fortement diluée à l’essence. Puis les couches suivantes à l’huile de lin + peinture, ma question est : faut il pour la seconde couche ou la troisième fortement diluer à l’huile de lin ou inversement ? Car pour moi si nous diluons beaucoup à l’huile, la couche sera très grasse.
    Je suis désolée si la question vous a déjà été posée(je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires encore), dans quel cas renvoyez moi au numéro de commentaire.
    Merci d’avance.
    Amicalement, Marine

  250. bonjour , je viens de tomber sur votre site et je suis enchantee de pouvoir poser des questions car ca fait quelques annees que je peins sans avoir appris mais je me debrouille. voila , je voudrais m’essayer a un portrait de noire, j’ai deja le dessin au crayon depuis 2 mois et je ne sais pas continuer. quelles couleurs uliliser pour representer la peau noire ???. merci d’avance

  251. Carina, ce sera tout simple ! Les peaux de couleurs ( et nous « Blancs » sommes aussi des gens de couleurs !) se font le plus simplement : vous peignez ce que vous voyez…. comme beaucoup de choses d’ailleurs ! Il faut savoir regarder. Vous me parlez de « peau noire ». Je n’aime pas ce terme. La peau n’est pas ‘noire’, elle a des reflets, des fonds changeants, une matité, une brillance, de la lumière parfois bleue. C’est magnifique.. regardez bien votre modèle et ne le regardez pas comme un individu mais comme simplement un sujet (le portrait) qui va prendre ‘vie’ au fur et à mesure de son évolution sur la toile. Mettez le ‘vocabulaire’ dans un petit coin caché de votre tête et ne peignez QUE ce que vous voyez. Vous verrez… cela vous paraitra soudain facile. Bien à vous.

  252. je comprend mais quelle est la couleur de base? faut il faire la couleur chair d’abord et rajouter du marron ou autre chose ou directement du marron? et s’il vous plait combien de couches faut t’il faire pour un portrait?
    en fait je crois que je m’attaque a un sujet trop difficile pour moi mais bon , je n’aime pas m’arreter au milieu d’un projet qui me tiens a coeur
    merci d’avance pour votre gentillesse
    a propos je ne savais pas qu’il fallait vernir un tableau a la fin, je ne l’ai jamais fait

  253. Carina, je crois effectivement que vous entreprenez un sujet dont vous ne maitrisez déjà pas la technique au départ. Je dis toujours aux débutants : commencez doucement, petit à petit, en faisant les choses correctement (vous ne saviez pas que l’on vernit un tableau.. c’est une des bases), ne faites pas des choses qu’il vous plairait de faire mais qui sont trop compliquées, informez vous, prenez des cours. Il m’est impossible de vous dire de faire comme ci ou comme ça surtout un portrait. Et un portrait d’Africain. Chaque ethnie d’Afrique Noire a sa couleur.. Pourquoi faire une couleur chair alors que le fond ne l’est pas ? cherchez, testez, vous trouverez ..

  254. Bonjour,

    je fais de la peinture à l’huile sur toile depuis quelques année mais il ya quelques semaines j’ai pris une "bête" toile vierge qui trainait derrière mon fauteuil depuis un petit temps. J’ai directement mis ma première couche de peinture à l’huile que je mélange avec de l’huile, de l’essence et quelques gouttes de sicatif. Mais pour la première fois, la peinture n’a pas adhérée à ma toile, je n’ai jamais eu cela et je ne sais pas comment cela se fait? J’ai voulu mettre une nouvelle couche aujourd’hui mais le résultat a été le même, pas d’adhérence. Cela pourrait provenir de ma toile? Mais j’en ai déjà utulisé d’autres de la même série. Un grand merci à tous!!!

  255. Juju, SOS docteur !! voilà une chose bien étrange ! procédons par élimination : votre toile vierge « trainait » depuis combien de temps derrière votre fauteuil ? accumulation de poussière ou de particules grasses ? l’avez-vous nettoyée ou dépoussiérée avant ? Maintenant : pourquoi mettre de l’huile ET du siccatif dans la PREMIERE COUCHE ??????? je me demande parfois pourquoi les gens se compliquent les choses ! la 1ère couche est simple : un peu de peinture + de l’essence térébenthine ou white spirit. C’est tout ! Il se peut DONC que : vous ayez mis un peu trop de siccatif (de Courtrai ?) et par ce fait, la peinture est devenue cassante, puis friable. Elle tombe comme du blanc d’œuf séché. Il arrive même parfois que, si l’on met beaucoup trop de siccatif, on a l’effet inverse. ?

  256. Merci docteur!

    Ma toile qui trainait était dans un emballage plastique, toute neuve, encore dans son emballage d’origine.

    Je me complique sans doute la tête et ce n’est pas nécessaire, c’est vrai mais j’ai vraiment mis quelques petites gouttes de sicatif. J’ai beaucoup peint à sec (juste la peinture à l’huile) aussi et cela dès la première couche. C’est un tableau fait un peu à la va vite, je l’avoue, du coup je mélange toutes mes couches, je barbouille et je ne met pas vraiment de première couche de base. Mais je prend bonne note de "pas de siccatif dans la première couche!!!!!!!!!!!".
    Merci pour l’info.
    Je vais vite tester une autre toile! Est-ce que cela pourrait provenir de la qualité de la toile?

  257. Bonjour,
    j’ai du faire une erreur de manip, je ne retrouve pas mon message, alors je me répète.
    Avec une amie, nous commençons la peinture à l’huile et le sujet est un joueur de saxo. Quelle couleurs mélanger pour le cuivre du saxo : terre de sienne brulée et jaune foncé, terre ombre naturelle et ocre jaune ? Faut-il ajouter un rouge et lequel ?
    Aucun de nos mélanges n’a de luminosité.
    Suite à votre suggestion à propos de mon allergie à la térébenthine, j’ai essayé le White : même problème.
    J’ai opté pour les huiles miscibles à l’eau : problème résolu.
    Pas de changement pour la technique et le rendu des couleurs.
    Expérience à confirmer.
    Merci de vos conseils

  258. Annie bonjour, pouvez-vous m’envoyer la photo de votre joueur de saxo ? et je vous dirai par mp. A bientôt (mon mail est sur le site à Contact)

  259. bonjour Dorothée
    est-il judicieux de confectionner son médium à peindre , au lieu d’acheter du médium à peindre vibert par exemple ? de le constituer à 50% par exemple ou une autre proportion 80% (et donc 20% essence), en respectant de ce fait la régle de peindre gras sur maigre? merci pour votre réponse
    cordialement, patrick

  260. Patrick bonsoir, concernant la fabrication de son médium pourquoi pas. Mais il faudra en faire à chaque utilisation. Je ne pense pas qu’il se garde bien. Par contre celui dans les petites bouteilles va très bien. Surtout penser à bien nettoyer vos pinceaux après. Mais allez-y modérément avec le médium à peindre, il est très brillant. Souvent, je préconise de l’utiliser du début à la fin du tableau, sans trop le mélanger avec huile ou essence. Il est pratique quand on veut que le tableau sèche plus vite.. bien à vous.

  261. Bonjour Doro T

    Je reviens vous embêter avec mes questions alors qu’il y a peut-être la réponse dans un des messages! Mais je viens de les reprendre à peu près tous et je ne trouve pas !
    Pourriez-vous me dire comment réaliser la brume? le brouillard? J’adore votre tableau du passage des gnous !
    Un grand merci
    Bien cordialement,

  262. Bonjour Dorothée,
    Je n’ai que 17 ans, je souhaite peindre et surtout peindre à la peinture à l’huile.
    Mon entourage me trouve trop ambitieuse, il me conseille plutôt la peinture acrylique et parfois même la gouache. "Tu es trop jeune" "tu n’auras jamais le temps" "C’est trop cher pour un caprice" "C’est bien trop difficile!" etc…
    Est-ce trop prétentieux d’essayer la peinture à l’huile? Je sens que cela me plairait de passer des jours et des jours à retoucher un tableau. Je pense que l’acrylique ce n’est pas pour moi parce que j’aime prendre mon temps et de plus j’ai l’impression que la peinture à l’huile est bien plus subtile.
    Alors pensez-vous que je devrais m’exercer avec une autre peinture avant la peinture à l’huile (sachant que je n’ai envie que de cela "La Peinture à l’Huile"!)?

  263. Bonjour,
    Je suis novice dans la peinture à l’huile et j’ai fait ma petite liste des courses après mettre renseigner durant plusieurs semaines (divers blogs dont le votre, livres et peintres…). Pourriez vous y jeter un oeil et me signaler ce qui est inutile (il doit en avoir!), trop cher ou les indispensables oubliés.
    – sélection de tube de 38ml peinture à l’huile georgian daler owner: Blanc de titane, jaune citron, rouge de cadmium, bleu outremer, ocre jaune (ou jaune d’ocre), sienne brulée, terre d’ombre brulée, noir d’ivoire, sève verte, alizarine cramoisie.
    – couteau à pallette 031
    – couteau à peindre 019
    – brosse ronde (0 et 12), brosse langue de chat (16), brosse plate (16, 6), éventail (12), brosse usé bombé (10)
    Je ne sais choisir :kevrin, sepia, mangouste, soie de porc ou martre? raphael ou leonard ou autre?
    – une loupe (x5)
    – règle et quadrillage
    – fusain (ou sanguin?)
    – craie blanche (pour 1ère couche sombre)
    – huile de lin ou d’oeillette?
    – essence de térébenthine ou white-spirit?
    – Châssis toilé à clés 100% lin, grain moyen, 380 g/mº, épaisseur 21mm (3 couches d’enduit universel sans acide)
    – chevalet classique à 30€

  264. Jeanne, alors là je réponds illico ! vous avez 17 ans et envie de faire de la peinture à l’huile : alors faites de la peinture à l’huile.. !! mais qu’est ce donc ces principes que la technique de peinture est pratiquée en fonction de l’âge ?? j’ai commencé la peinture à l’huile à 13 ans, elle ne m’a jamais quittée malgré les autres techniques que j’ai pratiquées.

    D’autre part, j’ai enseigné la peinture pendant + de 20 ans, à des adultes, des ados et des enfants : toutes techniques ! Alors si vous souhaitez peindre à l’huile – et vous semblez bien partie pour la faire ‘bien’ – faites vous plaisir !

  265. Bonjour Dorothée,
    Je me présente : je vis au Québec et cela fait 5 ans que je me suis remise à faire de la peinture. Présentement, je fais de l’acrylique, aquarelle, pastel et l’huile. J’ai découvert votre site par mes recherches sur des questions que je me pose sur la peinture à l’huile qui se mélange à l’eau exemple : Artisant Water Mixable oil de Winson Newton. Pour des raisons de santé que j’utilise cette sorte de peinture. Mais je trouve qu’il n’y a pas beaucoup d’informations sur cette sorte de peinture à l’huile et aussi l’utilisation des médiums pour travailler avec. Tout ce que j’ai vu et lu me dise de faire comme la peinture traditionnelle. Mais, ils ne disent pas les quantités à utiliser pour l’eau et les médiums.
    J’ai fait quelques expériences mais j’aimerais savoir plus d’information sur comment utiliser les médiums et aussi avec l’eau. Car je trouve qu’elle travaille assez bien, mais si j’aurais plus d’informations sur l’utilisation, je crois que cela serait une peinture très intéressante à utiliser.
    Est-ce que vous avez travaillé avec cette sorte de peinture? Est-ce que vous pouvez m’aider sur ce sujet?
    J’ai lu toute votre exposé sur comment commencer une peinture à l’huile et aussi toutes les questions qu’ils ont été posées ici. Vous répondez vraiment avec un professionnalisme remarquable. J’apprécie beaucoup votre partage que vous donnez par toutes ces informations sur la peinture à l’huile.
    J’espère avoir une réponse à mes questions et pouvoir faire une suite à ce sujet. Car vous seriez la première à donner des informations sur cette sorte de peinture à l’huile. Je vous dis cela car je n’ai rien trouvé à propos de cela.
    Merci pour votre partage que vous donnez et votre générosité. Lucie bye

  266. ClaudeF, concernant la brume -donc une similitude avec les glacis blanchâtres- reportez vous sur la 2ème partie de Glacis à l’huile. Il me semble qu’il est question justement de ce type de glacis.. sinon envoyez-moi en mp une photo de votre tableau et je vous dirai ce qu’il faut faire… Bien à vous.

  267. Lucie bonjour, je vais donc tenter de vous répondre. Je vais pratiquer cette peinture particulière en octobre avec une de mes stagiaires qui ne souhaite pas utiliser de térébenthine.

    Les huiles Artisan sont des huiles diluables à l’eau. Elles ont les mêmes capacités que les huiles diluables à l’essence. Il existe également toute une gamme de médiums Artisan diluables à l’eau. Les pinceaux et le matériel peuvent être nettoyés à l’eau et au savon.

    Temps de séchage : l’eau s’évapore rapidement, la couche de peinture va sécher par oxydation, comme d’habitude. Sec au toucher de 2 à 12 jours.

    Mediums Artisan : huile de lin, standolie, médium à peindre, médium siccatif, médium d’empâtement.

    Concernant les quantités à ajouter à votre peinture, c’est =ment comme pour la peint. à l’huile/térébenthine. Attention de ne pas mettre trop de médium, sinon la surface se ridera.

    En fait vous faites exactement pareil qu’avec l’autre peinture à l’huile..

  268. bonjour DoroT, pourriez vous me conseiller sur qu’elle huile de lin acheter, à savoir que je voudrai un rendu mat pour mon prochain tableau. J’ai voulu suivre votre conseil et peindre avec de l’huile de lin plutot que le médium (qui colle et sèche rapidement et qui donne une brillance au tableau) mais voilà, je me suis retrouvée devant tant de choix que je n’ai rien acheté…J’attend donc votre conseille avec impatience.
    Merci encore pour votre générosité et toute cette passion que vous nous faites partager.
    amitié artistique
    Isabelle

  269. Isabelle, je réponds vite puisque vous attendez la réponse ! alors perso, je peins avec de l’huile de lin que j’achète en « gros » chez un fabriquant pigment/liants/etc… Elle est assez liquide, claire et sèche normalement. Mais pour avoir un rendu mat sur un tableau, il ne faut pas incriminer forcément l’huile de lin ou le médium. Certaines peintures à l’huile sont brillantes en séchant. Par exemple, j’utilise du blanc de Titane Alkyd, qui sèche plus vite, mais il est assez satiné. Alors la solution est que après séchage correct de l’ensemble du tableau, je passe ensuite un vernis mat de partout. Le Picture Varnish Matt 003 de chez Talens. Deux couches croisées à 3h minimum d’intervalle. Voilà. A bientôt

  270. Boujour DORO. T!
    je suis souvent sur ton blog pour appendre plein chose!
    je suis coincé, je ne sais pas comment peidre la transparence
    un verre d eau, une vitrine, un miroir, je suis faciné par ca!
    peux-tu m aider en me donnant la tecnique a l’huile qui fait transparant! Je vous remercie CARLO

  271. Bonjour DORO T

    Pour les gens qui s’intéressent au livre de Xavier de Langlais « Technique de la peinture à l’huile º !

    L’ouvrage est en vente depuis 21.septembre. Vous pouvez l’acheter à la Fnac ou sur les sites comme Amazon, Decitre,?

  272. Juste un mot pour vous remmercier et vous dire de mon admiration, pour vos oevres et votre aide a nous tous.

    Et aussi une question qui me tracasse:
    Je peins à l’huile depuis pas mal de temps et j’ai repris les couleurs après quelques années sans toucher les ‘trucs à peinture’.
    En 2011 j’ai repris les toiles et le couteau… en esseyant des copies des maÎtres: Cezanne, Modigliani et Sorolla.
    ºQu’en pensez-vous de cette activité? ºComment faut-t-il signer ces copies -elles ne sont nullement des faux-?

    A bientôt Dorothee.

    Juan Diaz

  273. Roman, et oui ! je le savais depuis quelques jours. Un ami se l’est procuré. Bonne lecture ! il est très technique, certaines recettes sont dépassées mais il est très intéressant. Je le garde précieusement. A bientôt Roman et n’hésitez pas à me contacter par mp si besoin est.

    Juan Diaz, vous pouvez copier des tableaux de MaÎtres, anciens. Simplement, il faut noter au dos de la toile « d’après…(nom du peintre et nom de la toile).. et merci pour l’info sur la parution du X.de Langlais ! bonne peinture ! cordialement.

  274. Carlo bonsoir, peindre la transparence n’est pas si difficile que cela. Il faut simplement peindre ce que vous voyez, mettre les lumières, les points d’éclat là oô ils se trouvent. Utiliser de la peinture transparente ne vous donnera pas « l’effet de la transparence » ! observez, regardez bien chaque partie d’un verre, etc..

  275. Bonjour
    Puis je peindre à l’accrylique sur une toile peinte à l’huile depuis de nombreuses années. Est-ce que ma peinture tiendra avec le temps?

  276. Evelyne, non ne faites pas cela. Ou alors poncez-la, puis couche de gesso puis acrylique. Mais bon……….. autant acheter une bonne toile toute neuve !!

  277. "Personnellement, je pense que trop de peintres imaginent peindre "d’inspiration" ( sans connaissance technique et instinctivement).. alors qu’ils peignent n’importe comment !"

    Bonjour

    Cette remarque n’a rien de personnel puisque elle est tirée mot pour mot de La Technique de la Peinture à l’huile de Xavier de Langlais.

  278. Pour XDL, il serait plus sympathique de signer votre commentaire autrement qu’avec les initiales de XDL (Xavier de Langlais)… Mais comme vous pourrez le constater j’ai mis en italique la réplique de XDL, le citant. Ce que j’avais fait d’ailleurs en début de billet, vous l’aviez remarqué, j’en suis sôre ! D.

  279. Chère dorT, toujours une mine d or…merci vraiment pour tout ce que vous apportez vraiment…je me bas vas encore beaucoup de chose comme les médiums comment se rappeler quel était le mélange avant pratiqué…sinon je vois mes jolis pinceaux en martre fondrent a vue d oeil que se passe t il?merci de votre aide…pleins de pensées artistiques…

  280. Jocelyne, les troncs d’arbres ont plein de couleurs ! et quel arbre ? Le bouleau n’a pas du tout les mêmes couleurs que le chêne ou les platanes.. Essayez d’en observer en vrai, dans la nature. Vous découpez une petite fenêtre dans un carton blanc, environ un trou carré de 8 x 8 cm et vous la posez sur le tronc. Regardez à l’intérieur toutes les nuances de l’écorce. Essayez de peindre uniquement ce petit bout (faire une photo).

  281. salut Doro T
    je suis un jeune tunisien ,j’adore la peinture à l’huile mais malheureusement je trouve que le matériel est trop chère..
    j’aime bp vos réponses et j’espère qu’un jour on aura l’occasion de se rencontrer..
    alors est-ce qu’on peut travailler sur des planches en bois,si oui quelles sont les techniques à utiliser et comment traitez la surface..merci bp pour votre aide.

  282. Sofiene, bonjour et merci pour votre petit mot. Oui on peut travailler sur des planches en bois mais une petite préparation est à faire. Laissez moi votre email (allez sur mon site et à « Contact » vous avez mes coordonnées) et je vous aiderai. Bien à vous. D.

  283. Tout d’abord un grand merci pour tous les conseils que vous acceptez de donner et pour ce site magnifique. Voilà, j’ai un petit problème : mon fils me demande de lui peindre un tableau abstrait dont il m’a donné le modèle. Je vais le peindre à l’acrylique. Il y a un dégradé de noir vers le blanc et je me demande s’il faut commencer du clair vers le foncé ou l’inverse. Et ensuite il y a de grandes lignes courbes qui traversent le tableau : pouvez-vous m’indiquer une technique pour que ces lignes soient régulières. Merci beaucoup pour votre aide

  284. Christine bonjour, j’ai dô « zapper » votre message d’avant ! Dégrader le noir vers le blanc, c’est bien. Aller du blanc vers le noir c’est moins pratique. Le blanc ‘mange’ toutes les couleurs qu’il touche et il est peut-être plus pratique de commencer par le noir. Concernant les lignes il y a tout simplement le doigté ! avoir un bon pinceau, poils souples, une peinture onctueuse et non sèche puis vous appliquez votre peinture sans trembler ! dans le pire des cas, vous vous servez d’un morceau de feuille de papier un peu épais et vous le posez sur le bord pour l’avoir bien net, comme un cache. Voilà !

  285. Bonsoir Doro T,
    Je viens de découvrir votre blog et vos réponses forts judicieuses…mais je n’y ai pas trouvé de solution à mon problème,qui date depuis déjà pas mal d’années.
    L’apprêt universel est trop absorbant pour moi, la peinture sèche très rapidement, même si j’évite les ocres et les terres,entre autres…. j’ai l’impression que le support boit l’huile.Les toiles enduites d’apprêt gras que j’ai utilisées à mes débuts (+ de 40ans) sont,à ma connaissance,difficiles à trouver, toutes montées sur châssis.
    J’ai essayé divers additifs du commerce, H d’oeillette,E.d’aspic,rien n’est suffisant et présente un gros inconvénient…. la peinture et surtout la touche devient trop "molle".
    Je travaille exclusivement au couteau,mais je fais une préparation maigre sur le motif (au pinceau) avec du white-spirit, je laisse sécher quelquefois plusieurs mois, je ponce légèrement et ensuite j’attaque dans la pâte au couteau.L’exécution peut durer 5 à 6 jours. (J’utilise la peinture Rembrandt de Talens et O.Holland, j’ai essayé la Blockx…c’est idem)
    Je voudrais avoir votre avis,savoir s’il existe un produit retardant le séchage de la peinture ou une huile dont je pourrais enduire l’apprêt universel de la toile pour le rendre plus "gras", le tout sans danger pour la pérennité de la peinture…merci

  286. Ivan bonjour, je vais répondre sur le blog. Notre échange peut être intéressant pour d’autres personnes. Vous êtes également un peintre ayant de l’expérience et j’aime beaucoup échanger et discuter sur cette passion commune.

    Concernant votre souci d’absorption du support, j’avoue ne pas très bien comprendre votre procédé qui va à l’encontre de votre souhait. J’explique en résumant (ce que je crois comprendre) et dites moi si je me trompe.

    Sur la toile blanche déjà apprêtée (du commerce) vous posez une préparation maigre sur le motif (donc à l’extérieur de l’atelier = grande aération). Cette préparation est à base de white spirit. Ce diluant est un mélange d’hydro-carbures d’origine minérale, il est volatile, pas gras.

    Deux facteurs entrent en jeu pour faire sécher rapidement votre toile : l’air extérieur et le white spirit. Pourquoi faire sécher plusieurs mois ?

    Puis vous poncez ! 3ème facteur rendant encore plus poreuse votre toile ! Vous enlevez le peu de couche qui « pourrait » légèrement imperméabiliser la toile. Vous faites donc une préparation qui n’est pas compatible avec votre technique suivante : le couteau.

    Puis vous peignez au couteau avec une pâte dont je suppose vous chargez en huile pour la rendre onctueuse. Et là, la toile n’attend qu’une chose : boire et « pomper » tout ce que vous lui donnez à « manger » ! Il est normal que vous trouviez que votre huile sèche trop vite. C’est à mon sens, ce que je peux trouver comme indices à votre questionnement.

    La solution est, il me semble, toute simple. Sur le motif ou à l’atelier, votre première couche contiendra de l’essence de térébenthine et une petite quantité d’huile de lin. Vous pourriez vous en faire un mélange d’avance dans un pot bien fermé. Vous laissez sécher une semaine puis votre toile est prête à être couverte au couteau.

    1/ l’essence de térébenthine est une huile maigre malgré son nom « essence » ! donc intéressante à employer en début.

    2/ la différence de texture qui existe entre votre 1ère couche très maigre puis poncée et la 2ème qui arrive épaisse au couteau, est trop importante pour être compatible entre elles et surtout respecter le gras sur maigre.. oui mais à condition que gras et maigre soit en de bonnes proportions !

    3/ la marque Rembrandt est assez grasse, mais contient dans les tubes une certaine quantité d’huile (le plus souvent de Carthame) qui n’est pas à employer comme telle.

    La marque Old Holland (que j’emploie le plus souvent), je la connais bien, est une peinture à l’huile broyée à l’huile de lin (ce qui est assez rare chez les fabricants), mais elle est tellement concentrée en pigments que je la trouve un peu « sèche » effectivement.

    Personnellement, elle me convient très bien puisque fortement pigmentée, je peux l’étaler très finement sur une surface assez importante. Par contre à employer au couteau, elle ne présentera pas l’onctuosité de certaines autres marques.

    Ivan, j’espère avoir répondu à votre demande et si vous le souhaitez, vous pouvez également m’adresser un email directement pour échanger plus de détails. Bien à vous,

  287. Félicitations pour vos articles didactiques. Excellente continuation pour votre site, n’hésitez pas à l’ajouter sur le répertoire, c’est gratuit et il présente une importante rubrique Art :)

  288. Objet : contact
    (Un l’homme ne peut pas se permettre de vivre sans savoir)
    (Un artiste ne peut vivre sans la création et la créativité)

    J’ai le l’honneur pour moi pour ma correspondant a votre associations artistique… Je suis un jeune homme l’Algérien, et je suis un artiste mais je n’ai pas étudié l’art …. Mais le dessin c’est mon seul trésor et ma seul fortune?

  289. Bonjour Dorothée, Je vous remercie d’avoir répondu à ma question qui est 312 de votre page, je vois que vous avez fait une expérience en octobre avec cette peinture et j’aimerais avoir votre opinion et aussi comment vous l’avez utilisé. Je regrette de ne pas avoir répondu aussitôt car j’avais perdu votre adresse du site et je l’ai retrouvé avec une grande joie. Comme nous disons, il n’est jamais trop tard pour répondre et remercier.

    J’ai fait une tulipe avec cette peinture Artisan Water Mixable oil de Winsor Newton et je suis très heureuse du résultat. Je n’ai pas utilisé l’eau mais les médiums qui sont utilisables avec cette peinture. J’ai utilisé Water Mixable Linseed oil et Fast Drying Médium et j’ai pris un mesureur à goutte pour mettre une petite quantité de linseed oil et cela a donné une bonne texture à la peinture. Elle a pris 5 jours à séché pour que je puisse faire mes gouttes d’eau sur les pétales et le feuillage. J’espère que ce que j’ai écrit pour mon travail va aider d’autres personnes à utiliser cette peinture. Merci et je vous souhaite une Bonne Année 2012 et continuer votre beau travail que vous faites sur votre site car il est très apprécié par tous ceux qui vous découvrent. Lucie

  290. Aponte bonjour, une toile apprêtée est une toile qui n’est pas brute. Elle est enduite sur une face, d’un mélange de colle de peau + blanc de Meudon + blanc de Titane qui la rend bien blanche et lisse. Séchée, elle est ensuite tendue sur un châssis ou vendue par rouleau. Certains peintres aiment tendre eux-mêmes leurs toiles. Donc si vous voulez commencer à peindre sur une toile, achetez plutôt une toile déjà prête, càd que vous trouvez classiquement dans les magasins Bx Arts (blanche). Ensuite, vous avez la grosseur de la toile : si elle a un grain fin, grain moyen, ou gros grain. C’est une question de goôt, des peintres préfèreront peindre sur des toiles plus grossières ou plus fines. Mais en débutant, je vous conseille grain fin ou grain moyen. Lin si possible ou coton/polyester. Évitez le coton seul. Voilà ! bonne année à vous !

  291. GMS bonjour, Si votre toile peinte doit être transformée complètement pour refaire un autre sujet dessus, il vaut mieux la passer au gesso plusieurs fois, puis faire votre dessin à la façon expliquée en début de mon billet sur la peinture à l’huile (comment commencer…etc..).

    Si au contraire, vous souhaitez rectifier cette toile peinte en modifiant un endroit et donc redessiner dessus juste une partie, vous pouvez faire :

    soit un dessin au pinceau rond, fin avec de la peinture diluée à la térébenthine (un jus comme on dit), de l’ocre p.ex., soit un dessin ou à la sanguine si le fond est dans les tons froids bleutés ou à la pierre noire (genre de crayon très noir compressé plus gras que le fusain) si le fond est dans les tons chauds orangé, jaune, brun. Votre trait se verra mieux.

    Dans tous les cas, vous pouvez toujours corriger votre dessin. Soit à la térébenthine avec un coton tige si vous faites le dessin au pinceau, soit à la gomme mie de pain si c’est au crayon. Voilà ! et bonne année à vous !

  292. je vous remercie pour votre site très instructif, car je m’ interresse depuis quelques temps a la peintre, mais j’ ai peur de ne pas le retrouver pour me tenir au courant de l’ évolution.

    Donc pourriez-vous me transmettre l’ adresse de votre site sur mon adresse E-Mail de manière a ce que je puisse me connecter directement s’ il vous plait ? Par avance Merci, et bonne année 2012.

    Bien cordialement a vous.

    V. BOURGADE

  293. Bonjour Doro.t
    Je découvre votre site que je trouve très agréable.
    J’ai un souci sur un tableau et j’espère que vous pourrez me conseiller.(je m’initie à la peinture à l’huile depuis l’année dernière.)J’ai voulu vernir un tableau pour l’unifier car celui -ci était brillant à certains endroits et mat à d’autres endroits.J’ai eu beaucoup de mal à appliquer mon vernis et mon problème n’est toujours pas résolu.Mon tableau était bien sec puisqu’il était terminé depuis près d’un an.Il s’agit d’un glacis très dilué à la térébenthine pour ses premières couches.Vers la fin ,j’ai utilisé du médium pour glacis"(glazing medium talens).Le vernis que je viens de passer est picture varnish glossy.Est il trop tard pour unifier mon tableau? Je vous remercie d’avance pour vos conseils.
    Régine

  294. Régine, concernant les vernis, leur application, etc.. c’est difficile ! je vous le confirme !! Lorsque le tableau est terminé, il y a des embus (endroits mats et brillants). Il faut donc rattraper ces différences. Il faut décider si vous voulez du mat ou brillant. Puis vous passez sur votre toile du vernis à retoucher sur les parties mates. Après séchage, vous passez alors partout, le vernis définitif. Le vôtre est glossy, càd brillant. Le problème est que vous avez vernis définitivement directement sur les embus. Alors, attendez qu’il soit bien sec, et repasser votre vernis partout. Il n’y aura pas d’autre chose à faire. Bien à vous. D.

  295. Bonjour Doro.t
    Merci pour votre conseil que je vais suivre dès que mon tableau sera sec.
    Je ne manquerai pas de revenir sur votre site pour suivre vos informations.
    Cordialement,
    Régine

  296. Bonjour Doro.t
    j’ai fait un tableau à l’huile il y a quelques mois. Comme la couche est fine, le tableau a seché pendant 6 mois. je l’ai vernis et comme régine, je n’en suis pas satisfaite. alors j’ai essayé d’oter le vernis satiné. Evidement, il reste des traces; par endroit, j’ai recupéré certaines parties, dans d’autres le vernis ne s’est pas décollé. Ma question est celle ci : comment oter le vernis sur toutes les zones et est il possilble de repeindre directement sur le vernis non ôté.
    merci d’avance et bonne journée

  297. Merci Doro T votre site est une vraie mine d’or ,je l’ai parcouru avec délice, et surtout j’ai beaucoup appris .Je suis tombée dessus par hazard en essayant de trouver une solution a mon probleme d’imbu sur ma derniere toile Je vis au Canada

  298. Bonjour Doro T,

    Je viens d’arriver sur votre blog, par un hasard intéressant. Vous faites de bien jolies créations. J’aime beaucoup.

    Par ailleurs, c’est assez cool de partager vos suggestions perso.

    Je n’ai pas lu tous les commentaires, car il y en a énormément. Je reviendrais.

    Mais vous avez raison sur un point, le plus important c’est de savoir regarder et observer. Ne rien négliger. C’est en avançant que l’on se rend compte de ce que l’on doit ajouter, à force, ça vient tout seul. Mais il faut de la patience, et de la passion.

    Et de la passion, on sent que vous en avez beaucoup.

    Cheers !! :-)

    A.

  299. Bonjour Doro.T
    J’ai une petite question qu’une amie m’avait posée et j’avoue que je ne sais pas comment répondre.
    Voilà.
    Normalement quand on fait la peinture à l’huile on peut vernir le tableau dans le première temps avec un vernis à retouché. On attend 2-3 semaines et quand la peinture est sec, au touché, on peut passer une couche de vernis.
    Le vernis qu’on allonge avec 5-6 volumes de térébenthine, pour un volume de vernis à retoucher.
    Mais alors, en première couche ça va pas faire une couche maigre sur ma dernière couche grasse de peinture? Et donc le gras sur maigre n’est pas respecter ? J’avoue que je sais pas quoi répondre.

  300. bonjour DORO.T,
    j’ai commencé la peinture à l’huile il y a 8 ans. j’ai peint pendant plusieurs années sans m’arrêter, ça me faisait du bien.
    et puis j’ai repris le travail à plein tps, j’avais moins de temps et aujourd’hui je suis bloqué devant la toile blanche, j’ai l’impression de ne plus rien savoir, j’hésite… et pourtant j’ai vraiment envie. avez-vous un conseil ?.

  301. Tali, alors ne commencez pas avec une toile blanche. Prenez du papier toilé, Figueras par exemple, faites un format pas trop grand, et ‘bidouiller’ vos couleurs. Déjà, l’odeur de la térébenthine dans le pot, l’huile de lin, et les pinceaux donnent une envie d’y aller !! quant au sujet, si vous faites du figuratif, alors placez quelques objets pas trop difficiles devant vous et lancez-vous. En respectant l’ordre comme je l’explique en début de billet. Je suis sôre que tout reviendra vite dans votre tête. L’envie aussi !!

  302. Bonjour Dorothée,
    Tout d’abord bravo pour votre médaille d’argent, je suis émerveillée par la qualité de vos tableaux,la finesse de votre travail!
    Je m’appelle Valérie et c’est pour la première fois que je vous écris, je suis souvent sur votre blog pour appendre plein chose!
    Techniquement je suis vraiment novice, complétement autodidacte !
    Je voudrais vous demander si vous pouviez m’aider avec mes questions.
    * J’ai enduit de gesso ma toile de lin pour un effet lisse, puis après séchage d’un mois, je peint avec du noir d’ivoire mélangé avec un peu avec l’essence de térébenthine rectifiée et Winsor & Newton ?

  303. Valérie bonjour, Encore une fois, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ! Le gesso sur une toile n’est pas du tout nécessaire. Si vous voulez une toile lisse, prenez une toile à grain fin (c’est marqué dessus) ou carrément du papier toilé en feuille Figueras ! Quand on débute, on ne commence pas des trucs compliqués, que l’on voit ou lit quelque part pour faire des effets. Apprenez d’abord à peindre normalement, après vous vous essaierez à autre chose.

    Maintenant, peindre avec une peinture à l’huile diluée à la térébenthine ET du Liquin pour faire sécher encore plus vite !! Là je suis assez dubitative. Pourquoi faire sécher plus vite la téréb. qui elle-même sèche en 5 minutes !? le Liquin n’est absolument pas nécessaire. Puis, peindre à la peinture diluée à la Téréb. sur du gesso…. normal ! le gesso va absorber toute la téréb. + l’huile contenue dans votre peinture sortie du tube, donc effet plus fade. Normal ! Ce qui fait pâteux, c’est l’amalgame de tout ça. Donc c’est normal que pour une 1ère couche, votre peinture soit plus fade. Si vous lisez correctement mon billet et que vous faites chronologiquement ce que j’explique, il n’y aura pas de souci. La 1ère couche N’EST PAS LA DEFINITIVE !!! il peut y avoir encore 2 autres couches qui vont nourrir la 1ère. Plus grasses. Et donc, les couleurs seront plus lumineuses.

    Quant au portrait avec de la cendre sur la peau : peignez la peau normalement, puis quand c’est sec, peignez l’effet « cendre » sur le visage. IL NE FAUT PAS que ce soit votre erreur qui donne « l’aspect » cendre ! ce ne sera pas joli.

    Concernant les poils.. pourquoi du putois ? Préférez la brosse de porc et si elle ne vous convient pas, les poils de mangouste. Ils craignent moins que le Putois ou la martre – très chère ! et surtout ces pinceaux sont faits pour des pros ou des peintres restaurateurs.

    Quant aux vernis, je l’explique maintes fois sur ce billet dans les commentaires et j’ai même fait un billet spécial pour les vernis.. hélas, je sais qu’il y a bcp de commentaires mais ils sont tous aussi intéressants les uns que les autres. Vous apprendrez beaucoup en les lisant.

    Bien cordialement,

  304. Bonjour,
    Je voudrais tout d’abord vous remercier pour m’avoir répondu aussi vite.
    Mes toiles de lin a grain fin sont déjà enduites de gesso donc je ne vais pas en rajouter comme vous me l’indiquez.
    Maintenant je comprends mieux ce qu’il m"est arrivée.
    Je vais essayer de peindre aussi sur du papier toilé en feuille Figueras.

    Merci encore pour les renseignements que vous vous m’avez donnés.

    Cordialement

  305. J’ai découvert hier votre blog et ne peux m’empêcher de vous écrire pour vous dire que je suis émerveillée par tant de générosité, de partage et de compétence. En découvrant votre travail et votre photo dans une revue d’art, j’ai tout de suite flashé sur l’harmonie qui s’en dégage. Dans ce monde "personnel" et "moi je" merci de partager tout ce savoir avec nous. MERCI

  306. bonjour . je me mets doucement à peindre à l’acrylique . j’ai déjà fait quelques petites choses mais je n’ai jamais pris de cours .
    je suis maladeet cela me fait du bien de me mettre à cette activité.
    aussi j’aimerai que l’on me conseille sur la couleur que je dois prendre pour des coquelicots tout simple sur un fond blanc .
    merci beaucoup de me répondre . cordialement

  307. Bonjour Doro.T

    Je découvre votre blog et je viens de passer une bonne heure à lire la plupart des échanges et j’ai pris notes de "recettes", "astuces" et conseils pour évoluer dans mon travail (que je peux appeler aussi passion et plaisir, aussi tâtonnements et expérimentation, recherche, rencontre avec soi même …J’ai commencé à me découvrir dans la peinture par l’aquarelle (mais avec des couleurs fortes) devant un lac en Ecosse sur lequel ma fenêtre donnait et je l’ai peint tous les jours, le paysage étant très changeant puis de retour à Paris j’ai entrepris le pastel en allant aux Buttes de Chaumont oô tout l’automne j’ai cherché les vues qui m’inspiraient et en les ressentant avec mes sens et mon coeur, j’ai tenté de poser quelques formes et couleurs sur le papier. Puis je me suis littéralement jetée dans la peinture à l’huile (si je pouvais y tremper aussi mon corps je le ferai !) j’aime beaucoup cette matière que je trouve sensuelle. Je suis passée un peu par l’acrylique mais je le sens moins, pour moi c’est un peu léger et plat.
    Tout ceci pour vous dire combien j’admire les peintres qui comme vous y consacre tout leur temps,(moi aussi je travaille tard dans la nuit) partagent avec les autres (nous ici les internautes), enseignent aussi.
    Des amis qui ont fait les beaux arts ou qui s’y "connaissent" en peinture m’ont conseillé de ne pas prendre de cours de peur de perdre ma spontanéité mais j’avoue me trouver devant mes limites en dessins par exemple sur la perspective. D’instinct j’ai commencé à couvrir ma toile d’une couche d’acrylique sombre puis à la craie j’ai dessiné les contours de mon sujet (souvent un paysage) puis j’ai suivi la méthode "gras sur maigre" en allant m’informer auprès de mes amis et sur internet et je me suis lancée.
    Mais j’ai bien conscience des nombreux défauts techniques de mes oeuvres. Aussi votre blog me sera très précieux. Je vais y venir régulièrement.
    Je vous remercie. Je reviendrai vers vous pour des conseils au fur et à mesure de mon travail.
    J’ai un blog qui est consacré à la réalisation de mes films (je suis cinéaste) mais j’y ai ajouté quelques pastels, gouaches, acryliques et surtout huiles.
    Pasquale

  308. Bonjour,

    Et désolé, je n’ai pas lu tous les commentaires, effectivement, il y en a plus de 300…
    Je souhaitais juste savoir, si, étant très débutante dans ce medium, il fallait faire le jus de première couche, même sur un support tel que le papier toilé…?
    Je préfère, pour le moment, me faire la main avec, c’est moins cher que du carton entoilé, et je me vois mal, "sacrifier" des toiles…
    Sur ce support moins onéreux, si je fais quelques chose, dont je n’aime pas ni le processus, ni le résultat, ce sera moins difficile, de jeter et recommencer.
    Comme le papier n’est pas apprêté, cela est-il nécessaire de passer le jus..?
    Est-ce que ça ne gondolerais pas le papier, malgré son épaisseur..?

    Merci d’avoir pris le temps de me lire,

    Et de prendre le temps de délivrer vos précieux conseils, c’est vraiment très très gentils, et bien-sôr, instructif.

    MERCI :-)

  309. Alice…….. ce papier que je suppose être du Figueras, est prêt à être travaillé. Comme une toile. Evidemment sans la même sensation. Très pratique si les essais ne sont pas concluants, comme vous l’avez souligné. MAIS si une peinture à l’huile doit commencer par une couche ‘maigre’, pourquoi vouloir brôler les étapes sous prétexte que c’est du papier ? si on recommande (sans donner d’ordre !) de faire la première couche en jus, c’est qu’il y a une raison….. que j’explique !!! que ce soit sur papier, bois, plastique, toile, ou calque ou autre..

  310. Merci pour votre réponse Dorothée.
    J’ai bien tout lu, dans votre post, et en fait, je ne souhaites pas brôler les étapes, mais je posais la question, juste parce que je ne savais pas si cela pouvait altérer ou non le papier utilisé.
    Par contre, non, la marque de mon papier est Canson en bloc, 290g, toilé.
    Quand à la dilution du jus, j’avais une autre petite question, peut-on utiliser l’essence de térébenthine que l’on trouve en grande surface, rayon bricolage, en conditionnement d’un litre..? (marque Ciron, par exemple)
    Ou doit-on forcément utiliser l’essence de térébenthine de marques spéciales, comme Sennelier, Winsor, ou même Gerstaecker (qui est plus, bon marché)..??
    Ces essences là, sont elles plus fines que celles rayon bricolage du supermarket..?
    Voilà… Je sais que mes questions, sont un peu limite, mais ce sont celles auxquelles je n’ai trouvé aucune réponse sur le net… (je sais qu’il n’y a pas que le net… mais dans l’immédiat, c’est la première solution, plus rapide)
    Désolé, pour toutes ces questions. Et merci, d’avoir pris le temps de me lire, encore une fois.

    Merci :-)

    Alice

  311. Alice, pas de souci pour les questions. Ce sont souvent les plus élémentaires, les plus basiques qui n’ont pas de réponse ! alors concernant la térébenthine.. Je ne vous recommande surtout pas celle des grandes surfaces. Concernant celle des magasins Bx Arts ou par correspondance chez Gerstaecker ou Boesner, elle a au moins l’avantage d’être normalement ‘rectifiée’. Or, j’ai eu de grosses réactions allergiques suite à une pratique intense de la peinture avec la térébenthine.

    J’ai cherché alors une téréb. bio. J’avais trouvé, la térébenthine du Portugal, mais hélas ils arrêtent le produit !!!!!!! c’est toujours comme ça !! alors j’ai cherché et à nouveau j’ai trouvé une essence qui ne m’incommode pas, qui ne sent pas trop fort -très supportable- doublement rectifiée : chez Kreidezeit, térébenthine du Portugal. Je la commande par internet chez ECODIS, les produits bio. J’en suis très satisfaite. Elle est évidemment un peu plus cher mais ma santé n’a pas de prix !! surtout que c’est mon métier ! A bientôt. D.

  312. Bonjour DoroT,

    Tout d’abord félicitations pour votre blog, quelle gentillesse de répondre à toutes ces questions ; bravo.
    J’ai 2 petites questions à vous poser ; j’ai aperçu un jour à la tv un tableau qui m’a sublimée. Je vais essayer de vous le décrire du mieux que je peux. Il s’agit de deux bras (sur fond blanc) tendus vers le ciel dont les mains contiennent une orange. J’ai cru devener que les bras étaient faits au fusain et seule l’orange est d’une couleur bien vive. Cela vous dit-il quelque chose ?
    Je voudrai envoyer une toile peinte à l’huile, à une cousine qui est éloignée. Combien de temps dois-je
    attendre, étant donné que je n’ai mis aucun médium dans ma peinture. Et comment conditionner cette toile. Pouvez-vous me renseigner ?
    Je vous remercie et vous souhaite une bonne continuation. Tout est parfait à mon point de vue.
    Amicalement
    Marinette

  313. Bsr doro!! je suis tombee sur votre site par hasard..et j’en suis ravie! quelques questions? j’ai une toile a faire en noir blanc et gris.comment faire pr que les peintures ne se melangent pas ?? et que ma toile ne devienne pas tte noire!!!!!??? je voudrais faire une toile absraite et geometrique.pensez vous que mes traits doivent etre bien linaires?si oui comment faire? j’aime les reliefs de la peinture au couteau.faut il absolument utiliser de la peinture a lhuile? dernuere question faut il que je peigne tte ma toike en noir et qu’apres je joue sur le blanc et ke gris?sachant que la toile va etre posee sur un mur blanc. merci d avance pr votre aide. bonne soiree

  314. Bonjour DoroT,

    Je vous ai déjà fait un message dimanche.
    Hier, j’ai commencé un toile en rouge et noir et ….. au secours j’ai besoin de conseils.
    Je viens de relire pour la 3 ème fois tout votre blog qui m’a apporté les raisons de mon problème mais comment les corriger ?
    Par contre, 2 de vos phrases m’ont interpellée, dans la mesure ou elles me concernent vraiment :
    – Quant aux médiums, on les utilise quand on a déjà un peu d’expérience.
    – Quand on fait de la peinture à l’huile, vraiment, on ne dit pas "j’aime pas attendre".
    Voilà j’en arrive au fait, j’ai déjà peint la partie noire de mon tableau, et ce matin, horreur, plein d’embus.
    Bien sur j’ai du mal utiliser le médium siccatif !!!
    Peut être mal dilué, ou en trop grosse quantité ?
    Pouvez-vous m’éclairer ?
    D’autre-part, j’ai lu qu’il fallait corriger ces embus avec du vernis à retoucher.
    Comment faire ? Avec un pinceau ? Partout ou sur les zones mates ? Par logique je suppose que ce sera uniquement sur les zones mates, mais ce sera très diffricile dans mon cas.
    Enfin, j’attends vos réponses et je vous remercie à l’avance.
    Amicalement
    Marinette

  315. Un petit bonjour des DOM (Martinique)
    Ravie d’avoir découvert votre blog, et merci d’avance pour ces précieux conseils. Je suis débutante, en apprentissage. On nous recommande le médium, l’huile de lin n’est pas appropriée à cause de la chaleur. Je prends un réel plaisir à lire chacune de vos réponses. C’est très formateur. Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  316. Je passais vous remercier de m’avoir répondu à ma deuxième question, et aussi via courriel.
    Merci de prendre tout ce temps là pour nous délivrer vos précieux conseils…

    Merci merci beaucoup Dorothée :-)

  317. bonsoir, tout d’abord merci pour tous ces conseils.
    j’utilise une peinture extra fine ou fine, est il nécessaire d’ajouter un médium ou de l’huile de lin pour appliquer plusieurs couches successives, ou s’agissant de peinture contenant déjà de l’huile,la notion de gras sur maigre ne s’applique pas;les différentes couches contenant la même quantité d’huile.
    le médium et l’huile de lin ont ils le même effet ?
    merci beaucoup pour votre réponse

  318. Bernard, Dans les tubes de peinture extra-fines, il y a de l’huile de carthame. Ce n’est pas de l’huile de lin. Il n’est pas très recommandé de peindre avec cette huile contenue dans le tube. Ce que je fais, j’absorbe l’excédent d’huile puis je pose le pâton de peinture sur ma palette et ensuite je procède par étapes sur le tableau. Du plus maigre au plus gras. Le médium n’est pas toujours nécessaire non plus. Il fait sécher la peinture un peu plus vite mais surtout il est assez brillant. Les embus seront assurés !! à moins que vous peignez du début à la fin avec le médium à peindre (et pas avec l’huile de lin). Ainsi la toile sera uniformément brillante ou semi-brillante.

    Lorsque vous parlez de différentes couches contenant la même quantité d’huile, il ne faut pas. Si vous faites environ 3 couches, c’est mieux si la 3ème est un peu plus grasse. Légèrement. Puis vous procédez aux glacis et là.. c’est gras !! puisque presque transparent. Vous pouvez utiliser le médium à glacis qui adhérera plus facilement sur la 3ème couche grasse.

    J’espère avoir répondu à vos questions, pertinentes ! mais j’avais déjà répondu à ce sujet lors d’un commentaire..

  319. Cruchon bonjour, si votre tableau mat n’a pas de parties brillantes, vous pouvez vernir directement, avec un vernis mat pour peinture à l’huile.

    Par contre, si à certains endroits de votre tableau, vous constatez des brillances, passez votre tableau au vernis à retoucher. Laissez sécher quelques jours. Puis si vous estimez qu’il est terminé, vous le vernissez au vernis mat. Tout simplement.

    Concernant les espaces contenant de la nicotine en suspension, dans des endroits très enfumés, il n’y a pas grand chose à faire. Vernir le tableau c’est déjà bien ! Ensuite, la toile va jaunir peu à peu et au bout d’un an ou 2, il faudra simplement la nettoyer. A l’eau savonneuse, doucement, avec une éponge. Bien à vous, D.

  320. Bonjour DoroT,
    Puis-je vous demander encore un conseil sans abuser de votre gentillesse?
    J’aimerais peindre un champ de blé avec ses meules de foin( pas très original me direz-vous, mais un agriculteur (?! )avait entouré quelques meules de rouleaux rayés aux couleurs vives et j’avais bien aimé ce clin d’oeil ) or je n’arrive pas à obtenir ce jaune particulier et si changeant d’un champ moissonné .Pourriez-vous m’y aider?
    Bien cordialement, claude.

  321. Claude, il est difficile de répondre à ce genre de question. Tout dépend évidemment du temps qu’il fait, soleil/gris/couvert/ciel bleu/couchant/lever de soleil, etc.. c’est tellement changeant. On va dire qu’il fait un temps « normal » !! : le jaune des blés pourrait se faire avec de l’ocre jaune, un peu de terre de sienne naturelle, une pointe de violet dans les ombres (ou mettre un outremer-violet en glacis par-dessus quand c’est sec) et reprendre ces couleurs avec du blanc mélangé aux endroits les plus lumineux. J’ai pour habitude aussi d’utiliser chez Sennelier, la Terre d’Italie ou de Toscane qui sont des couleurs « d’ombres ». Bien à vous, Do

  322. Merci Doro T .Je pars à la conquête de ce jaune particulier des blés fauchés d’une après midi oô le ciel était bleu mais retenait toutefois de gros cumulus blancs ! Un temps d’été en RP …! presque du beau temps!!
    J’espère vraiment avoir un jour le temps de venir faire un stage chez vous!
    Bien cordialement.Claude

  323. Bonjour Madame Dorot,

    Je viens de prendre connaissance de votre site et je suis vraiment contente de tous les conseils que vous donnez. Je me décide à vous écrire en espérant que vous pourrez m’aider!. J’ai fait une peinture à l’huile sur une plaque en bois conçue pour cela. Je l’ai vernie il y a bien 6 mois et elle est toute collante au toucher…. peut-être me suis-je trompée de bombe en la vernissant ? Que me conseillez-vous de faire ? Merci beaucoup d’avance.

  324. Marie-Claire, je n’ai publié qu’un de vos 2 messages. Pour le problème du vernis qui colle : pourriez-vous me dire avec quelle peinture vous avez peint sur le bois ? acrylique, huile ou pastel gras ? quelle est la marque du vernis et qu’est-il écrit sur la bombe ? je vous dirai ensuite ce qu’il se passe.. il n’est pas normal que votre tableau colle encore après 6 mois ! merci à bientôt. D.

  325. Merci Dorothée pour votre réponse aussi rapide.
    J’ai employé une bombe de vernis WINSOR & NEWTON Artists’ pour oil, alkyd & acrylic vernis satin. J’ai souvent utilisé le même produit sans avoir aucun souci mais sur toile. A part cela, il n’y a rien d’autre d’inscrit.

    En espérant que vous pourrez m’aider, je vous souhaite un bon week-end.

  326. Bonjour,
    Pourriez vous m’aider je recherche comment obtenir le violet lavande,je suis un petit amateur et la je ne sais pas comment faire, j’utilise de la peinture à l’huile.Merci

  327. Bonjour,je comprend très bien ce que vous voulez dire,je vais cherché à mon tour,j’ai essayé vous ne pouvez pas dévoiler vos secrets comme ça c’est normal .Merci de m’avoir répondu.

  328. Max, je ne sais si vous avez bien compris ce j’ai voulu dire. Votre question et ma réponse sont dans le nouveau billet que j’ai fait sur les couleurs. Revenez sur mon blog en cliquant en haut de l’image sur « Blog de Doro.T » et vous trouverez..

  329. Bonjour et merci pour quelques uns de vos conseils qui me sont bien utiles, pourriez nous dire si il y a une raison particulière à ne pas utiliser de la térébenthine et de l’alcool dénaturé ou essence de pétrole ou white-spirit vendu en rayon droguerie de grand magasin ? car notamment pour le nettoyage des pinceaux c’est quand même plus économique.
    Merci pour votre réponse.

  330. Re-bonjour, je suis aussi étonné que peut de peintre parle de peindre sur du bois, pourtant dans le passé beaucoup d’artiste peignaient sur du bois, mais quel bois ? je pensais au medium, tient c’est marrant je viens de m’apercevoir que c’est un synonyme de la peinture à l’huile, ce bois reconstitué me parait un bon support pour débuter et pas très cher, mais ! pour ce type de bois ou un autre est il nécessaire de passer du Gesso avant de peindre ? merci DoroT pour vos futures réponses et conseils; au fait les livres que vous citez sur votre blog (Tableaux Maudits et Les faux en peinture) sont introuvables en France.

  331. Laurent (réponse 1er message) :

    concernant la térébenthine. Je peux en parler en connaissance de cause ayant fait une forte réaction à ce produit après quelques mois de travail intense à l’atelier. Lorsque l’on peint un peu, pour le loisir, juste un ou deux jours par ci par là, la térébenthine « normale » pour le nettoyage des pinceaux, peut convenir. Mais si vous peignez avec de la térébenthine (ce que font souvent les peintres, moi entre autre), et cela à haute dose, je recommande fortement de prendre de la térébenthine bio ou du Portugal.

    C’est un terpène sensibilisant (le delta-3-carène) contenu dans l’essence de térébenthine qui peut provoquer des dermites d’irritation et qui sont la cause d’eczéma de contact des peintres professionnels. L’essence de térébenthine du Portugal n’a pas ce composant. Si vous souhaitez la marque de cette essence je vous la donnerai par email perso.

    Quant au white-spirit il peut être utilisé pour le nettoyage. Mais pas pour peindre, ou simplement pour la première couche, après passez à la térébenthine + huile de lin.

  332. Laurent (réponse 2ème message) :

    Peindre sur bois, bien sôr que cela se fait. On peut sur du médium, du CP, et n’importe quel autre bois.. Lui mettre du gesso, c’est le blanchir. Si tel est votre souhait, passez le gesso en fines couches (2), puis poncez. Je travaille parfois sur les Tintoretto de Geant Gerstaecker, qui sont très plats et réguliers.

    Si vous souhaitez laisser le bois naturel, je vous conseille de lui passer juste une couche fine de Binder. C’est un liant acrylique, transparent, satiné, qui isolera votre peinture du bois. Lequel aura tendance à pomper l’huile contenue dans votre peinture et à la sécher presque trop vite. De plus, le passage du pinceau sera plus agréable.

    On peut ne rien faire du tout, et peindre directement aussi !

    Concernant les livres de Philippe Bensimon. Tableaux Maudits est édité au Canada, je me renseigne s’il est possible d’en faire parvenir en France. Quant aux Faux en peinture, il est en ré-édition avec complète ré-écriture, revue et corrigée. Sa parution aura lieu en automne et je cherche un éditeur français qui voudrait bien le publier chez nous. C’est une bombe dans le milieu de l’art !

  333. Merci, merci et encore merci de passer du temps à répondre aussi gentiment à tous les messages, dés que l’occasion s’en présente je passerai visiter votre galerie et surtout vous rencontrer.

  334. Bonjour Mme DOROT
    je découvre votre site intéressant, je suis amateur j’ai fais plusieurs stages avec des peintres différents chacun a sa façon de peindre. je fais donc 1er jus téreb, ou plus souvent white qui me gène le moins. lors des stages on utilisait un médium siccatif pour accélérer le séchage de chez talens. je continue de l’utiliser mais doit-on l’utiliser a la dernière couche de peinture. je ne le fait pas, est-ce une erreur.. mais je fais souvent des glacis très léger a la fin.
    merci pour vos conseils

  335. Bonjour,
    Comment peut on faire pour cacher des craquelures faites à un endroit sur une toile peinte à la peinture à l huile ????
    Merci pour votre réponse….

  336. Odile, concernant le médium siccatif. Il vaut mieux l’utiliser du début à la fin. Pourquoi ? parce qu’il est assez brillant, si je ne me trompe. Si vous mettez en dernière couche, une huile simplement sans médium elle risque d’être plus mate. D’oô : embus ! pas terrible !! même les glacis faites les avec le médium à glacis cette fois. Merci et à bientôt

  337. Agnès, s’il y a des craquelures… ce n’est pas normal. La peinture se dégrade et se détache, au fil du temps. Pour remédier à cela, je vois le ponçage puis repeindre dessus. Bien à vous, D.

  338. Bonjour,
    Vous me conseillez de poncer mais comment ??? J’ai peur d’abimer la peinture d’à coté….. Avec une toile emerie, avec un coton tige et de l’essence de terebentine ….????? J’ai la hantise de gacher le reste de mon tableau qui est presque fini ….
    Merci de vos conseils et de votre blog qui est super interressant….

  339. Agnès, Les craquelures sur un tableau : ce n’est pas normal ! sauf si c’est voulu. C’est qu’il y a un défaut de superpositions de couches de peinture (vous n’avez pas respecté le gras sur maigre) ou de séchage. Votre tableau se dégradera, rapidement. Vous préférez cacher ça et hop envoyé ni vu ni connu ?? si c’est cela, je ne cautionne pas de conseils. Si ce n’est pas cela, alors oui, il faut recommencer là oô il y a des craquelures, poncer jusque presque la toile. ET RECOMMENCER ! mais dans l’ordre des couches, de la plus maigre à la plus grasse.

  340. Bonjour,
    Je voudrais débuter la peinture à l’huile et je me perds un peu dans toutes les sortes d’huiles. Pour commencer, quel diluant me conseillez-vous d’acheter ?
    Merci d’avance, votre blog m’a beaucoup aidé.

  341. Bonjour Doro T,
    Me voici, la tête basse,le rouge au front, pour vous poser encore (!) une question sur les vernis! si, c’est possible! J’ai repris tous les commentaires mais personne encore n’a, semble-t-il, fait la même erreur que moi!
    J’ai donné à une amie, un tableau qui lui plaisait ( je me demande encore ce qui pouvait bien lui plaire ..!) et sur lequel je n’avais passé qu’un vernis à retoucher à cause des embus. Faut-il que je le récupère pour y passer un vernis définitif ?ou puis-je lui le laisser ainsi sans qu’il se dégrade , j’allais dire davantage :-( … ?
    Encore une fois merci pour tous vos conseils si gentiment donnés!
    Bien cordialement
    claude.

  342. Pauline, d’abord si vous débutez, utilisez simplement de l’huile de lin et de l’essence de térébenthine, comme technique à l’huile traditionnelle. C’est déjà bien. Tous les produits qui existent sont pour des personnes qui peignent déjà un peu et qui souhaitent avoir d’autres effets. Simple, voyez simple.

  343. ClaudeF, bonjour !! si vous pouvez récupérer votre toile et la vernir: c’est mieux. Si non, tant pis !! Elle est déjà au moins un peu protégée. Je ne peux vous en dire plus.. A bientôt

  344. bonjour, je vais tâcher de lire tout ça, parce que c’est un intéressant, et pourtant j’ai du mal, noir sur brun, c’est un peu dur, dommage
    ricco

  345. Bonjour Doro T,
    Je suis tombée sur votre blog et je le parcours, "assoiffée" de vos conseils ! je suis une débutante de 60 ans ! J’ai commencé à peindre il y a 3 ans à partir d’images ou de photos ..
    J’aimerais savoir si vous peignez plutôt sans modèle, c’est à dire à partir de ce que vous avez observé .
    J’aime beaucoup votre style et la profondeur du ressenti …

    Merci pour votre réponse

  346. Marie D, bonsoir. Si vous regardez tout le blog, Prises de vues, Atelier, Exposition, etc.. vous comprendrez que je peins ce que je vois. Ce que mes yeux voient et que mon esprit interprète.

    Sur place, je fais des croquis mais le plus souvent ce sont MES photos prises au moment oô la lumière me convient, que je peins tout en interprétant. Tentez de peindre plutôt vos photos. Faites des photocopies noir/blanc pour vous aider si vous voulez, et vous découvrirez un autre monde !! celui de l’interprétation et donc.. de la création ! bien à vous D.

  347. Encore merci Doro T. pour cette invitation et ces conseils à la création… création que je recherche …et qui me semble difficile…même si j’ai déja peint mes photos . ( je comprends que les prises de vue, sujets et lumières n’étaient pas souvent adaptés )
    Je fréquente un atelier de peinture et plus ça va, plus je me critique et suis insatisfaite. Mais j’aime peindre… et je peins pour moi (heureusement ! rires)
    J’en suis au message conseil (Dieu sait si j’ai des lacunes !) nº 258 de votre blog …
    Je voudrais encore votre avis : Peut-on gratter la peinture et même laisser apparaitre légèrement la toile pour donner un effet ?
    Je continue de vous suivre et comme j’aimerais voir vos oeuvres " en vrai" !
    Si un jour je passe par là pour les vacances, ( j’adore le Sud ) je n’y manquerai pas, si votre galerie est ouverte aux visiteurs !

    Marie D

  348. Versu, d’abord bonsoir. Puis, j’aimerais vous préciser simplement : les techniques éculées, comme vous dites, ne sont jamais démodées. Elles ont fait et font encore leurs preuves. Elles séduisent, elles guident, elles aident, elles sont là surtout pour permettre ensuite de progresser seul et donc d’évoluer, de se permettre des tentatives plus contemporaines, plus modernes.

    Et si vous lisiez réellement les conseils que je donne, certains sont loin d’être éculés. Ils sont modernes et répondent aux critères peut-être classiques pour certains mais absolument adaptés à notre ère contemporaine.

    Et d’autre part, lorsque l’on se permet de donner un avis tel que le vôtre sur un blog fréquenté quotidiennement par environ 500 personnes, on donne son nom et on développe son point de vue en argumentant ses dires. Bien à vous.

  349. Bonsoir et merci pour ces précieux conseils.
    j’habite les Dom (Martinique) et j’aime la peinture, beaucoup de théorie et pas assez de pratique. Je me suis inscrite dans un atelier cette année.
    Si on suit tes conseils, on avancera sereinement, dans mon atelier, ce sont les même recommandations, mais nous utilisons un médium, pas de l’huile de lin, incompatible à cause de notre climat. merci encore, j’apprécie vos tableaux.

  350. Bonjour Doro.T, vraiment vous méritez comme minimum, le plus profond des respects. Vous êtes une femme exceptionnelle, d’abord avec votre talent et cette grandeur qui vous pousse à transmettre votre savoir qui grandira sôrement l’humanité. Mais aussi merci pour votre patience et l’énorme travail qui vous fournissez à notre petit monde d’amateurs peintres dont je fais parti. Il y a dans votre blog (que je lis sans cesse en toute discrétion, croyez moi j’avance !) pratiquement tout ce que l’on devrait savoir s’y trouve. Sans cesse une question rev ient sur un sujet déjà affiché, vous, sans aucune vague, vous répondez encore une fois et puis encore et encore, vraiment, du fond du coeur , bravo ! Il manque beaucoup de dame comme vous sur notre planète, elle est triste en ce moment notre terre, il n’y a sôrement pas assez de terrien dans votre genre. J’aime la nature et le naturel, vous êtes pour moi , la plus belle fleur de notre erre, posée là, sur notre pauvre terre . Je suis en Bretagne , mais du midi ,à la première occasion je visiterai votre atelier qui doit être certainement, un havre de paix. Longue continuation à vous Doro.T ainsi qu’à tous les amis de ce magnifique blog.

  351. Désolé, mais cela me révulse de lire des commentaires du style "Versu", comme vous le dite si bien , c’est en effet anonyme, c’est logique, on ne peut être fier de telles phrases. En plus de vous décarcasser pour le bonheur de tous,on vous escagasse en recevant une volée de bois vert en pleine visage. Mais comme il est constaté, ce ne sont que des mots…. anonymes. Merci pour tout ce que vous faite pour nous. Vous êtes exceptionnelle, désolé de me répéter, mais c’est la vérité, que le bonheur soit avec vous très chère Doro.T. Bonne soirée Doro.T
    Puis la technique, nous en avons jamais assez. C’est un peu comme le vieux bonhomme qui ne voulait pas mourir car il apprenait encore quelque chose, et cela tous les jours……

  352. Elly bonjour,

    Je suis ravie de voir que même en Martinique vous lisez ce blog.. faut dire que les lecteurs viennent des 4 coins du monde, mais ils ne le disent pas tous !

    Une petite précision, pour quelle raison l’huile de lin ne convient pas en Martinique ? ou est-ce simplement le choix du prof. de peinture de vous faire utiliser du médium (médium à peindre ?) ?

    Une peintre en Guyane me disait que le taux d’humidité (hygrométrie) était telle qu’il était difficile aux toiles de sécher. Elles arrivaient même à moisir ! Un réel problème lorsque l’on vit dans des lieux ainsi. L’acrylique est peut-être plus adaptée ? merci pour votre passage..

  353. Frank, bonjour. Je ne sais plus que dire ! simplement, merci pour votre franchise et surtout d’avoir pris le temps de lire tous ces messages-questions-réponses. Si je peux apporter un peu d’aide au moins par écrit à quelqu’un qui se trouve dans une solitude face à son chevalet, alors je suis la plus heureuse des peintres ! Je n’ai pas encore tout dit sur la peinture… il y a tant à dire ! merci et si vous « descendez » en Provence un jour, ma petite galerie est ouverte d’avril à sept/oct. Je vous souhaite un bon hiver doux en Bretagne.. chez nous, c’est plus frisquet !

  354. Bonsoir Doro.T, désolé mais je n’ai pas encore tout lu, d’ailleurs, est-ce possible ? Pour cette page je me suis arrêté au 100 ème et quelques uns à la fin, (oô j’ai pu lire versu). Mais j’insiste , je veux apprendre. Mon dernier hiver dans le midi fut très rude, moins 12º pendant 3 mois dans le Var. De nuit oui mais moins 12 tout de même ! En Bretagne à moins un, tous s’affolent, ça devient même la conversation principale chez le boulanger du coin. Oui oui, ici aussi ça papote comme dans le midi . C’est ce joyeux calme que je recherchais, avec des étés chauds sans plus et des hivers doux, même tout doux.
    Je peins sans cesse, une passion dévorante, mais que c’est bon ! Bonne soirée Doro.T

  355. Quelle générosité, Pour vous récompenser je vous envoie un peu de soleil.
    Bravo mille fois, pour ce que vous faÎtes pour nous. Sans vous poser de questions, malgré mes interrogations, j’ai eu toutes mes réponses, car je prends le temps de lire et de relire vos précieux conseils. Je les note, et puis le blog est en favoris. Je suis pour l’instant au 231.
    Pour l’huile de lin, c’est à cause des petites bestioles de nuit qui se posent sur la toile.
    l’acrylique est à prévoir au troisième trimestre.
    Au plaisir de vous rencontrez un jour, et Merci encore.

  356. bonjour
    je tombe par hasard sur votre blog qui a l’air tres sympa
    je suis artiste peintre du bout du monde et pourtant je me trouve bloquée devant ma toile .un gros trou d’ignorance inexplicable
    voila : en fait je peins à l’huile et surtout au couteau mais la, tout d’un coup j’ai envie de faire autre chose . je voudrais peindre une nature morte super réaliste sur fond noir
    .
    j’ai d’abord peint ma toile blanche d’un fond ocre a l’acrylique puis le lendemain j’ai passé un fond gris noir comme je voulais a la peinture a l’huile diluée a la terebenthine pour un beau degrade ca fait 2 jours . ce n’est pas encore vraiment sec au toucher . voici ma question
    est ce qu’il faut que je repasse dessus une couche plus grasse avant de passer a mon sujet par dessus ? ou comment proceder car je voudrais un fond tres lisse tres fonce et tres uniforme voire brillant .
    ou bien je peux attaquer ma nature morte et ensuite améliorer et  »engraisser le fond???
    m’avez vous compris?

  357. Quel bonheur de lire vos conseils, et de lire votre correspondance avec vos lecteurs. vraiment, j’adore; ce petit coin du net est vraiment un havre de calme et de sérénité. la même qui se dégage de vos toiles. je suis fan!
    merci Doro.T

  358. Mais qui est ce cuistre de "versu", ce faquin, qui se permet sous couvert d’anonymat , de critiquer votre blog ! Traitons le par le mépris qu’il mérite et merci encore à vous Doro T pour tous ces conseils qui nous sont si précieux ,à nous, les 500 amis quotidiens de passage sur votre blog!
    A bientôt pour un autre conseil "pas éculé "!non mais!

  359. Coucou Doro.t
    J’ai découvert aujourd’hui (fortuitement mais avec délice) votre blog …
    Ravie du trésor débusqué bien que courbatue après être restée des heures devant mon écran à parcourir les 418 demandes/réponses sans pouvoir m’arrêter (! ! !)
    Dusse votre modestie en souffrir, je l’affirme haut et fort : non seulement vous êtes talentueuse et donnez sans compter, mais vous êtes aussi d’une patience que je qualifierai d’angélique ! ! !
    Et comme vous avez bien mouché ce Versu, ce cuistre, ce faquin (dixit ClaudeF).
    Soyez assurée de ma sympathie.

  360. Bonjour Dorot;
    J’ai 51 ans et débute à la peinture à l’huile. Je suis votre conseil du croquis sur la toile blanche puis de l’application du jus aquarellé. Je laisse bien sécher. Mon premier sujet est simple. Une chaise, un chat et une fenêtre derrière avec rideau. Ma question: Je dois peindre les fonds en premiers? Comment dois-je procéder pour créer un effet de transparence (du rideau fin) et voir à travers les détails de la fenêtre en dessous? Merci.

  361. je voulais simplement vous souhaiter une tres belle annee et vous remercier de prendre le temps de nous aider ce blog est genial et nous guide merci a vous

  362. Une autre question: le jus aquarellé vous le confectionnez comment au juste? En diluant la peinture sur la palette ou bien vous versez du médium dans un bocal et ajoutez un brin de couleur? Merci Doro.

  363. bonjour, j’ai ici un produit qui s’appelle TURPENTINE,est ce l’équivalent de la térébentine? je ne sais pas exactement comment ça s’utilise…pouvez-vous m’aider? merci d’avance

  364. Krell, Turpentine veut dire Térébenthine en anglais, c’est donc la même chose. Pour l’utilisation, lire mes billets sur l’huile. Vous saurez tout. Bien à vous

  365. Cathy, merci et très belle année à vous aussi.

    Franco, le jus aquarellé SI VOUS LISEZ BIEN CE QUE J’AI MARQUE, est fait avec de la peinture à l’huile (petite quantité) et de la térébenthine. PAS DE MEDIUM ! Je trempe un peu mon pinceau dans la téréb. puis je vais chercher un peu de couleur au bout des poils puis j’applique sur la toile. Alors, bien sôr, ça coule, c’est moche etc.. pas grave ! vous essuyez avec un papier absorbant, vous étalez votre couleur. Elle doit être transparente comme de l’aquarelle. Aucune panique à avoir. Le tout sera recouvert plus tard. C’est juste pour se donner une idée de l’ensemble et de préparer la suite. Se mettre dans l’ambiance !!

    Pour ce qui est de la transparence du rideau devant la fenêtre : vous peignez le tout comme si le rideau n’existait pas. Puis quand tout est sec, terminé, vous venez poser votre glacis blanchâtre (voir à GLACIS A L’HUILE) à l’endroit du voilage en accentuant les plis etc.. Bonne année !

  366. Bonjour Doro.T,

    Vos conseils sont merveilleux et votre patience avec nous, débutants, est hallucinante !
    Je peins à l’acrylique depuis 3 ans (voir mon site) mais je voudrais m’essayer à l’huile. J’ai lu attentivement presque tous vos conseils pour débuter.
    J’aurai toute fois deux questions pour mon tableau en cours :
    1 -Comment peut on donner un effet râpeux comme si on avait de la matière rugueuse sur la toile, dois on utiliser du sable ou une pâte rugueuse comme pour l’acrylique ? ou peut on donner cet effet au couteau ?
    2 -Si je respecte la règle du "Gras sur maigre" je commence par mettre peu de médium à peindre et de plus en plus suivant les différentes couches..mais la dernière couche est super liquide et transparente du coup? je voudrais finir avec beaucoup d’épaisseur du coup moins de gras, peinture juste sortie du tube… c’est possible ?
    Merci d’avance de votre réponse – bonne journée :)

  367. Bonjour,
    déjà félicitation pour votre blog ainsi que vos réponses.
    Vos réponses, c’est pour cela que je prends la peine de vous écrire, vous semblez avoir de l’expérience et réponse à tout.
    Croyez moi ce n’est pas péjoratif mais un compliment.
    Voilà j’ai un ptit soucis :
    je peins plusieurs scènes de nuit en ce moment et j’ai un problème concernant le séchage des zones foncés.
    Biensur elles deviennent mattes, le truc c’est que je comptais résoudre le problême avec un vernis à retoucher en bombe mais voilà que quelques parties refusent le vernis.
    Lorsque je peins j’utilise du Liquin (surement beaucoup trop dailleurs!), et en général lorsque j’ai des parties mattes je l’utilise seul sans peinture pour retrouver ma teinte car c’est essentiel pour moi d’avoir mes vraies valeurs surtout avec le contraste que j’ai dans mes toiles.
    Comment est ce que je peux régler ce problème? une retoucheuse ma conseiller (sur une autre toile terminée et vernis avec un vernis a retoucher mais qui avait le même probleme) d’enlever tout le vernis et de recommencer le vernissage.
    Je ne suis pas convaincu car il ne prends pas en ce moment
    sur ma toile actuelle, j’ai tester de mettre du liquin(ou accelerateur de sechage) sur une petire parties matte pour teste et ça prends mieux que le vernis.
    Mais est ce que cela tiendra sur la durée et acceptera à son tour enfin le vernis…

    Pouvez vous me donner un conseil?, la situation est assez critique, j’ai une expo solo à Paris dans quelques mois.
    Merci d’avance et j’espère ne pas avoir été trop confus dans mes propos c’est malheureusement souvent mon cas.
    Félicitations pour vos toiles,
    Nicolas Martin

  368. Bonjour,
    Je suis amateur et j’aurais aimé savoir s’il est préférable de commencer par le fond ou d’attaquer par le portrait directement et seconde question je me suis mis à vouloir finaliser mes portraits en effectuant un glacis, que me conseillez vous comme matière à utiliser ?
    Merci d’avance

  369. Bonjour dorothee
    Je n’ai pas EU de reponse concernant un billet que j’ai envoye LE 5 DEC 416 est CE un oubli ou serais je passée entre les gouttes?
    J’aimerais bien avoir une reponse
    Et j’ai en plus une autre question :est CE qu’on peut mettre une couche de peinture diluee dans un Peu de medium a peindre sur une Couche de peinture diluee a l’huile de Lin. Ou bien qui est plus gras ,le medium ,l’huile de lin, ou encore le medium a sechage rapide?
    Cette question vient du fait que LA derniere couche que ,j’ai passée est sortie trop mate en sechant et que CE n’etait pas l’effet desire
    In tout cas merci pour votre blog!

  370. Agapanthe, merci de ne pas changer de nom à chaque fois.. en nº416 c’est Annie qui me parle.

    D’autre part, la majorité des questions posées si elles restent sans réponse de ma part : c’est parce que la réponse est DEJA donnée dans les commentaires OU dans un autre billet sur les glacis, les médiums, les vernis, etc… Je donne assez de mon temps il me semble pour ne pas répéter 2 voire 3 fois la même chose.

    Prenez le temps de tout lire. J’ai bien spécifié dans mon billet que les commentaires sont aussi intéressants que les billets eux-même. Merci.

  371. ‘Donc, un jus à l’essence + de la peinture à l’huile, en petite quantité, cela signifie qu’il y a de la térébenthine.
    On peut également remplacer l’essence t. par du white spirit. Il sèchera plus vite.’

    Le white spirit fait perdre en vivacité au niveau de la couleur, en ajoutant du gris, et il faut garder à l’esprit que la térébenthine peut être considéré comme un liant, le white spirit non.

    Je précise parcequ’il y a une vrai différence de prix entre de la térébenthine et du white, étant donné que c’est un article sur ‘débuter’ il ne faut pas que les gens pensent que l’un et l’autre sont identiques.

  372. Celli, et je précise la phrase d’après : « Pour les couches suivantes, effectivement on met un peu d’essence + huile de lin + peinture. » Je ne parle plus de white spirit. Je suis d’accord pour dire que le white spirit fait perdre de sa brillance à la peinture et je ne préconise pas de peindre avec ! A aucun moment, je n’ai comparé les deux, térébenthine et White Spirit. Je crois même me souvenir avoir donné les détails des composants, sur un autre billet il me semble. Quant au prix.. si on peint à l’huile, il y a un certain coôt à tout matériel se rapportant à cette technique et si l’on veut vraiment respecter cette technique, il faut de la qualité. Merci pour votre avis, cordialement.

  373. Je parcours votre site pour la première fois.
    Il est plein de conseils très concrets et je vous en félicite.
    C’est pourquoi je recueillerais volontiers vos conseils concernant l’utilisation pas-à-pas du Liquin original (Winsor). je pratique depuis longtemps la peinture à l’huile de la manière la + classique : jus à la térébenthine 50% et les couches suivantes de + en + grasses.
    Afin de gagner du temps en séchages, j’aimerais utiliser le Liquin original tout au long d’une œuvre, de la 1ère couche (jus) au final, puisque un jus à la térébenthine DESSOUS une 2è couche qui sèche vite me paraÎt dangereux. Est-ce possible ? Quelle méthode ? Quelles proportions à chaque étape ? Mélanger le Liquin directement à la peinture qui sort du tube ? Je précise s’il est nécessaire que j’utilise de la peinture à l’huile classique (fine et super fine) et non de la peinture alkyde.

  374. Linemary bonjour. Le Liquin Original n’est pas fait pour être un alkyd en tant que tel. Je l’utilise surtout pour les glacis en fin de travail. Il est trop sirupeux pour être utilisé tout au long du travail. Si vous souhaitez que votre peinture sèche plus vite, d’abord réduisez votre quantité d’huile de lin. Il n’est pas nécessaire d’en ajouter lorsque la peinture est déjà bien grasse. Souvent les personnes en mettent trop ! Puis si vous souhaitez vraiment utiliser un médium pour sécher + vite, utilisez le « médium à peindre » (à la place de l’huile de lin) qui existe dans plusieurs marques. Sachant qu’il aura un aspect brillant. Mais en quantité normale. Sinon lui aussi aura du mal à sécher. Quant à l’employer dans le jus de départ, non ! un jus c’est avec de la térébenthine… et franchement là, elle sèche très vite. Dans l’heure ! donc pas utile du tout d’employer du médium dans le jus.

    Le Liquin se mélange en petite quantité (pointe du couteau) à la peinture sur la palette. Mais peinture transparente, pas opaque puiqu’il sert essentiellement à des retouches de glacis.

    Trop peu de gens -hélas- emploient les produits du commerce à bon escient. Par contre, il serait bien si vous peignez depuis un petit moment que vous passiez aux huiles extra-fines. Ne les mélangez pas avec des huiles fines. Celles-ci sont moins pigmentées et peu intéressantes.

    Mon truc pour sécher la peinture plus vite : dans mes mélanges qui comportent du blanc, je prends le blanc Alkyd de Windsor et Newton. Mélangé avec les huiles « normales » (extra-fines non alkyd). Il aide au séchage rapide.

  375. Helty, pour éviter les plaques luisantes sur la toile, que l’on appelle les embus (endroits secs/brillants) il est recommandé de passer de partout un « vernis à retoucher ». L’effet s’atténuera puis après séchage, vous passerez le vernis définitif, brillant soit mat soit satiné comme il vous plaira.

  376. Merci pour vos précieux conseils.
    J’utilise bien la térébenthine pour le jus : 50 % peinture + 50 % téré, le support : chassis toilés du commerce. Pour autant, le séchage est long, parfois 15 jours. La proportion serait erronée ? La couche trop épaisse ?
    Une fois le jus séché, j’utilise le médium à peindre pour les couches successives. Etant donné que je peins "généreusement" surtout au pinceau, de rares fois au couteau, c’est encore très long à sécher.
    Je ne souhaite pas passer à l’acrylique.
    Peut-on se passer du médium à peindre pour utiliser exclusivement de la térébenthine (pour beaux-arts bien-sôr) en diminuant les proportions couche après couche ? Vernis provisoire pour terminer.

  377. Linemary, si le jus met 15 jours à sécher…. ce n’est plus un jus !!! Le jus doit être transparent, on parle même de jus aquarellé, c’est dire !

    Donc il semblerait que vous mettiez beaucoup trop de peinture. Puis bien sôr que l’on peut peindre sans médium à peindre. C’est d’ailleurs ce que je fais le plus souvent. MAIS vous ne pouvez pas peindre avec seule la térébenthine mélangée à la peinture ! Vous avez l’huile de lin qui ajoutée peu à peu ou presque pas, est un liant fort intéressant et surtout recommandé. La térébenthine sert pour le jus puis éventuellement la 2ème couche (pas obligé) puis uniquement pour nettoyer les pinceaux ! Si vous peignez généreusement au pinceau, mettez de l’huile de lin dans vos mélanges et si vous souhaitez un séchage un peu plus rapide, ajoutez une 1/2 goutte de siccatif de Courtrai. Pas plus ! sinon votre peinture sera trop dure au séchage, elle perdra de la souplesse. L’huile est une technique formidable mais elle a des lois. Il faut les respecter.

  378. Merci encore.
    Vous l’aurez compris : le jus me pose problème. Pourquoi met-il tant de temps à sécher ?
    La proportion 50 % peinture + 50 % téré n’est pas bonne ?
    La couche est trop épaisse ?
    Mes supports : les chassis toilés coton ou lin du commerce.
    Je pose le jus avec un pinceau brosse larg. 2 cm environ, soies de porc.
    Oô se trouve donc le problème ?

  379. Linemary , il serait souhaitable de me donner votre email. Nos échanges seront plus constructifs que par l’intermédiaire de ce blog. Merci.

  380. bonjour doroT
    j’ai beau lire et relire , je n’arrive pas a trouver reponse a ma question
    qui est plus gras ? l’huile de lin ou le medium a peindre? il me semble que c’est l’huile de lin mais j’en suis pas sure….

  381. Annie bonjour, vous n’avez peut-être pas bien lu. Si on commence à peindre au « médium à peindre », il ne faut utiliser QUE le « médium à peindre ». Pas avec autre chose sauf un peu de térébenthine pour légèrement le diluer au tout début de votre tableau. Mais après, considérez que le « médium à peindre » sera votre liant. Si vous utilisez de l’huile de lin progressivement dans votre tableau, il n’est pas vraiment recommandé de mélanger les couches huile de lin/ »médium à peindre ». L’un est quand même plus gras effectivement et nourrissant (huile de lin), l’autre aura un côté plus ‘médium à glacis’. On ne parle pas de ‘gras’ pour le médium à peindre. Réponse donc à votre question : ces produits, je ne les compare pas. C’est ou l’un ou l’autre. Votre choix est à faire dès le départ, anticipant sur votre technique. Voilà pourquoi vous n’avez pas trouvé réponse à votre question, puisqu’ils ne sont pas comparables. Sachant aussi, que le « médium à peindre » sèche plus vite que l’huile de lin et qu’il est extrêmement brillant.
    L’huile de lin vous l’utilisez pour toute peinture à l’huile, traditionnellement, dans quelque technique que vous employez (pinceau/couteau/couches fines/couches épaisses). Le « médium à peindre », j’aurai tendance à le recommander si on emploie majoritairement des couleurs transparentes. Je ne vois pas trop l’intérêt de l’employer dans des peintures opaques.. sauf si on souhaite une peinture qui sèche vite. En ce cas, pourquoi ne pas alors utiliser des peintures alkyd ? J’espère avoir répondu à votre question. Belle journée à vous !

  382. Tout d ‘abord merci pour votre réponse qui m’arrive le jour de mon anniversaire! C’est plutôt sympa comme cadeau!
    OK j’ai compris qu’il fallait choisir des le départ j’ai commencé pour changer avec uniquement de l’huile de Lin et je fais un genre de trompe l’œil très pousse dans la précision et les fondus , combien de temps faut il attendre entre 2 séances? Si on doit attendre que la couche soit complètement sèche on perd beaucoup de l’enthousiasme d’une séance à une autre, si on attend une semaine? Et qu’estce qu’on fait en attendant? Bien sur travailler sur plusieurs toiles à la fois! D’accord mais c’est à chaque fois sortir du monde d’une toile pour se remettre à l’esprit d’une autre ? Je peins depuis des années au Couteau et cela me donne la satisfaction de finir une toile complètement avant d’en attaquer une autre

    • J’ai voulu changer et me lancer dans le super réaliste et le plus souvent je me trouve devoir arrêter avant d’avoir le sentiment d’aboutir à cause des couches qui collent … quant aux glacis il faut encore attendre? Et si on veut mettre plusieurs glacis il faut encore attendre? en bref si on veut travailler toute la journée sur une même toile c’est pas possible? C’est exact ou je n’ai rien compris?

  383. bonjour
    comment faire des traits tres fin sur toile (peinture à l’huile) par exemple filins de pont suspendu de marine etc… quels pinceaux ou plumes ? merci

  384. Bonsoir, bravo pour vos conseils, je suis retraitée et après avoir pratiqué l’acrylique pendant trois ans, je commence à l’huile (soluble à l’eau) autant dire que je recommence à zéro, mais j’aimes les défis.Hélas, je ne suis pas bonne en dessin, et j’ai toujours décalqué sur la toile, ou dessiné avec un rétro-projecteur; avant de commencer à peindre, puis-je utiliser un crayon tendre,sec,….ou ceux-ci laissent-ils une trace sur le tableau
    encore merci de nous inculquer votre savoir
    bonjour de belgique

    • Nicole bonjour,
      Un crayon tendre n’est pas sec. Alors oui vous pouvez utiliser un crayon tendre pour votre dessin (graphite). Puis le dessin terminé, vous roulez une gomme mie de pain légèrement sur votre dessin.
      Le surplus de poudre de graphite du crayon sera pris par la gomme et vous aurez beaucoup moins de traces noires lorsque vous commencerez à peindre.
      Je préfère personnellement le graphite au fusain qui malgré tout est quand même trop noir. ( pour des dessins fins et délicats)

  385. merci mille fois d’avoir répondu à ma question concernant le dessin préalable sur la toile
    j’ai été ravie d’avoir eu une réponse aussi vite
    je vais appliquer vos conseils

    merci vivement
    NICOLE – BELGIQUE

  386. bonsoir,
    je viens de m’apercevoir que je ne vous avais pas saluée correctement
    alors je tiens à le faire
    encore merci et à bientôt
    Nicole Belgique

  387. Bonjour Doro,
    je viens encore à vous pour une question qui peut paraître stupide, mais je ne trouve pas la solution
    Comme dit précédemment je commence à l’huile soluble à l’eau après avoir pratiqué l’acrylique
    Comment transporter une toile qui n’est pas sèche sans abimer celle-ci ?
    papier cristal, papier bulles,…. quand on travaille sur le motif, le problème se pose constamment
    je vous remercie bien pour vos précieux conseils
    bonjour de Belgique

    • Bonjour Nicole, il y a une solution pour transporter une toile fraiche : ne rien mettre dessus ! la laisser ainsi, sans papier dessus !! et faire attention.

      • bonsoir, merci de m’avoir répondu aussi rapidement
        évidemment, comme vous le dites si bien, il faut faire très attention
        je suis contente de savoir qu’il ne faut rien mettre sur la toile,j’utilisais le papier cristal pour le pastel et pensais bêtement faire de même pour l’huile « c’est ça le troisième âge »
        en tout cas, je suis très heureuse d’avoir fait votre connaissance à bientôt
        bonjour de belgique

        • Bonjour,
          je me permets d’intervenir car j’a vu la question posée par Nicole, et il existe un moyen de transporter ses tableaux encore frais sans risquer de les abîmer. Ce sont des coques incurvées que l’on attache à la toile, ainsi elles sont protégées de tout contact. Voici un lien direct sur le produit, ce sera plus parlant! : http://www.geant-beaux-arts.fr/Chassis-Toiles-Chevalets/Chassis/Transport/Coque-Nid-Art.html
          J’espère que cela va vous aider.

          • Amandine bonjour et merci pour votre précision. Personnellement, je n’aime pas ce système, la peinture fraiche est quand même touchée aux coins mais si on ne peut faire autrement, c’est la solution effectivement. Une seule toile par coque.. encore faut-il que la coque soit aux bonnes dimensions de la toile ou vice versa !

  388. Bonjour DoroT,
    Merci beaucoup pour vos conseils sur le blog, c’est très constructif, et même si je peins depuis plusieurs années, avec mes propres techniques, je pense que j’ai encore beaucoup à apprendre. Je peins au couteau.
    Contrairement à beaucoup de peintres qui souhaitent que la peinture sèche plus vite, je rencontre le problème inverse : je ne peins que le soir car la journée je travaille, et lorsque je continue ma toile, pour superposer mes couches de peinture au couteau, je ne peux pas retravailler car la couche supérieure a déjà formé une pellicule sèche qui m’en empêche. Peut être fait il trop chaud dans la pièce ? ou bien je ne met pas assez d’huile de lin ?
    Par ailleurs, vous conseillez de faire un jus au commencement de la toile, en ce qui me concerne, je commence directement au couteau et je dilue légèrement la peinture (huile fine) avec de l’huile de lin, tout au long de la réalisation. J’ai déjà essayé avec un jus, mais cette fois-ci je dois attendre le séchage car le couteau récupère ce jus autrement.
    Je serais curieuse d’avoir votre avis,
    Merci! Magali

  389. Magali bonjour,
    Il faudrait quand même que vous fassiez ce « jus » en début de travail sur une toile. De toutes façons, ce jus sèche dans le 1/4 qui suit sa pose. Il est tellement composé de térébenthine que NORMALEMENT vous ne devriez pas avoir de problème.
    Donc ensuite vous pouvez travailler au couteau. Si la couche de peinture commence à sécher du jour au lendemain, c’est pour une simple raison : vous utilisez des huiles fines qui contiennent plus d’huile de carthame que les extra-fines, ce qui accélère le phénomène de siccativité.
    Il ne me semble pas normal non plus que vous souhaitiez retravailler la pâte déposée sur votre toile la veille. Ce n’est pas logique. Vous pouvez poser dessus mais pas la reprendre. La pâte de la veille et celle du jour ne sont pas du tout au même degré de séchage. Attention !!
    La peinture à l’huile demande une grande qualité à un peintre, elle lui impose même : la patience !

    • Bonjour DoroT et merci pour votre réponse,
      J’ai commencé une toile et j’ai fait un « jus », tout s’est bien passé, car j’ai mis moins de peinture et + de térébenthine..
      Je comprends ce que vous voulez dire pour le séchage, j’y fais très attention, en effet je dépose une nouvelle couche le lendemain avec mon couteau, mais il est vrai que l’effet n’est pas le même que si je le faisais en une journée, car je ne peux pas faire mes nuances sur la toile, à moins de déposer à nouveau la couleur de fond avant de retravailler. C’est le temps qui me manque…
      Bonne journée,
      Magali

  390. Chère Dorot!

    C’est un plaisir de vous lire… j’ai juste lu le début et je me délecte de continuer plus tard avec tous les commentaires…
    Je peint depuis quelques années déjà, mais en fait ce n’est que dernièrement que je me suis décidée a travailler plus sérieusement pour exposer, éventuellement…
    J’ai un problème: une de mes toiles terminées et signée ( Toile en lin) a commence a faire des ondulations, alors on m’a conseillers de vaporiser de l’eau au revers et elle se retendrait quelques heures après… Rien a faire et les ondulations on empire, et la elle fait mal a voir. j’ai trop peur de la prendre chez l’encadreur qui l’avait tendue a la base et qu’il ne la déchire en essayant de la retendre.Que faire?
    Merci et bonne journée
    Caline

    • Caline bonjour, rien ne sert de vaporiser au dos d’une toile, surtout en lin, pour la tendre. Ce n’est pas un papier..
      Première question : avez-vous tendu vous-même votre toile AVANT de peindre ? en mettant toutes les clés dans leur place à l’arrière de la toile.
      Deuxième question : si oui, avez-vous tendu votre toile APRES avoir terminé de peindre ?
      Il y a toujours deux tensions à faire. Bien taper au marteau sur les clés. Il faut que les tasseaux (montants de la toile) s’écartent légèrement et qu’en tapant la toile avec un doigt, vous entendiez comme le son d’un tambour..
      Si rien n’y fait, si elle gondole encore beaucoup, alors il faut la déclouter et la tendre à nouveau sur un autre chassis.
      Bien à vous.

      • Bonsoir Dorot et merci pour votre reponse.
        Non c’est pas moi qui ai tendu la toile, je l’ai commande a un encadreur, et elle n’a pas de cles…
        Donc je suppose que la solution serai de la retendre.
        Mais en fait j’habite un pays ou il y a les 4 saisons; et maintenant c’est l’hiver et les ondulations de la toile on diminue… serait il mieux d’attendre l’ete pour que les ondulations s’accentuent de nouveau et puis retendre la toile, ou je le fais maintenant?
        Au fait merci pour l’astuce du bruit du tambour, ca m’a fait comprendre pour l’avenir…
        Merci encore et bonne soiree
        Caline

        • Caline bonjour,
          Il faut retendre à nouveau cette toile. Elle est en lin, donc hiver comme été, cela n’a rien à voir. Vous pouvez le faire maintenant.
          Désormais, pour vos toiles futures, il faut un système derrière, sur le chassis, pour que vous puissiez retendre vous-même vos toiles. Avec les clés en bois, 2 dans chaque coin et 1 aux entre-toises.
          Il existe maintenant un nouveau système, que j’ai vu chez Géant de Gerstaecker, voici le lien : http://www.geant-beaux-arts.fr/index.php?stoken=1E5341BF&force_sid=9b6m1j7chmj1ldpcf1e44uobh6&lang=0&cl=antidot_search&searchparam=tendre+une+toile+
          Si vous ne voulez pas déclouter votre toile gondolée, vous pourriez tenter de mettre ces tendeurs. Pourquoi pas ? Regardez aussi ce qui est le plus « rentable » pour vous : le prix de 4 tendeurs ou le prix de faire tendre votre toile ? Vous n’êtes pas obligée non plus de vous adresser à la même personne qui vous a fait cette toile. Vous pouvez demander dans un magasin BxArts, de la retendre. Il y a une solution à chaque problème.. bonne journée !

  391. Merci pour votre reponse, je vais faire comme vous m’avez conseillee…
    1- En ce moment je peins une toile et precedemment je ne mettait pas de terebentine avec ma peinture, je l’utilisais juste pour le nettoyage des pinceaux. Ainsi je commencais directement avec l’huile de lin en premiere couche…
    Decidant de suivre votre conseil, j’ai fais une petite gaffe: j’ai mi la terebentine en deuxieme couche, et en cours de sechage de cette deuxieme couche, je me rend compte que ma toile presente des embus ( zones qui, en sechant deviennent completement mates, ne laissant pas discerner la nuance de couleurs existantes, c’est bien ca non?) Que faire dans ce cas la? comment continuer ma toile a votre avis?
    2- qd mes toiles sechent cad apres 1 a 2 mois, je les verni au Liquin Original qui leur redonne l’eclat de la derniere couche de peinture, les couleurs redeviennent eclatantes comme si je viens de finir la derniere couche, a l’heure! 1 an ou 2 ans plus tard je met le verni definitif et parfois pas. Est ce une bonne methode?
    En attente de vous lire.
    Amities
    Caline

    • Caline bonjour, mettre en 2ème couche de la térébenthine sur une 1ère à l’huile : normal il y a des embus ! Continuez votre toile normalement, en employant un peu d’huile de lin. Rien n’est grave. Mais vous avez dû poser la 2èm couche sur une 1ére qui n’était pas encore sèche !

      POURQUOI VERNIR AU LIQUIN ??!! le Liquin n’a jamais été un vernis ! Si vous voulez protéger vos toiles en attendant de les vernir définitivement, vous posez un vernis à retoucher. D’ailleurs, il corrigera les embus qui peuvent se faire.
      Cela vous permet quelques semaines après, de pouvoir reprendre certains endroits sur votre tableau si vous le souhaitez.

      PAR CONTRE, si vous estimez votre tableau terminé, s’il est bien sec, vous pouvez le vernir définitivement sans attendre encore 2 ans !! si je devais attendre + de 2 ans pour vendre mes toiles… je mets la clé sous la porte ! :-) Faites les choses simples, ne compliquez rien.

  392. bonjour,
    j’ai commencé la peinture par l’acrylique. on m’a offert un coffret de peinture à l’huile rembrant. dans ce coffret il y a un médium 83 + du white spirit inodore. Avec quoi dois-je commencer mon fond? avec le médium + peinture, ou dois-je prendre autre chose comme la thérébentine? Et comme je n’y connais rien, est-ce n’importe quelle thérébentine que l’on trouve dans le commerce, ou est-ce une thérébentine spéciale?
    par avance merci

    • Vincent bonsoir, alors si vous voulez de bons conseils de vous invite à lire et relire la méthode que j’indique dans ce billet. Vous aurez tous les ingrédients pour commencer une peinture à l’huile. Maintenant, le médium n’est pas obligatoire. Il aide à faire sécher la peinture plus vite, il est brillant aussi. Mais pas indispensable. Vous débutez, commencez simplement. La térébenthine du commerce je suppose en droguerie, n’est pas recommandée. Elle est pleine de carbures terpéniques pas très bons pour la santé et je vous recommande plutôt celle des magasins bx-arts, clarifiée. Le white spirit de votre coffret fait aussi l’affaire.

    • Sophie bonjour, bien sûr que vous pouvez. On peut dessiner sur n’importe quoi de toutes façons.
      Le papier Canson est un bon papier, pour le dessin il est préférable de prendre un papier d’environ 80 gr/m2, c’est un minimum. Pour ce petit dessin (je comprends petit dans le sens de croquis) Canson va bien.
      Si vous souhaitez un dessin plus intéressant, préférez un papier Ingres. Le Dürer Ingres de Hahnemühle (Moulin du Coq) à bord frangé est à 100 gr/m2. Un bon papier qui supporte le graphite gras n°4/6/8, le fusain, etc..

  393. Bonjour Doro.T

    Peut-ont retendre une toile en lin après avoir terminé de peindre elle ondule légèrement surtout d’un coté elle semble être moins tendue qu’au début ?

    merci beaucoup de me répondre .
    Cordialement Valérie

    • Valérie bonjour, bien sûr qu’il faut retendre une toile après l’avoir terminée. Elle s’est détendue et c’est normal. En fait, il faut la tendre déjà au départ. Bien mettre les clés dans tous les coins et les entre-toises. Puis retaper dessus au marteau en fin de travail après séchage. Ce n’est qu’à ce moment là qu’il faut envisager un cadre s’il y a lieu, mais pas avant ! On peut aussi remarquer que les montants du cadre « s’écartent » un peu. C’est normal. Il faut bien s’assurer que la toile soit tendue uniformément.
      J’ai eu un problème concernant des toiles 3D. En tendant la toile, la pointe de certaines clés a troué la toile !!! alors attention à ce genre d’ennuis !
      Bonne journée !

    • Bonjour Doro.T,

      J’ai un autre problème j’utilise une peinture noir que j’utilise directement du tube sans aucun liant ajouté et du jour au lendemain lorsque je peins avec celle ci elle devient couleur fumée, sur une toile en lin, je ne sais pas si vous pouvez m’aider a propos de ce phénomène.
      J’ai une autre question avez vous pu trouver la solution pour le vernir a retoucher ou définitif, car comme vous j’ai moi aussi le problème du vernissage qui me laisse des zones comme si il y avait une répulsion « eau/huile » !
      Cordialement Valérie

      • Valérie, concernant le noir. Il faut déjà savoir de quel noir il s’agit. Puis, de quelle qualité est-il ? fine, extra-fine ? de quelle marque ? ma réponse sera dépendante de vos réponses. Le noir est délicat à passer, et il n’est pas prudent de le peindre juste en pâte sortant du tube. L’effet noir fumée est parfois donné par la Terre de Cassel et non par le noir. D’ailleurs, je préfère la Terre de Cassel mélangée avec une autre couleur pour faire du noir et non le noir du tube !
        Concernant le problème du vernissage etc.. je vais faire un billet particulier à cela, je reçois trop de mails sur ce sujet. A bientôt.

  394. Bonsoir Doro.T,
    Merci beaucoup çà fait du bien de pouvoir parler des problèmes, je suis une autodidacte je termine ma 4ème toile, et lors des expositions c’est délicat de parler a d’autres peintres des problèmes techniques.
    Mille mercis du fond du cœur Doro.T.
    Cordialement Valérie

  395. ReBonsoir Doro.T,
    Pour le noir la marque Van Gogh, noir ivoire séries 1 il y a 3 +++sur le tube ce n’est pas marqué le type de peinture, fine ou extra-fine.
    Je vais essayer la Terre de Cassel pour ma prochaine toile, en plus je me complique la vie, car je peins des visages comme dit le proverbe « mettre la charrue avant les bœufs » .
    Quelque fois, je me décourage, dommage que j’habite trop loin pour faire un stage chez vous.
    Cordialement Valérie

    • Valérie, le noir Van Gogh que vous employez est de qualité Fine c’est noté sur le tube juste devant dans le petit médaillon (Super fine ce qui est pareil !). Puis, les *** sont juste là pour dire si la couleur est stable ou pas à la lumière. En général, pour ne pas les dépréciées, mais les huiles Van Gogh ne sont pas de très bonne qualité. Tout juste pour une première approche, ou des ateliers (elles ne sont pas chères) ou des enfants mais franchement, on sent nettement la différence quand vous travaillez avec des Fines et Extra-Fines.
      Les visages sont difficiles à faire. Commencez par un sujet plus facile pour avoir plus d’assurance.

      Et juste pour dire encore un petit mot, mais mes stagiaires ne sont pas de ma région ! elles viennent toutes ou tous de loin, et même de très très loin de l’autre côté de la terre ! alors la distance n’est pas un critère. Les dates oui, mais pas la distance. Je vais mettre sur pied d’autres stages pour aquarelle et croquis. Mais en attendant vous pouvez voir mon billet sur « Stages » vous aurez quelques renseignements. A bientôt.

  396. Bonsoir DoroT.

    Tout d’abord un grand merci de prendre de votre précieux temps pour répondre à toutes ces questions. Je viens de lire un grand nombre de vos réponses et j’imagine ce que ça représente..

    J’ai 31 ans, je pratique la peinture depuis 1 ans et je suis passé de l’acrylique à l’huile au bout des 6 premiers mois. Je regrette de n’avoir pas commencé plus tôt.
    J’ai l’impression de surfer sur une vague entre euphorie et désespoir ahah.

    Je fais mon apprentissage pour le moment seul essentiellement sur des fauves en essayant de m’approcher d’un rendu réel depuis que je fais de l’huile. J’en ai bavé et je remercie le bon dieu d’avoir récompensé mes efforts!
    Ca progresse et c’est un grand bonheur!

    J’ai cependant quelques questions à vous poser qui me perturbent beaucoup.

    1/ J’ai récemment construit un visage de tigre suivant une méthode complètement différente de d’habitude c’est à dire que je n’ai pas utilisé de médium à peindre mais uniquement de la térébenthine.
    Crayon à papier puis la sous-couche pour placer des valeurs.
    Puis première couche de poil sur du sec (peinture + térébenthine)
    Seconde couche sur du sec encore. (Diluées aussi)
    Pareil pour les 2-4 couches suivantes. (Un peu moins diluée et toujours de plus en plus opaque)

    Donc voilà est-ce que construire une toile avec des couches successives diluées toujours de la même façon est une mauvaise habitude à prendre?
    Je dis ça car j’ai un résultat qui me plait vraiment… (Et en plus ça ne brille pas)

    2/Vous devez peut être connaitre le médium alkyde « liquin » (que j’utilise) mais je ne supporte pas son aspect brillant en séchant… Existe t-il un moyen de chasser cette brillance tout en le gardant pour d’éventuels glacis? Y’a t’il des médiums qui ne brillent pas en séchant?

    3/ La peinture se dilue dans la térébenthine mais peut on parler de dilution au sein d’un médium à peindre?

    4/ J’ai pu lire beaucoup de choses concernant le blanc afin d’obtenir des tons plus clairs seulement voilà j’arrive pas à m’y faire. J’ai l’impression de systématiquement ternir mes couleurs avec ça.
    Je trouve en revanche qu’une peinture très diluée à la térébenthine comme un bleu phtalo offres des tons très lumineux et d’une trés grande beauté. Et c’est ces « flashy » là que je veux. Malheureusement peindre avec des jus est trés difficile je trouve.
    Et je trouve rien sur internet concernant l’intérêt de la peinture maigre et de cette fabuleuse lumière qu’elle peut offrir en se passant du moindre pigment de blanc.

    En ce moment je cherche à faire un bleu/turquoise aussi lumineux qu’une plage des caraïbes sans le casser avec du blanc. (Je pensais tester une base jaune citron/blanc opaque et glacer le tout avec un bleu transparent)
    Ai-je raison de croire que seuls les glacis me permettront d’atteindre de tels niveaux de lumière?

    Je m’excuse pour la longueur mais j’ai tellement de questions qui me hantent à force de chercher sur le web sans trouver que je n »ai pas pu m’en empêcher.

    Je vous souhaite une très bonne journée et du plaisir à peindre!

    Nico31

    • Nico bonjour, Je suis à ma galerie la journée, donc fort occupée et je ne réponds pas toujours dans l’heure qui suit un message.
      Pour vous répondre.. Ce qui parfois me « contrarie » pour ne pas dire me « décourage », c’est de lire des questions qui ont déjà leur réponse dans mes billets mais surtout de me demander pourquoi cela ne marche pas sur la toile alors que vous n’avez pas respecté la règle de la peinture à l’huile : peindre gras sur maigre. Vous ne peignez qu’en « maigre » (avec de l’essence), les profondeurs, les lumières ne seront pas lumineuses. Ce ne sont pas les glacis qui « rattraperont » l’effet souhaité.
      Pourquoi peindre avec du liquin s’il ne vous plait pas ?
      Quant au blanc, c’est un faux ami. Lisez le billet que j’ai fait concernant les couleurs et le blanc. On l’utilise beaucoup mais pas dans toutes les couleurs ! on dit qu’il grise la couleur.
      Peindre uniquement avec des jus, vous voyez tous les coups de pinceaux et la couleur n’est franchement pas si lumineuse que ça. On peut peindre l’huile façon aquarellée, en transparence. MAIS on utilise des couleurs transparentes déjà au départ (lisez sur vos tubes, c’est marqué) puis on utilise un médium spécifique et pas de l’essence.
      Si le côté brillant ne vous convient pas, peu importe. Terminez votre tableau, passez du vernis à retoucher sur les embus puis vernissez avec un vernis satiné ou mat. Tout simplement.

      • Bonsoir DoroT :)
        Oui j’ai été stupide de ne pas avoir plus creusé sur le blog avant de vous poser certaines questions. J’avais déjà passé pas mal de temps à éplucher mais je me suis rendu compte après coup qu’il me restait un paquet de choses à lire, c’est une vraie merveille votre blog.

        Pour le liquin c’est juste le temps de séchage qui me séduit, je n’ai pas encore essayé d’autre médium ni même l’huile de lin. Y’a tellement de choses à tester..

        Merci de m’avoir répondu en tout cas je vais méditer sur tout ceci et continuer mon ptit bout de chemin. :)
        Bonne continuation dans vos oeuvres.
        Nico

    • Bonjour d’abord. Puis pour répondre à votre question : changer de marque, ou n’oubliez pas de remettre le bouchon, ou changer de qualité (fine vers extra-fine).. que dire ? je n’ai jamais eu ce problème ! cela vient des conditions dans lesquelles vous utilisez vos peintures.

  397. Bonjour DoroT,
    Ho la la, c’est une merveille, c’est par un heureux hasard que je suis tombée sur blog, et sur tous les astucieux conseils que vous donnez aux néophytes et aux plus audacieux. Moi je me lance tout juste dans la peinture, et je m’essaie à l’huile, et vos conseils sont pour moi d’un grand secours, car je n’y connais rien du tout. J’ai commencé par le dessin au crayon, puis par le fusain, les pastels secs ou aquarellables, mais toujours en amateur. Comme j’aime à le dire, je gribouille. Je serai bientôt à la retraite, et je cherchais une activité pour meubler le temps, et voilà grâce à vous, je pourrai progresser. Merci beaucoup DoroT, c’est que du bonheur !
    Monique

    • Bonjour,… Il y a longtemps, j’ai commencé avec la peinture à l’huile, et j’avais un coach qui me disait à l’époque qu’il fallait vivre avec son temps. Je l’ai écouté et aujourd’hui, j’obtiens des résultats tout aussi merveilleux et convaincants, que ceux que j’obtiens avec l’huile et plus rapides aussi. Au fil du temps, j’ai fini par délaisser l’huile au profit d’autres techniques… mais chacun choisi son chemin. Si vous voulez obtenir de très bons résultats et vraiment apprendre et savoir ce qu’est la technique de la peinture à l’huile, je vous conseille de lire ce que l’on a qualifié et que l’on qualifie toujours de bible des peintres, tant ce livre a eu du succès. Il est né sous la plume de Xavier de LANGLOIS (en 1956 je crois) a été plusieurs fois réédité aux éditions Flammarion et son titre si ma mémoire est bonne est : « La peinture à l’huile ». Un pavé de quelques 4 à 500 pages qui vous guide et vous apprend de nombreuses recettes et dosages pour les mélanges, car là aussi, la prudence s’impose parfois, puisque c’est du chimique. L’auteur connaissait très bien son sujet, il a été conservateur au musée du Louvre et qu’ à ce titre ses conseils et astuces sont une mine d’or pour tous les artistes peintre. Je ne sais si cet ouvrage a été réédité depuis, mais je pense qu’on doit pouvoir le trouver d’occasion sur des sites comme Amazon ou Priceminister.
      Bonne chance aux aventuriers de la toile, le pinceau sera leur meilleur guide.

      • Serios bonjour,
        Je publie votre billet parce qu’il est intéressant mais si vous aviez fureté un peu plus dans mon blog à Conseils Idées, vous auriez vu dans les commentaires (Comment commencer la peinture à l’huile – commentaires sept/oct 2011) ou ailleurs, qu’à plusieurs reprises je parle de Xavier de LANGLAIS (et non Langlois). C’est effectivement un livre référence pour beaucoup.
        Mais hélas pour plusieurs raisons : je suis très souvent en contact avec des personnes débutantes en peinture à l’huile et ses conseils sont trop intenses, un peu compliqués pour non avertis et les mêmes explications se retrouvent à plusieurs endroits différents.
        Autre raison, certaines des recettes citées par Xavier de LANGLAIS ne sont plus d’actualité par le simple fait que certains produits sont interdits à la vente pour leur dangerosité. D’ailleurs également, dans le livre de Claude YVEL  » Peindre à l’huile comme les maîtres : La technique du XVIe au XVIII ème siècle » certains produits ne se trouvent plus et pourtant édité en 2003 !!
        D’autre part, les ré-éditions de XDL sont mises à jour et agrémentées mais pas par XDL… Xavier est décédé depuis 1975 !!

        Je ne sais à qui s’adresse votre phrase « Si vous voulez obtenir de très bons résultats et vraiment apprendre et savoir ce qu’est la technique de la peinture à l’huile » mais je ne me sens pas vraiment concernée par celle-ci. Je pratique la peinture à l’huile depuis l’âge de 13 ans environ et je l’enseigne depuis plus de 20 ans, mais de façon très pédagogique afin d’apporter le plus possible de renseignements sur cette technique mais aussi pour apprendre à l’aimer.
        Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>