COMMENT PEINDRE DES FLEURS BLANCHES ?


Grand Iris – Huile et technique mixte 100×100 – Doro.T

Le blanc que l’œil voit, n’est pas le blanc que l’œil regarde. Ah dur à comprendre !!
A regarder de près, pour certaines fleurs blanches, il y a une multitude de petites couleurs qui s’accrochent aux plis des pétales, formant les couleurs des ombres, celles du reflet de l’objet ou des autres couleurs qui entourent la fleur, etc…
Employer du blanc oui, mais pas que…

Dessin

Pour faire de grosses fleurs blanches, prendre une photo, c’est plus pratique, surtout si on débute.
En faire une photocopie, noir/blanc, les ombres/lumières seront plus faciles à repérer. On entre dans les valeurs.

Peinture

J’explique comme si je peignais à la peinture à l’huile. La première couche ainsi que les suivantes seront faites comme l’explication du texte précédent, « Comment commencer une peinture à l’huile » .
Je peindrais les pétales uniformément de blanc (Titane). Celui-ci est opaque, bien couvrant et malgré la toile blanche, il faut peindre en blanc. Puis peindre le reste du tableau suivant le sujet.
A la couche finale, il faudra procéder alors au Glacis (voir chapitre sur le blog). Le fameux glacis ! C’est là qu’interviennent ces couleurs subtiles et transparentes sur les pétales blancs. Jaune, bleuté, verdâtre, mauve. Elles donneront alors vie aux pétales et surtout du modelé. Je rajoute toujours en dernier, du blanc aux endroits les plus lumineux.
Pinceau à poils doux, mangouste ou martre ( + cher).

IMPORTANT : à la peinture à l’huile, pour réaliser le blanc, j’utilise de l’huile d’œillette et non de l’huile de lin. Celle-ci aura tendance à jaunir dans le temps. L’huile d’œillette est moins siccative (sèche moins vite), mais garde au blanc toute sa pureté. Le blanc, est une couleur qui met souvent plus longtemps à sécher.
Par contre, il est tout à fait possible d’utiliser du Blanc de Titane Alkyd de Windsor et Newton, qui sèchera + vite. Dans ce cas, ajouter une petite quantité d’huile d’œillette.

DoroT

13 réflexions au sujet de « COMMENT PEINDRE DES FLEURS BLANCHES ? »

  1. Lucie bonjour, concernant les stages vous pouvez voir la rubrique Stage sur mon blog. Vous aurez les renseignements. Concernant le calendrier… il y a désormais une liste d’attente pour mars 2012. Merci de me laisser votre adresse mail ou de me contacter par mail. J’ai tenté un email avec l’adresse ci-jointe, mais il m’a été retourné. A bientôt D.

  2. Je vis trop loin pour pouvoir suivre vos cours, mais je suis vos conseils,
    Je ne suis qu’un petit peintre puisque je ne peins que depuis un an ,mais j’adore votre style,
    Merci de nous montrer votre travail
    LoÏc

  3. J’aime votre manière de peindre. Plus particulièrement les fleurs. Je fais une école d’art depuis mes 10 ans, j’en ai aujourd’hui dix-sept, et je n’arrive toujours pas à obtenir de fleurs aussi aériennes, les votre font rêver ! Elles sont comme suspendues dans le songe de celui qui regarde, un vrai plaisir pour les yeux, une recette pour la finesse de la peinture ?

  4. Astrid, Sept ans d’école d’art oô vous ne faites pas QUE de l’huile, vous n’avez peut-être pas encore assez de maitrise dans cette technique.

    Maintenant, personnellement, je peins les fleurs comme je les ressens. Et ça, c’est indescriptible. Par contre, côté technique, la peinture fine trompe ! il y a au moins 4 couches ! mais en finesse, càd en utilisant des pinceaux aux poils qu’il convient, de la peinture extra-fine, de l’huile et non des médiums qui – à mon avis – dénaturent la peinture. Et surtout, un brin de patience entre chaque couche.

    Et pour vous encourager, je peux vous dire que vous avez forcément quelque chose de latent chez vous, puisque vous avez été sensible à mon travail. Donc, persévérez et vous arriverez à vous faire plaisir tout en faisant passer quelque chose au travers de votre touche. Bien à vous. D.

  5. Votre travail Dorothée, est tout simplement magnifique, cet iris là revit, merci ! Je suis un peintre de l’année, surtout le plus heureux de vous trouver, c’est pour ainsi dire, comme si j’avais gagner au loto, depuis mes lectures je suis devenu immensément riche, pourtant, je ne fais que commencer. Chose difficile encore, c’est justement devoir mettre en pratique, vos sincères conseils, merci infiniment Doro.T

  6. Bonjour, merci pour les explications. Est ce que c’est possible de me donner un conseil pour les tissus en velours comme on voit sur les portraits des rois et des reines? Est ce que c’est un jeu de glacis et d’ombre? »Avec tout mes remerciements.

    • Cima bonsoir, vous expliquer ainsi comment peindre du velours.. je ne le ferais pas. Trop long et il faudrait presque faire une démonstration pour comprendre. C’est comme un leure, c’est à dire qu’il y a une illusion d’optique. Oui c’est un travail comme un drapé, un jeu de glacis, de couleurs bien posées et l’illusion en se reculant, d’avoir du velours. La question/réponse n’est peut-être pas au bon endroit ici pour être publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>